Forum de la jeune gauche 63

Forum de la jeune gauche 63
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Médias et idéologie dominante

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Matthieu Perona

avatar

Nombre de messages : 689
Age : 35
Localisation : Mozac
Date d'inscription : 18/11/2006

MessageSujet: Médias et idéologie dominante   Jeu 23 Nov - 14:06

Voici un témoignage sur les agissements des médias que j'ai reçu sur ma boîte électronique. C'est édifiant !

"Chères Amies, chers Amis,

Comme vous le savez, je suis passé hier au soir dans l'émission d'Arlette
Chabot intitulée "A vous de juger". Une semaine auparavant, l'attachée de
presse d'Arlette Chabot m'avait contacté et interwievé pendant pas loin de
trois quarts d'heure sur les véritables problèmes que je rencontre dans ma
vie quotidienne. Elle m'expliquait alors qu'elle avait réuni un petit nombre
de personnes, français moyens et classiques, qui avaient pour point commun
un dégoût de la politique. Or, comme l'émission d'Arlette est en perte de
vitesse, France 2 avait eu l'idée de faire venir des gens "classiques"
jusqu'aux politiques, et le thème de la soirée était donc celui-ci :
interpeller les politiques sur les problèmes concrets des Français.

Je suis
donc arrivé en grande pompe dans les bâtiments de France Télévision.
Tout avait bien commencé : on m'enmène au maquillage (et oui alors là, j'ai
pris conscience de l'angoisse des filles, c'est une vraie dictature ce
truc), puis je demande à aller aux toilettes, j'y croise David Pujadas dont
la moumoute est encore plus effrayante qu'à la TV dans la mesure où j'avais
une vue plongeante sur lui (il ne doit pas dépasser les 1 m 60), je ressorts
en croisant Djamel Debouzze fortement désagréable avec ses fans et en train
d'injurier ses assistantes (il paraît qu'il est toujours comme ça ... ce qui
ne m'étonne pas) et je suis conduit sur le plateau de Télématin pour prendre
une collation avec le Directeur de la programmation. On m'avait isolé dans
ce plateau car il fallait laisser le couloir libre pour
filmer l'entrée de
Jean-Marie Le Pen. Ca a pris pas loin de 15 minutes cette affaire, non pas
que le couloir est grand (10 mètres tout au plus), mais il n'arrive plus à
marcher seul.

Il s'ensuit une entrevue de plus d'une heure avec les journalistes qui me
demandent d'insister sur tel point et d'éluder tel autre pour ne pas que les
témoignages des 6 invités se recoupent, de laisser telle question en suspend
car il devait y avoir soit- disant des questions par téléphone ... on règle
mon premier temps de parole à 5 minutes pour exposer mon témoignage, puis un
second de deux minutes pour interpeller une ou deux personnalités ... ça,
c'était la théorie et c'était sans compter sur l'incompétence notoire
d'Arlette qui n'est rien sans ses fiches et sa horde de stagiaires

journalistes non payés.

Bref, les voilà qui arrivent ... Jean-Marie Le Pen qui avait exigé que le
quart du plateau soit réservé à ses proches : ils avaient pour mission de
rire à ses traits d'esprit et d'huer ses opposants ... accessoirement de me
menacer comme je vais vous l'apprendre dans quelques minutes. Sauf que après
ses 10 minutes de face à face avec Arlette, on a balancé un petit reportage
sur lui. Et pourquoi donc ? Et bien parce qu'il falait que deux assistants
montent sur le plateau pour l'aider à rejoindre sa chaise qui était à 3
mètres de là ... 79 ans, en mauvaise santé, complètement à côté de la
réalité du quotidien des Français ... et sa brigue la présidence.

Si on excepte François Bayrou qui a été le seul homme politique courtois ...
les autres auraient eu
de quoi avoir honte. Devedjian, représentant de
l'actuel parti au pouvoir ne s'est pas senti une seule fois attristé de ce
qu'il entendait et pire, se moquait des intervenants et du public (donc de
vous citoyens) dès que les caméras n'étaient pas sur lui ... Et Montebourg ?
Et bien il a passé la soirée à jouer avec son portable (Arlette l'a remis à
sa place sur ce sujet plus de 5 fois) et ne se sentait pas le moins du monde
concerné par nous. La seule chose qui l'intéressait, c'était que la
maquilleuse revienne souvent le repomponner et que la caméra le filme biens
sous l'angle convenu dans le contrat ... On se serait cru dans un salon
parisien du XVIIIe siècle où l'on jouait au bel esprit. Mais que peut-on
attendre de ce représentant du PS qui a épousé la vicomtesse Hortense de
Labriffe,
devenant le cousin des plus vieilles familles de France (les
Noailles, les Estampes, les Richebourg ...), et qui a loué la plus grande
abbaye de Saône-et-Loire pour fêter ses noces dans un rituel d'Ancien-Régime
?

Bref, le débat a porté sur des points qui étaient aux antipodes de la
thématique annoncée de l'émission : l'ETA, la Guerre d'Algérie, les joueurs
de foot ... Si vous derrière votre écran vous avez trouvé ça chiant ...
imaginez ce que c'était pour nous coincé sur le plateau, harnachés par les
micros.

Et puis vint enfin mon tour avec "Très vite, votre question Sébastien" lança
Arlette. Ma question n'aurait eu aucun sens si je ne pouvais présenter mon
cas de figure. Alors je commence, vous l'avez vu, fermement décidé à planter
le décor du jeune étudiant qui
galère ... mais pas eu le temps d'expliquer
le pourquoi du comment que Le Pen, avec ses ides toutes faites, expliqua que
les étudiants étaient des "parasites" de la société. Et cette connasse
d'Arlette de lancer son reportage sur le PS ... dont tout le monde se
moquait car ça n'avait rien à voir avec la thématique de l'émission, et
surtout cela ne concernait que les militants. Mais ce que vous ne savez pas,
c'est que pendant ce temps, j'ai bondi, j'ai hurlé ... mais on avait pris
soin de couper mon micro et de tourner les caméras. Et je me suis défendu,
soutenu par le public, expliquant à M Le Pen qu'il était tout à fait
représentatif de cette gérontocratie qui nous gouvernait, que la dernière
personne a avoir accédé au pouvoir à son âge était le Maréchal (il a pas
apprécié) et que si ça ne
lui posait aucun problème de laisser les jeunes de
27 ans sans emploi depuis 15 mois (l'ANPE ne m'ayant proposé qu'un job de
vendangeur durant toute cette période) pour financer le papy boom ... et
bien c'était regrettable. Et là, les sbires de Le Pen m'ont menacé de me
faire la peau. Ce à quoi j'ai rétorqué que non contents de venir participer
à un débat politique sans avoir de programme, il fallait qu'ils se montrent
assez idiots pour me menacer en public. Bref, service de sécurité, Bayrou
(qui a été le seul à insister auprès d'Arlette Chabot pour que je puisse
répondre aux insusltes de Le Pen) qui me propose son escorte et me voilà en
fin d'émission évacué par une issue secrète par un service de garde
rapprochée, à faire des tours et détours en voiture pour regagner mon hôtel
en essayant
de semer ce qui nous auraient suivi.

Mais tout ça, vous ne le saviez pas ... Ce que vous avez vu c'est
précisemment le contraire de ce pourquoi j'étais venu témoigner et l'exact
opposé de ce que je voulais témoigner. Donc moi, et mes petits camarades qui
pour une fois exposaient des problèmes concrets des Français, avons été
instrumentalisés par les médias, exactement comme sur Télé Moldave à
l'époque du stalinisme.

Est-ce seulement les politiques qui sont pourris, ou est-ce que les médias
ne sont pas pire de travestir notre image et notre pensée, nous, France
d'en-bas ?

Je suis donc passé pour une sombre andouille de feignant, un Tanguy en
puissance, contestataire à deux balles, mais après 23 H ... donc avec un peu
de chance, la femme de ma vie que je n'ai
pas encore rencontré, devait
dormir.

Le mot que j'ai pas pu prononcer c'était "pâtes" (pour les Tameurs). Mais le
point positif, c'est que tout le monde m'a dit que je passais trop bien à la
TV et que j'étais super filmogénique ... Allez, il vaut mieux en rire ...

Voilà comment ça se passe au pays de Sébastien. Donc maintenant que j'ai
écrit aux ministres et à la presse, que j'ai mené pendant plus d'un an cette
guerre que je ne croyais pas perdue d'avance ... je me reconnais vaincu par
plus grand et plus fort que moi. Tant pis. J'aurais essayé de changer les
choses ...

Bisous à tous et merci de votre soutien

Séba"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://prs63.canalblog.com/
Matthieu Perona

avatar

Nombre de messages : 689
Age : 35
Localisation : Mozac
Date d'inscription : 18/11/2006

MessageSujet: Re: Médias et idéologie dominante   Jeu 23 Nov - 14:07

Et voici ma réponse et mes propositions :

"Très bon témoignage ! et malheureusement rien d'étonnant. Tous ces journaleux qui ont essayé de nous imposer le oui au référendum parce qu'il faut faire plaisir au patron vendeur d'armes, ceux qui nous ont imposé Ségolène Royal parce que ça leur convient, pour leurs gamins du XVIe arrondissement de Paris, qu'on modifie la carte scolaire, etc. Une première solution : renationaliser TF1. Interdire également que les médias soient détenus par des grands groupes qui ont des intérêts marchands avec l'Etat français (Dassault, Bouygues...). Cf. sur cette question les propositions très intéressantes de Laurent Fabius et de François Bayrou. Et pour aboutir à un service public pluraliste et indépendant, puisque ce témoignage concerne France Télévisions, il faut établir un cahier des charges plus précis, plus draconien (cf. la négociation avec le CSA imposée par la loi). Il faut obliger les journaleux, qui deviendraient dans ce cas de vrais journalistes, à interroger toutes les sensibilités de la société française. Est-il normal de favoriser le bipartisme ? D'imposer dans ses questions les réponses que l'on attend ? De dénigrer systématiquement tout ce qui sort de la bien pensance préétablie ? Le jour où les médias seront réinvestis par les citoyens, on ne percevra plus cet affreux décalage. Fermons les écoles de journalisme, fabrication du moule de la pensée. Ouvrons plutôt des écoles populaires de réflexion. Et il n'y a rien d'utopique : en son temps, l'abolition des privilèges (la fameuse nuit du 4 août) était une idée inimaginable. "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://prs63.canalblog.com/
S.Maisonneuve

avatar

Nombre de messages : 450
Age : 31
Localisation : Clermont
Date d'inscription : 07/10/2006

MessageSujet: Dis donc Matthieux^^   Ven 24 Nov - 23:11

Quel discours Matthieux, pour le oui a la constit ce manque d'objectivité de la part des journaux a joué en notre defaveur et a bien alimenter l'argumentation d'une organisation technocratiko-elistite sur fond de conspiration bruxelloise généralisée.
Je regrette. Je regrette qu'il n'y ai pas eu de plan B, je te le dis sincerement j'aurais aimé y croire, un camouflet par le vote permettant un changement radical de politique, mais cela n'est bien sur pas intervenu. Je clos la question constitutionnelle je n'ai pas envie de relancer le sujet d'un traité mort il y a plus d'un an.
Sur les chaines de tv je suis assez d'accord, sur les ecoles de journaux moins, on ne peut veritablement les supprimer, en revanche on peut essayer de les democratiser en rendant leur cout à l'inscription nul, et pourquoi pas demander moins d'exigence pour y rentrer, même si le journalisme n'est pas un secteur qui embauche massivement.
En tout cas pas sur que cela regle la question soulevée par Seba. Toute son argumentation n'est d'ailleurs pas toujours trés saine, reprocher à Montebourg de se marier avec une noble, c'est un peu douteux. En tout cas je n'aime pas, c'est assez contraire au principe de la liberté de mariage d'une, de deux la revolution est terminée alors le discours anti-noble bof bof.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Matthieu Perona

avatar

Nombre de messages : 689
Age : 35
Localisation : Mozac
Date d'inscription : 18/11/2006

MessageSujet: Re: Médias et idéologie dominante   Sam 25 Nov - 17:32

Matthieu : pas la peine de mettre de x à la fin, merci.

Les médias n'ont pas servi d'alibi pour nous. Ils ont été, comme souvent, parfaitement dégueulasses et anti-démocratiques. Est-il normal dans notre pays que quasiment tout le temps d'antenne soit accaparé aux seuls représentants du oui. Et les pravdas à longueur de colonnes qui nous ont expliqué comment voter... Normal ?

N'aurait-il pas été juste que le oui comme le non dispose de 50 % d'expression ?

Quand toute la sphère d'en-haut, la bulle qui se complait et qui pense pour nous, est en grand décalage avec le pays réel : 90 % de bourrage de crâne ouiouiste, 55 % pour le non ; peut-on encore dire que les médias sont représentatifs du peuple ? Eclairent-ils vraiment toutes les sensibilités nationales ?

Autrement Sylvain, je suis ravi que tu te rendes compte de ce dysfonctionnement dans notre démocratie et que tu partages certaines de mes solutions. Elles ne sont nullement radicales. Je crois qu'elles sont nécessaires car les mensonges et les inexactitudes n'ont jamais servi notre idéal démocratique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://prs63.canalblog.com/
Thibaut Meunier

avatar

Nombre de messages : 667
Localisation : La Moutade
Date d'inscription : 08/03/2006

MessageSujet: Re: Médias et idéologie dominante   Sam 25 Nov - 22:00

Matthieu,
Sur le rôle des médias, il y a d'autres exemples qui me semblent plus pertinent que le référendum sur le traité constitutionnel. En effet, sur cette question on ne peut que se féliciter (indépendemment des positions défendues) que les français aient eu le reflexe de s'intéresser d'eux mêmes au corpus du texte et ne se sont pas laissé guider par les médias. D'autre part si je ne conteste pas la large majorité faite au oui dans les médias en début de campagne, ce fut moins vrai sur la fin, je ne suis pas sur que cela ai eu une influence positive pour le oui et ses partisans car dans le vote non il y a également une part de vote anti-système, or la "bullocratie" (pour citer khan... Jean François) se positionnant majoritairement pour le oui, on tend de manière sysmétrique à développer une opposition à cette position. Comme quoi les médias ont bien joué un rôle mais je pense qu'il a contribué au non davanatage qu'au oui de manière indirecte. J'arrête la dessus sinon on est reparti pour trois heures de débat...

Sur les propositions avancées.
1-La suppression des écoles de journalisme, je sens là une part de manichéisme. Ok tout ne va pas pour le mieux avec des journalistes émanant des mêmes"institutions" mais de là à fonctionner qu'avec des citoyens rédacteurs, il y a un pas que je ne franchirais pas. Sauter les corps intermédiaires pour une expression directe du peuple me semble être une démarche trop ségoliste pour moi...Plus sérieusement il me semble plus opportun de démocratiser les écoles de journalisme plutôt que de les supprimer, tout en développant de manière parallèle les initiatives de journaux populaires, citoyens comme agoravox.
2-Renationalisation de TF1. Là aussi j'ai l'impression que tu ne poses pas les bonnes questions et par conséquent n'apportes pas les bonnes réponses(Nationaliser TF1 couterait une somme d'argent qu'il est bien préférable de mettre ailleurs). La vraie voie de sortie, c'est ce que tu esquisses sur les cahiers des charges des chaînes publiques. La question est de faire émerger un véritable service public audiovisuel. Pour cela nous disposons des outils, France 2,3,4,5...Le problème ce n'est pas que TF1 cède au consumérisme à outrance ou que ses responsables admettent qu'ils sont là pour vendre de l'espace de cerveau disponible à coca-cola, le problème c'est que le service public qu'est france télévision n'est pas capable de proposer autre chose. Or là, c'est l'Etat qui fixe le cahier des charges de France Télévision, il nous faut donc avoir la responsabilité de poser comme base non pas l'audimat mais la qualité du service. Ce n'est pas tant la propriété publique du capital qui fait la différence mais la mission de service public qui est imposée et la façon dont elle est imposée. Il nous faut donc imposer une vraie mission de service publique à France Télévision, avec des émissions politiques, culturelles à des heures de grandes écoutes pas entrecoupées de publicité. On peut même aller plus loin, et là cela devrait te plaire, en contraignant les entreprises privées, en l'occurence TF1 à des contraintes de service public (naturellement moins qu'aux chaînes publiques) sans dépenser inutilement de l'argent pour renationaliser TF1. En effet les fréquences que les châines utilisent sont publiques et par conséquent le CSA peut les contraindre à certaines missions.
3-Garantir l'indépendance des médias à la fois des poubvoirs d'argent, que des intérêts politiques. Aucun problème pour moi, c'est même la base de la réflexion.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mjs63.org
gregory



Nombre de messages : 25
Date d'inscription : 17/10/2006

MessageSujet: Re: Médias et idéologie dominante   Dim 26 Nov - 3:25

Pour une fois entièrement d'accord avec toi mon cher thibaut.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thibaut Meunier

avatar

Nombre de messages : 667
Localisation : La Moutade
Date d'inscription : 08/03/2006

MessageSujet: Re: Médias et idéologie dominante   Dim 26 Nov - 11:36

tu es entièrement d'accord avec ça : Ce n'est pas tant la propriété publique du capital qui fait la différence mais la mission de service public qui est imposée et la façon dont elle est imposée?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mjs63.org
Matthieu Perona

avatar

Nombre de messages : 689
Age : 35
Localisation : Mozac
Date d'inscription : 18/11/2006

MessageSujet: Re: Médias et idéologie dominante   Dim 26 Nov - 16:59

Cher Thibault,

Je suis content que l'on se soit mis d'accord sur certaines de mes propositions : cahier des charges du service public (ce que tu y ajoutes : obligation de certaines émissions aux heures de grande écoute ; c'est pas mal du tout). Et aussi qu'on soit d'accord sur la déconcentration des médias tenus par des grands groupes qui ont des intérêts commerciaux avec l'Etat. Très bien !

Il est vrai que je suis un peu excessif quand je dis qu'il faut supprimer les écoles de journalisme. C'était un peu de la provocation face au ras-le-bol que les pseudo-journalistes engendrent. Eux ne se privent pas de supprimer des idées et du contenu... Ta proposition qui revient à démocratiser l'accès de ces écoles est intéressante ; il faut un investissement public de bourses d'études. Il faut aussi que l'Etat subventionne plus les médias citoyens qui eux n'ont pas de ventes suffisamment importantes ou de recettes publicitaires. Il existe une charte pour les médecins, pourquoi pas en rédiger une pour les journalistes, qui serait loi de la République ? Mais attention, je suis très attaché à la liberté de la presse. Cette charte renforcerait la volonté de pluralisme : exemple : à la télé, les formations politiques parlementaires ont déjà une fourchette de temps de parole que le CSA est tenu de faire respecter. Pourquoi ne pas l'étendre aux formations non parlementaires qui n'ont que la portion congrue de l'accès aux médias télé et radio. Il faut aussi développer les émissions d'expression libre (pour les associations, les formations syndicales, comme on le fait le dimanche matin pour les religions), de libérer des espaces publics dans les journeaux pour une expression gouvernementale et parlementaire (comme dans les bulletins municipaux), d'obliger des espaces de tribunes où les citoyens peuvent écrire (comme les pages centrales de "Marianne", le bloc notes du "Figaro" même si je déteste son contenu, etc.), et enfin d'étendre la possibilité d'un droit de réponse intégrale.

Sur la participation des citoyens aux médias, je te prie de ne pas me faire le déshonneur de me classer avec les Ségolistes. Je ne veux quand même instituer un jury pour juger le contenu des discours médiatiques. Laughing

Dernier point. Nationaliser TF1 : ça peut être une menace légale si ce groupe télévisuel ne respecte pas son cahier des charges. On nous avait promis en 1987, lors de sa privatisation, de la culture, de la culture et encore de la culture. Au lieu de cela, on a eu du cul, du cul, du cul. Si TF1 est toujours "en quête de sens" comme l'avait annoncé il y a quelques années Etienne Mougeotte, on peut l'aider à trouver cette voie. Soit TF1 se réoriente, soit on coupe l'onde qui est une propriété publique. Tu as raison quand tu dis que sa nationalisation serait coûteuse et que ce n'est pas une priorité. Mais depuis quand serait-on obligé d'indemniser les actionnaires majoritaires ? Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://prs63.canalblog.com/
S.Maisonneuve

avatar

Nombre de messages : 450
Age : 31
Localisation : Clermont
Date d'inscription : 07/10/2006

MessageSujet: Re: Médias et idéologie dominante   Dim 26 Nov - 18:05

Indemniser en cas de rachat est une obligation Matthieu, dans un Etat de droit et en vertu de la declaration des droits de l'homme et du citoyen, l'individu a le droit d'etre proprietaire, si tu lui enleve ce droit il faut l'en indemniser. Le rachat sans indemnité est aussi ce que l'on apelle une injustice. En tant qu'homme de gauche tu devrais donc soutenir cela plutot que d'aller dans le sens contraire. Tu ne crois pas?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Matthieu Perona

avatar

Nombre de messages : 689
Age : 35
Localisation : Mozac
Date d'inscription : 18/11/2006

MessageSujet: Re: Médias et idéologie dominante   Dim 26 Nov - 21:09

Sylvain, j'ai dit que cette nationalisation, sorte d'expropriation, était une menace si un groupe audiovisuel comme TF1 ne respectait pas son cahier des charges. C'est normal en état de droit. Renault avait collaboré avec l'ennemi et a été repris par l'Etat.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://prs63.canalblog.com/
S.Maisonneuve

avatar

Nombre de messages : 450
Age : 31
Localisation : Clermont
Date d'inscription : 07/10/2006

MessageSujet: Re: Médias et idéologie dominante   Lun 27 Nov - 18:02

Non ce n'est pas une methode d'un Etat de droit mais celui d'un Etat autoritaire. Il y a des sanctions juridiques qui existent et l'expropriation est un processus violent qui neccessite une indemnisation.
Si tu acceptes cela c'est la porte ouverte a une generalisation de cette procedure et donc de l'arbitraire en somme la propagation d'une anti-republique.
C'est quelque chose de trés trés grave, cela m'etonne beaucoup que tu envisages cela.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Matthieu Perona

avatar

Nombre de messages : 689
Age : 35
Localisation : Mozac
Date d'inscription : 18/11/2006

MessageSujet: Re: Médias et idéologie dominante   Mar 28 Nov - 1:09

Arrête ! Tu confonds ! A te suivre, quand Renault a collaboré avec l'Etat nazi, il fallait lui prendre l'entreprise, les moyens de production, sans oublier de l'indemniser grassement ??? Non !

Idem pour TF1 ; lorsqu'elle ne respectera le cahier des charges que l'on imposera par la loi, on estimera qu'elle n'aura pas respecté "l'état de droit" comme tu dis, et la peine pourrait être :

la nationalisation sans indemnisation.

Pourquoi es-tu choqué ?

D'après toi, il ne faudrait pas prendre l'argent chez les privilégiés pour financer nos retraites, en toute solidarité ? Urgence : il faut une nouvelle nuit du 4 août.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://prs63.canalblog.com/
S.Maisonneuve

avatar

Nombre de messages : 450
Age : 31
Localisation : Clermont
Date d'inscription : 07/10/2006

MessageSujet: Re: Médias et idéologie dominante   Mar 28 Nov - 16:18

C'est toi qui confond, tu fais l'amalgame entre une collaboration il y a 60 ans avec un Etat Nazi et un non respect supposé de cahier des charges pour le même resultat! De plus je maintiens, c'est la porte ouverte a l'arbitraire et une atteinte grave aux droits.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Matthieu Perona

avatar

Nombre de messages : 689
Age : 35
Localisation : Mozac
Date d'inscription : 18/11/2006

MessageSujet: Re: Médias et idéologie dominante   Mar 28 Nov - 17:32

Depuis quand le fait de faire respecter la loi serait une atteinte. C'est avant tout ça "l'ordre juste" Razz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://prs63.canalblog.com/
S.Maisonneuve

avatar

Nombre de messages : 450
Age : 31
Localisation : Clermont
Date d'inscription : 07/10/2006

MessageSujet: Re: Médias et idéologie dominante   Mar 28 Nov - 21:53

Mais une expropriation sans indemnité c'est une atteinte a la loi et aux droits de l'homme plus grave qu'un non respect de cahier des charges.
De plus pour ce faire tu as d'autres moyens juridique! Pas besoin de partir directement dans les extremes!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Matthieu Perona

avatar

Nombre de messages : 689
Age : 35
Localisation : Mozac
Date d'inscription : 18/11/2006

MessageSujet: Re: Médias et idéologie dominante   Ven 1 Déc - 2:59

Alors parlons-en... D'après toi quelles sont les mesures qui éviteraient d'en arriver aux "extrêmes" comme tu dis ? Quoi donc à part une nationalisation coercitive ? Une amende fait-elle vraiment peur aux actionnaires ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://prs63.canalblog.com/
S.Maisonneuve

avatar

Nombre de messages : 450
Age : 31
Localisation : Clermont
Date d'inscription : 07/10/2006

MessageSujet: Re: Médias et idéologie dominante   Lun 4 Déc - 13:49

Une amende en effet peut faire peur, tu sais si son montant journalier est l'equivalent du chiffre d'affaire de la chaine par jour, ne t'en fait pas elle va le respecter ce cahier des charges...
Et c'est une methode bien plus douce mais aussi moins couteuse. L'argent ne dois pas non plus se jeter par les fenetres...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thibaut Meunier

avatar

Nombre de messages : 667
Localisation : La Moutade
Date d'inscription : 08/03/2006

MessageSujet: Re: Médias et idéologie dominante   Lun 4 Déc - 14:25

Ce débat qui commençait bien, finit par tourner en rond. En effet vos considérations sur les conséquences du non respect d'un cahier des charges imposé à TF1 reste dans l'hypothèse d'une possibilité. TF1 est à l'heure actuelle soumis à aucun cahier des charges. D'autre part à mons sens on est pas sur le bon débat, la question est de faire de France télévision un véritable service public de l'audiovisuel avec des programmes par essence même différents des programmes des chaînes privées. Le problème ce n'est pas que TF1 cède au mercantilisme mais que la mission de service public de france télévision n'est pas assurée, que ces mêmes chaînes cèdent aux sirènes de l'audimat. Et puis si on revient au principe fondamental qu'est le pluralisme de la presse, et à la loi de 1881, nous garantiront le pluralisme de la presse, le liberté d'expression non pas en nationalisant les chaînes privées mais en faisant emerger parallèlement à ces chaînes privées un véritable service public de l'audiovisuel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mjs63.org
S.Maisonneuve

avatar

Nombre de messages : 450
Age : 31
Localisation : Clermont
Date d'inscription : 07/10/2006

MessageSujet: Re: Médias et idéologie dominante   Lun 4 Déc - 14:36

Dans les principes je serait assez d'accord, mais France television peut se defendre en disant que la mission culturelle est deja assurée par la 5, chaine qui ne se fait pas remarquer par une ecoute, un audimat significatif. Le meilleur moyen serait peut etre d'imposer un cahier des charges, je le crois, quitte à ce que cela ne se fasse pas par actes legislatifs mais pourquoi pas du CSA, ainsi on a la preservation de principes fondamentaux et en même temps une reponse efficace a la "derive televisuelle".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thibaut Meunier

avatar

Nombre de messages : 667
Localisation : La Moutade
Date d'inscription : 08/03/2006

MessageSujet: Re: Médias et idéologie dominante   Lun 4 Déc - 14:57

Bien sur qu'il faut imposer un cahier des charges à France télévision, d'ailleurs il l'ont déjà, le problème c'est qu'on ne leur impose quasiment rien.
Sur la menance de ne pas faire d'audimat mais bien sur qu'un débat politique de trois heures pas entrecoupé de publicité avec de vraies questions de fond fera moins d'audimat que n'importe quelle connerie de télévision réalité, mais c'est bien sur ce point que le service public doit se différencier du privé. La rentabilité d'un programme ne se limite pas à son audimat mais à sa qualité.
Et puis l'audimat ne sert qu'à faire fructifier les crédos publicitaires, ça tombe bien je n'en veut pas pendant mes émissions relevant d'une mission de services publics.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mjs63.org
Matthieu Perona

avatar

Nombre de messages : 689
Age : 35
Localisation : Mozac
Date d'inscription : 18/11/2006

MessageSujet: Re: Médias et idéologie dominante   Mar 5 Déc - 16:25

Si, si, vous verrez sur le site Internet du CSA que toute chaîne française, publique comme privée, est soumise à un cahier des charges. C'est assez intéressant à lire d'ailleurs.

Les obligations des chaînes publiques sont assez élevées ; les chaînes du privé ont aussi certaines contraintes quant à la production audiovisuelle, l'accès à la culture, etc.

Mais le problème, c'est que je ne suis pas sûr que le CSA les fasse bien respecter. Il faudrait pourquoi pas élargir les missions de cette commission et rendre sa composition pluraliste (est-il normal que la nomination des neufs membres du CSA revienne uniquement aux présidents de la République, du Sénat et de l'Assemblée nationale, un peu à l'image du Conseil constitutionnel ?).

Enfin par une loi programme (sans mauvais jeu de mot), il serait utile de renforcer ces cahiers des charges ; tous les 5 ans, une négociation entre la chaîne et le CSA pourrait redéfinir les politiques d'antenne, le tout encadré par la loi qui imposerait des directives fortes.

La télé, c'est aussi un choix de Société.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://prs63.canalblog.com/
Thibaut Meunier

avatar

Nombre de messages : 667
Localisation : La Moutade
Date d'inscription : 08/03/2006

MessageSujet: Re: Médias et idéologie dominante   Mar 5 Déc - 16:38

Matthieu, ce que je voulais dire c'est qu'on se concentrer trop sur les éventuelles sanctions à apporter à TF1 en cas de non respect d'un cahier des charges digne de ce nom, alors qu'à mon sens le moteur de cette "révolution culturelle" est assez simple faire de France télévision un véritable service public de l'audiovisuel, différencié des chaînes privées (à qui on doit imposer un minimum de contraintes comme je l'indiquais dans mon premier message), qu'à force de gueuler sur le privée on oublier d'attendre l'excelllence du public.

En ce qui concerne la composition des différents conseils tu poses une question légitime (on y reviendra).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mjs63.org
nathalie perchat

avatar

Nombre de messages : 325
Localisation : clermont ferrand
Date d'inscription : 24/03/2006

MessageSujet: Re: Médias et idéologie dominante   Mer 7 Mar - 22:07

TF1 dans toute sa splendeur...ça c'est de l'info, y'a pas que les cours de langues au lycée qu'il faudrait revoir.

http://www.dailymotion.com/search/royal%2Ballemagne/video/x1dnbp_segolene-royal-parle-allemand
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
S.Maisonneuve

avatar

Nombre de messages : 450
Age : 31
Localisation : Clermont
Date d'inscription : 07/10/2006

MessageSujet: Re: Médias et idéologie dominante   Mer 7 Mar - 22:48

J'ai regardé le JT de la 1 hier et je reussit a etre encore surpris par cette chaine! En effet Segolene Royal rencontre Angela Merkel le reportage dure deux minutes, déjà en soi ça fait peu, mais sur les 2 minutes, 30 secondes traitent des mots en allemand de sego (c'est tout ce qu'on saura de la conference ou elle prononcait ces quelques vers si fantastiques, exceptionnels, surréalistes)^^. La ou ça devient genial c'est que deux fois plus de temps sont accordés au bearnais en train de "tater le cul des vaches" au salon de l'agriculture; soit de l'info de premier ordre. Pour une fois je vais etre extremiste, absolu et sans nuance: TF1 c'est de la merde.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thibaut Meunier

avatar

Nombre de messages : 667
Localisation : La Moutade
Date d'inscription : 08/03/2006

MessageSujet: Re: Médias et idéologie dominante   Jeu 8 Mar - 10:45

Quand France 3 s'y met c'est assez brut de pomme "On ne parlera pas des solutions pour relancer la construction européenne parce qu'il y a une polémique sur votre patrimoine Ségolène Royal."

http://www.parti-socialiste.tv/?id=291
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mjs63.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Médias et idéologie dominante   

Revenir en haut Aller en bas
 
Médias et idéologie dominante
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Suppression médias
» Dictionnaire des médias : en gros
» Histoires, archéologie et anthropologie.
» L'archéologie préventive.
» Archéologie viking

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum de la jeune gauche 63 :: Les chantiers de la rénovation :: Débat général-
Sauter vers: