Forum de la jeune gauche 63

Forum de la jeune gauche 63
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 k

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
NONO



Nombre de messages : 13
Age : 32
Localisation : bordeaux
Date d'inscription : 05/04/2007

MessageSujet: k   Ven 6 Avr - 21:42

u


Dernière édition par NONO le Sam 3 Mai - 17:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nathalie perchat

avatar

Nombre de messages : 325
Localisation : clermont ferrand
Date d'inscription : 24/03/2006

MessageSujet: Re: k   Ven 6 Avr - 22:15

Anouar L'haroui a écrit:
Y a quelque choses que je ne comprends pas ,il a servit de caution arabe depuis 2005,comme si il ne le savait pas.Maintenant il est libre de parler...lol
et de nous vendre son livre par la meme occasion..mais en meme temps il a bien profiter des privilèges que lui accordés Villepin..Pour moi s'il croyait vraiement à ses idées,il aurait du démissionner avant,parce que la caution arabe il l'a été jusqu'au bout,à "l'insu de son plein gré"lol
sacré azouzlol

Ben si, visiblement tu as tout compris!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NONO



Nombre de messages : 13
Age : 32
Localisation : bordeaux
Date d'inscription : 05/04/2007

MessageSujet: uyyyy   Sam 7 Avr - 1:54

oiuu


Dernière édition par NONO le Sam 3 Mai - 17:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nathalie perchat

avatar

Nombre de messages : 325
Localisation : clermont ferrand
Date d'inscription : 24/03/2006

MessageSujet: Re: k   Sam 7 Avr - 11:17

Anouar L'haroui a écrit:
mais pourquoi il a participé au gouvernement dont lui meme ne se sentait pas proche...

Peut-être tout simplement par opportunisme....ou par tentation du pouvoir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nathalie perchat

avatar

Nombre de messages : 325
Localisation : clermont ferrand
Date d'inscription : 24/03/2006

MessageSujet: Re: k   Sam 7 Avr - 11:33

Anouar L'haroui a écrit:
Mais une question me tarode,je me demande ou est notre place à nous francais d'origine étrangère?
Une caution arabe nommé ministre de l'egalité des chances par le népotisme de Mr Villepin ,elle est ou l'égalité des chances?

Quelqu'un lui avait posé cette question un jour, sur le fait que l'égalité des chances avait pas franchement trouvé son effectivité depuis sa nomination qau poste de ministre délégué à l'égalité des chances. Ce à quoi, Begag avait répondu très sérieusement: "c'est là où vous vous trompez, je ne suis pas Ministre de l'égalité des chances, mais Ministre délégué à la promotion de l'égalité des chances, et j'ai parfaitement réussi ma mission: aujourd'hui, on ne parle que de ça, de l'égalité des chance". La belle affaire...Begag a plutôt été nommé ministre délégué à la promotion de sa propre chance.
Il a été nommé là parce que, comme pour De Villepin, pour Sarkozy, l'égalité des chances trouve sa place dans la discrimination positive (il avait aussi décidé de nommer un préfet musulman, histoire de montrer sa bonne foi), c'est-à-dire par exemple de réserver 5% de places aux "bons élèves des banlieues" dans les classes prépas. Donc, pour Sarko, l'égalité des chances laisse sur le côté simplement 95% des autres, pour qui on délivre ce message: si tu veux t'en sortir, ben c'est trop tard, il fallait être dans les 5% qui sont partis. La discrimination positive peut parfois être utile, mais il faut qu'elle ne soit qu'une disposition transitoire, intégrée dans un dispositif plus global.
Cette politique à long terme doit avoir pour objectif non pas de faire sortir 5% "des bons élèves des quartiers", mais de mettre les moyens dans l'éducation dans les endroits où cela ne va pas (pas seulement dans les banlieues), de manière à pouvoir créer des classes prépas de qualité dans ces lycées, de mettre les moyens dès le départ, au sein d'un service public de la petite enfance, parce que c'est là que se déterminent les inégalités qui ne font en fait que s'accentuer plus tard. Généralement, on ne s'en rend compte que lorsque les jeunes n'arrivent pas à lire en 6è, où qu'ils se retrouvent à 18 ans sur le marché du travail sans aucune formation.
Ce qu'il faut promouvoir, c'est donc l'égalité réelle, celle qui permet à chacun d'avoir la possibilité d'avoir accès à une formation de qualité, non pas choisie en fonction de ses déterminismes sociaux, mais par choix motivé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NONO



Nombre de messages : 13
Age : 32
Localisation : bordeaux
Date d'inscription : 05/04/2007

MessageSujet: "L'école d'en bas."   Sam 7 Avr - 15:48

l


Dernière édition par NONO le Sam 3 Mai - 17:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nathalie perchat

avatar

Nombre de messages : 325
Localisation : clermont ferrand
Date d'inscription : 24/03/2006

MessageSujet: Re: k   Sam 7 Avr - 16:22

oui, c'est sur, mais je répondai sur l'égalité des chances à proprement parler.
Ensuite, évidemment, il faut rajouter le problème de la mixité sociale, notamment en ce qui concerne le logement; le fait de ne pas stigmatiser sans cesse les étrangers, de ne pas mettre tous les maux de la société sur le dos de l'immigration;
Sur l'éducation, elle peut tout de même régler pas mal de choses, dans une société où une formation de qualité reconnue et non pas stigmatisée donne un travail. (malgré tout ce qu'on peut entendre...)Encore faut-il que les entreprises jouent le jeu. Cela ne se fera pas en 1 ou 2 ans, il faut des passerelles, comme le fait d'instaurer le principe du salarié franc, développé dans une autre rubrique, je ne redéveloppe pas ici.
Pour les profs, je pense que c'est surtout une question de formation, plus que de volonté de leur part. C'est aussi une question d'encadrement (postes d'assistants d'éducation en baisse constante) et de nombre d'élèves par classe. L'Etat doit leur donner les moyens d'assurer correctement leur travail, ce qu'il ne fait pas. Mettre les moyens dans l'éducation, mettre les conditions en place (c'est-à-dire accorder davantage de moyens aux régions et départements) pour que les élèves de la Charme ou de Chamalières aient les mêmes équipements, tant matériels qu'humains n'est pas que de la bonne conscience et serait quand même un progrès, parce que ce serait un choix politique qui n'est pas celui d'aujourd'hui, puisqu'il consisterait à reconnaître que les élèves de la Charme et ceux de Chamalières ont droit aux mêmes conditions de travail. Je pense que le premier pas d'une vraie reconnaissance passe tout de même par là.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: k   

Revenir en haut Aller en bas
 
k
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum de la jeune gauche 63 :: Présidentielle et législatives de 2007 :: Présidentielle et législatives de 2007-
Sauter vers: