Forum de la jeune gauche 63

Forum de la jeune gauche 63
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 53% pour Sarkozy

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Quelle ligne polique peut sortir le Ps de l'impasse
- En devenant une gauche décomplexée qui soit bien de gauche
64%
 64% [ 9 ]
- En devenant une gauche moderne qui prône le rapprochement avec le centre
36%
 36% [ 5 ]
Total des votes : 14
 

AuteurMessage
Pierre Cortese

avatar

Nombre de messages : 86
Age : 33
Date d'inscription : 02/11/2006

MessageSujet: 53% pour Sarkozy   Lun 7 Mai - 2:11

53% pour Sarkozy :
Une bonne nouvelle pour Neuilly, une mauvaise nouvelle pour Clichy

--------------------------------------------------------------------------------

Mauvaise nouvelle pour les salariés français !

1 - La victoire de Nicolas Sarkozy est une mauvaise nouvelle pour les salariés de France et pour la gauche dans le monde entier.
C’est une bonne nouvelle pour Bush et une mauvaise pour ses opposants aux Etats-unis et sur la planète.

Que les électeurs français aient laissé passer un « Thatcher-Berlusconi » est un mauvais signe pour tous ceux qui défendent la perspective d’un monde meilleur.

La victoire de Sarkozy est une bonne nouvelle pour Neuilly, une mauvaise nouvelle pour Clichy. C’est une bonne nouvelle pour le capital financier, pour le Medef, pour le Cac 40, pour les groupes Bouygues, Lagardère, Dassault, Rothschild, pour les multinationales qui contrôlent les grands médias audiovisuels, les armes et la finance.

C’est le pire pouvoir contre les droits sociaux depuis Pétain.

C’est une mauvaise nouvelle pour les 22 millions de salariés ayant un emploi et pour les chômeurs, les retraités, les précaires, qui seront visés par les attaques annoncées contre leurs droits au travail, contre le Smic, contre leurs droits face aux licenciements, contre le droit syndical, contre la réduction de la durée du travail, contre le droit de grève, contre le droit à la santé gratuite, contre la laïcité et les services publics...

C’est une mauvaise nouvelle pour les jeunes, les étudiants, qui vont voir leurs chances de bénéficier d’une formation de haut niveau publique et gratuite réduite.

Normalement, aucun salarié n’aurait dû voter pour Sarkozy sauf à méconnaître ses intérêts les plus élémentaires : mais la propagande des grands médias a été plus puissante que jamais pour masquer, mystifier le programme réel du chef de l’Ump.

Sarkozy a pris quasiment toutes les méthodes de communication de Le Pen : auto-victimisation, discours anti-pensée unique (alors qu’il l’incarne) mélopée nationaliste, brutalité au karcher, démagogie anti-chômeurs, anti-fonctionnaires, anti-assistés, contre l’immigration, contre l’insécurité, pour l’eugénisme... et il a réussi à prendre les voix de Fn et à les élargir.

Sarkozy a promis, de « liquider » jusqu’au souvenir du plus grand mouvement de grève des salariés de l’histoire de ce pays, en mai-juin 68. Il a défié les syndicats et d’avance appelé à leur défaite.

2 - Pourtant, il n’y avait rien de fatal à cette défaite de la gauche.
La droite sortante était discréditée, les conditions étaient réunies pour sa défaite, les électeurs majoritairement orientés à gauche.

Des millions de manifestants s’étaient levés contre la politique libérale lors des grandes grèves de février à juin 2003 pour défendre les retraites à 60 ans à taux plein et par répartition : quand la droite imposa les lois Fillon, il y eut 66 % de l’opinion selon les sondages pour s’y opposer !

Les 28 mars et 13 juin 2004, la gauche obtint un raz-de-marée sans précédent avec 7 % de mobilisation électorale supplémentaire, en mars 20 régions sur 22 à gauche, 51 départements sur 100 à gauche et, en juin, une majorité aux européennes, notamment pour « une Europe des 35 h » et un « Smic européen ».

La preuve en est encore qu’en 2006, lorsqu’elle fut unie et mobilisée de janvier à avril contre le Cpe, la gauche syndicale et politique, salariés et jeunes, gagna et mit le gouvernement Chirac-Sarkozy à genoux !

La victoire du chef de l’UMP en 2007, pas plus que celle de l’UDR en juin 68, n’effacera la puissance et les exigences du mouvement social.

3 - Cette défaite vient des erreurs des leaders de la gauche, notamment du Ps, ces deux dernières années.
Si toute la direction de la gauche s’était retrouvée en phase avec sa base, avec le peuple de gauche, en appelant à voter massivement « non » le 29 mai 2005, la gauche aurait été combative, conquérante, unie et aurait créé une dynamique irrésistible, victorieuse jusqu’en 2007. L’unité partielle “de la gauche de la gauche” a échoué dés lors qu’elle cherchait à remplacer l’irremplaçable : l’unité de toute la gauche sur un programme antilibéral.

La « démocratie participative » aurait dû permettre d’écouter les aspirations profondes si clairement manifestées de 2003 à 2006 : il fallait construire une unité de toutes les forces de la gauche, formuler un programme de profonde transformation sociale pour abroger toutes les mesures réactionnaires de la droite, s’appuyer sur l’unité syndicale et des mouvements de jeunesse, afin de balayer le scepticisme entretenu par le manque d’audace des gouvernements de gauche précédents. Et répondre aux urgences sociales.

Le Parti Socialiste aurait dû fonder son orientation sur la recherche d’une alternative cohérente politiquement, vraiment à gauche, appuyée sur le salariat et non se laisser guider par la versatilité des sondages et l’impressionnisme d’une “opinion publique” mal cernée.

La gauche ne peut gagner sans une forme d’unité et un programme avancé avec des mesures phares (comme en 1981, nationalisations, réduction du temps de travail, congés payés, salaires, droits nouveaux), et ce n’est pas la recherche tardive d’électeurs de gauche égarés sur le vote UDF-Bayrou qui pouvait rattraper cela. Le « rejet » de Sarkozy était un puissant moteur, mais il a manqué le carburant de l’unité à gauche sur des objectifs communs.

4 - Sarkozy n’a cessé de répéter qu’il était le porte-parole « d’une droite décomplexée qui entendait être bien à droite » et imposer son programme.
Il a gagné en partie sur la détermination qu’il a ainsi impulsée dans son camp. Le débat n’a même pas été dévoyé comme en 2002 sur la sécurité, il a été question de questions économiques et sociales, de l’emploi, et c’est anormal que sur ce terrain, il ait pu gagner !

La leçon, c’est qu’il faut, en face de Sarkozy, une « gauche décomplexée qui soit bien à gauche » et réponde aux aspirations de ses électeurs, aussi fidèle aux salariés que la droite est fidèle au patronat.

Une gauche qui se reconstruise et s’unifie, en proposant de redistribuer vraiment les immenses richesses de la France d’aujourd’hui. Il faut qu’elle ne craigne pas d’affirmer que l’éradication du chômage de masse proviendra du partage du temps de travail sans baisse de salaire, que le maintien du montant des retraites exige une augmentation des cotisations patronales, que la gauche redonnera à la part des salaires ce qui a été transféré aux profits depuis 25 ans... afin que les mesures concrètes du programme de la gauche soient cohérentes, claires et compréhensibles à la différence des formules sociales libérales qui, en essayant de concilier les intérêts du Medef et ceux des travailleurs, sèment le doute.

Car à quoi sert une gauche qui ne se bat pas pour redistribuer les richesses ?

Il faut une refondation à gauche : un grand congrès fondateur d’un grand parti démocratique unifié de toute la gauche, sur un projet antilibéral !

5 - Pour gagner, Sarkozy s’est appuyé sur la logique des institutions anti-démocratiques de la Ve République.
L’élection présidentielle est une élection quasiment « faite » pour la droite et ses puissants relais financiers et médiatiques. Seul François Mitterrand dans des circonstances exceptionnelles (un effet différé de mai 68 justement et un programme avancé) a réussi à l’emporter. Ce type d’élection personnalise la politique pour mieux dépolitiser les personnes.

Le scrutin parlementaire est mille fois plus démocratique, et l’inversion du calendrier électoral en 2002 fut une grande erreur. Il faut lutter plus que jamais pour une VIe République sociale, parlementaire, démocratique, laïque.

L’urgence est d’empêcher la droite néo-libérale extrémiste de disposer de tous les pouvoirs. La droite garde la présidence de la République. Elle dispose de la majorité au Sénat. La majorité des membres du Conseil constitutionnel ont été nommés par la droite. Quant au « 4ème pouvoir », les grands médias, nul ne peut plus ignorer qu’ils sont dans le camp de la droite.

Pas de démoralisation, pas de répit, il faut tout faire pour que la gauche obtienne le maximum d’élus aux législatives du 10 et 17 juin.

Rassemblons vite la gauche, préparons des accords programmatiques et de désistement pour être le plus fort possible les 10 et 17 juin, redonnons une orientation déterminée à gauche, contre une mainmise totale sur toutes les institutions par une droite dure, agressive, rapace, pas d’alliance avec le prétendu "centre".

Et préparons, dans l’unité, les mobilisations unitaires nécessaires pour faire échec aux mauvais coups programmés.

D&S
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
juju

avatar

Nombre de messages : 193
Date d'inscription : 12/11/2006

MessageSujet: Re: 53% pour Sarkozy   Lun 7 Mai - 9:47

On pourrait penser comme toi Pierre, que les travailleurs votent massivement à gauche mais le fait est qu'une bonne partie des français ne connait rien à la politique et vote à la tête du client et je prend pour exemple les gens de mon age, et je constate qu'il y en peu qui soient capable de me dire exactement ce qu'est le libéralisme et qu'elle est la différence entre la gauche et la droite !
De plus, depuis le temps que je participe à ce forum je dénonce cette dérive droitière qui à valut au P.S de perdre les trois dernières éléctions et nombreux votes de travailleurs, ce rapprochement du centre que tu évoques ne ferait que confirmer cette tendance et ferait perdre au P.S le peu de crédibilité qui lui reste comme parti de gauche !
Oui nombreux sont ceux qui considère le P.S comme un parti à la dérive qui n'à plus grand chose à voir avec la gauche.
La stratégie du P.S fut mauvaise pour cette campagne et je crois que ce fut une grosse erreur en plus que de choisir une femme pour candidate, non pas que je sois sexiste mais je pense que la majorité des mentalité ne sont pas prête à accepter une femme présidente pour le moment, et les idées de Royal dans leur ensemble n'ont fait que confirmer cette dérive droitière et libérale que ressentaient les travailleurs qui se sont détournés du P.S.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
juju

avatar

Nombre de messages : 193
Date d'inscription : 12/11/2006

MessageSujet: Re: 53% pour Sarkozy   Lun 7 Mai - 9:53

Pierre, tu sembles hostile aux elections comme les présidentielles ?
es-tu marxiste et si oui prônerais-tu la dictature prolétarienne ou plutôt comme je l'appelle la démocratie du prolétariat ?! Question
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pierre Cortese

avatar

Nombre de messages : 86
Age : 33
Date d'inscription : 02/11/2006

MessageSujet: Devenons la gauche décomplexée !   Lun 7 Mai - 12:12

Juju

Je me réclame de l’héritage de Marx comme de ceux de Lénine de Trotsky de Blum de Jaurès mais aussi de Mitterrand (au moins d’Epinay à 1981) ; de celui de la Commune de Paris et de Mai 68 comme des révolutions françaises, russe ou encore bolivariennes.
Je ne suis pas pour la dictature du prolétariat, mais pour une République dirigée par une seule assemblée élue à la proportionnelle intégrale ( avec interdiction du cumul des mandats dans le temps et en nombre) ainsi que pour la suppression du président de la république ( NB : la fonction, je n’appelle pas au meurtre contre Sarko !), car comme il est dit dans l’Internationale, « Il n’est pas de sauveur suprême, ni dieu, ni césar, ni tribun ».
Nous savons bien que ces revendications ne peuvent aboutir dans l’immédiat ( à moins d’un fort mouvement social), pour autant le peuple français a besoin de réponses immédiates dans cet état de crise sociale qui malheureusement va empirer. Alors Que faire ? Ici et maintenant ?
La droite fait la politique du Medef, elle est décomplexée ? Montrons lui que nous avons nous aussi compris la lutte des classes et défendons la politique de notre camp ! Les mots de partage, de hausse des salaires, de réduction du temps de travail, de progrès social, de donner plus à ceux qui en ont le moins en prenant aux plus riches, d’internationalisme, de laïcité, de nationalisation, ne doivent pas nous faire peur ! C’est ça l’héritage de la gauche que nous devons défendre au sein d’une union de toute la gauche sur un programme de rupture avec le libéralisme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
juju

avatar

Nombre de messages : 193
Date d'inscription : 12/11/2006

MessageSujet: Re: 53% pour Sarkozy   Lun 7 Mai - 14:08

Je suis d'accord avec toi dans l'ensemble et si je te comprend bien tu souhaites alors que le pouvoir executif soit également entre les mains du parlement en supprimant le poste de président ?
Sinon quelle est ta conception du pouvoir executif ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
puccinet



Nombre de messages : 15
Date d'inscription : 28/04/2007

MessageSujet: Re: 53% pour Sarkozy   Lun 7 Mai - 15:08

eh bien je pense qu'en réagissant de cette manière la gauche n'est pas prête de remporter une élection!! encore plus à gauche entraînerait une perte encore plus massive de l'électorat. Comme l'a dit D Strauss Kahn, la construction d'un véritable parti social -démocrate en phase avec le monde et sa réalité est la seule solution pour gagner de futures élections. Je pense par ailleurs qu'ils sont nombreux à penser ainsi aussi bien chez les militants que chez les cadres du ps!!
Il faut savoir accepter la défaite avec fair play (dont beaucoup de jeunes LCR et anarchistes ne doivent pas connaître le sens vu les échauffourés d'hier soir), se mobiliser pour les législatives puis REFORMER le ps. Ce type, qu'on soit dac ou non avec ses opinions a été élu au suffrage universel direct avec une confortable majorité.
Cela dit, il faut rester vigilant quand à ce qu'il va entreprendre, se maniffester quand des bornes seront dépassées mais manifester par le simple fait de son élection ne rime absolument à rien (sauf peut être à discréditer la gauche un peu plus).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nathalie perchat

avatar

Nombre de messages : 325
Localisation : clermont ferrand
Date d'inscription : 24/03/2006

MessageSujet: Re: 53% pour Sarkozy   Lun 7 Mai - 15:35

Pierre Cortese a écrit:
Les mots de partage, de hausse des salaires, de réduction du temps de travail, de progrès social, de donner plus à ceux qui en ont le moins en prenant aux plus riches, d’internationalisme, de laïcité, de nationalisation, ne doivent pas nous faire peur ! C’est ça l’héritage de la gauche que nous devons défendre au sein d’une union de toute la gauche sur un programme de rupture avec le libéralisme.

Les valeurs que tu décris, nous les partageons tous. (sauf peut-être sur les nationalisations...) Mais nous divergeons sur la méthode à mettre en oeuvre pour les traduire de manière concrète. Pour l'instant, elles ne sont utilisées uniquement de manière incantatoire, sans traduction politique adaptée au monde dans lequel nous vivons. Je ne crois pas que cela puisse passer en 2007 par "montrons que nous avons compris la lutte des classes"...(Raaa, y'a pas moyen, dès qu'on parle de rénovation, le fameux "surmoi marxiste" refait surface).


Dernière édition par le Lun 7 Mai - 15:46, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nathalie perchat

avatar

Nombre de messages : 325
Localisation : clermont ferrand
Date d'inscription : 24/03/2006

MessageSujet: Re: 53% pour Sarkozy   Lun 7 Mai - 15:42

Pierre Cortese a écrit:
C’est ça l’héritage de la gauche que nous devons défendre au sein d’une union de toute la gauche sur un programme de rupture avec le libéralisme.

Pour ma part, l'heure n'est pas à la défense de l'héritage de la gauche, que nous ne cessons d'assumer en prônant des solutions adaptées à la société des années 70, mais à la construction de l'avenir, qui ne se fera pas sur une rupture avec le libéralisme dans le monde d'aujourd'hui. On n'est plus dans le "tout ou rien", il faut absolument renouveler le logiciel socialiste, cesser de s'enfermer dans l'illusion d'une espèce d'âge d'or des trente glorieuses. Si celles-ci ont été possibles dans les années 70, nous ne sommes plus dans le même monde aujourd'hui, il nous faut trouver d'autres solutions, cesser de s'enfermer dans un discours vieux d'il y a plus de 20 ans.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nathalie perchat

avatar

Nombre de messages : 325
Localisation : clermont ferrand
Date d'inscription : 24/03/2006

MessageSujet: Re: 53% pour Sarkozy   Lun 7 Mai - 15:53

puccinet a écrit:
eh bien je pense qu'en réagissant de cette manière la gauche n'est pas prête de remporter une élection!! encore plus à gauche entraînerait une perte encore plus massive de l'électorat. Comme l'a dit D Strauss Kahn, la construction d'un véritable parti social -démocrate en phase avec le monde et sa réalité est la seule solution pour gagner de futures élections.

Oui, je suis d'accord. Mais pour moi, la finalité n'est pas seulemnt de "gagner des élections", c'est vraiment de réformer de manière durable notre système. Je pense que si nous en sommes là, c'est justement du fait de cette obsession électoraliste. Après 2002, le PS aurait du se réformer. Il ne l'a pas fait au profit d'une synthèse dont on voit, je pense, les résultats aujourd'hui. Je n'y reviens pas, je me suis déjà exprimée là-dessus. Donc après 2002, le PS n'a pas eu le courage de se réformer et n'a compter que sur le rejet de Chirac pour gagner les élections régionales, cantonales, européennes. Le référendum de 2005 s'est aussi beaucoup joué là dessus, sans occulter un vrai vote d'un "non" de gauche.
Cette obsession électoraliste n'a pas permis d'aboutir à proposer un projet clair. Miser simplement sur la personnalité d'une candidate, sur "l'effet nouveauté" n'a pas permis de convaincre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Matthieu Perona

avatar

Nombre de messages : 689
Age : 35
Localisation : Mozac
Date d'inscription : 18/11/2006

MessageSujet: Re: 53% pour Sarkozy   Lun 7 Mai - 16:43

Les Français ont donc choisi majoritairement Nicolas Sarkozy comme président de la République. Mais, je pense avant tout aux salariés, aux chômeurs, aux jeunes, aux gens qui ne touchent qu’une petite retraite, aux sans papiers, aux habitants des quartiers populaires, etc. qui vont encore plus souffrir pendant les cinq prochaines années. Malheureusement, je fais confiance à la droite pour continuer la politique (en pire) qu’elle a menée sous les gouvernements Raffarin et Villepin.

Même si 53 % des Français ont voulu continuer sur cette voie libérale, j’ai peur que pour beaucoup, ils n’y aient vu que du feu, et que le retour de bâton fasse mal, qu’ils seront très rapidement déçus quand ils se rendront compte que la doctrine du « travailler plus pour gagner plus » n’est qu’un cauchemar se traduisant par le démantèlement de notre code du travail. S’il n’y avait que cela…

Mais c’est surtout au camp de la gauche, auquel j’appartiens, d’analyser sa défaite. Pourquoi au premier tour de cette présidentielle, le score cumulé de la gauche a été si bas ? seulement 37 %... C’est là que nous avons perdu. Nous n’avons pas su répondre aux aspirations populaires. Nous avons laissé tant d’électeurs traditionnellement acquis à la gauche partir vers François Bayrou, incarnant dès lors un vote anti-système. Pourtant, le socle réel de l’UDF devait être proche de son score à l’élection présidentielle de 2002 (6,84%). Entre les deux tours, nous ne pouvions pas espérer récupérer autant d’électeurs qui avaient déjà goûté au centre simplement par le débauchage ou d’éventuels accords entre partis. C’est uniquement par un discours de gauche, en étant une gauche qui s’assume, que nous pourrons reconquérir notre électorat. Ceux qui croient que par une alliance avec le futur Mouvement démocrate l’on pourra rebâtir la gauche, ils se trompent fortement ! Au contraire, combien d’électeurs avons-nous désorientés ? Combien ne retrouverons-nous jamais en plaçant le curseur idéologique toujours plus à droite ? Il ne faut pas négliger la part du vote utile au premier tour : sur les 25,87 % acquis à Ségolène Royal, combien d’électeurs du PCF, des Verts, de la gauche radicale en général ? Après avoir qualifié à juste titre François Bayrou d’homme de droite, combien ont dû être déroutés après le 22 avril en entendant qu’il fallait rassembler même au-delà de la gauche ? Ne donnons pas raison au centre qui n’attend que de nous manger tout crus : une gauche éclatée ne pourrait plus remplir son rôle d’opposant à l’UMP. Le Mouvement démocrate ramasserait les miettes d’électeurs orphelins de la gauche.

Plus que jamais, la refondation d’une gauche assumée, sans compromis avec le camp de la droite, est une obligation pour notre pays. Cela passera avant tout par une résistance à la politique de la droite, par la participation aux mouvements sociaux, et par la construction d’un programme résolument de gauche pour répondre à l’urgence sociale.


Dernière édition par le Lun 7 Mai - 16:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://prs63.canalblog.com/
nathalie perchat

avatar

Nombre de messages : 325
Localisation : clermont ferrand
Date d'inscription : 24/03/2006

MessageSujet: Re: 53% pour Sarkozy   Lun 7 Mai - 16:50

La question de la refondation ne passe pas par une interrogation sur une alliance avec le centre ou non, sur combien d'un autre électorat viendront voté pour nous. Nous ne sommes plus dans l'entre-deux tours. Elle se base sur un projet renouvelé, sur de nouvelles bases. Ensuite, si d'autres personnes se reconnaissant dans notre projet veulent nous rejoindre, qu'elles le fassent, qu'elles viennent du centre, de la gauche plus radicale ou d'ailleurs. On n'est plus dans les logiques d'alliance, mais dans la refondation.
Ce projet ne doit pas se contenter de répondre à l'urgence sociale, même si cela est évidemment nécessaire, ne doit pas s'enfermer dans une logique de contestation, mais doit s'appuyer sur un logiciel nouveau capable de mettre en place en place des réformes structurelles durables.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pierre Cortese

avatar

Nombre de messages : 86
Age : 33
Date d'inscription : 02/11/2006

MessageSujet: En réponse à Nathalie et Juju   Lun 7 Mai - 17:27

Nathalie, la "rénovation" que tu propose, ce n'est ni plus ni moins que la ligne politique qui nous fait perdre les élections présidentielles systématiquement depuis 1995 et que Rocard défend depuis au moins 1978 ! C’est celle qui a fait perdre la gauche en Allemagne et qui fait qu’aujourd’hui Blair n’a pas grand chose à envier à Tchatcher ! Les deux victoires majeurs de la gauche dans ces 30 dernières années ( 81 et 97) ont été obtenu grâce à un programme clairement de gauche ( hausse des salaires, 35 h…). Vos propositions sont au moins aussi archaïques que les notre et en plus elle nous conduisent systématiquement à la défaite ! Le champ des doctrines politiques « dans les réalités du monde d’aujourd’hui » ne se limite pas au néo-libéralisme et au social libéralisme que vous nous proposez ! Le Venezuela et la Bolivie vont-ils moins bien depuis qu’ils ont un pouvoir clairement anti-libéral ? Je ne crois pas. Encore une fois, la gauche, face à une droite de combat, doit assumer ce qu’elle est et redonner un véritable espoir de changement et de rupture à ce qui en ont le plus besoin : les couches populaires, notre camp.

Juju, pour te répondre, je suis pour un gouvernement nommer par l’assemblée sur un mandat impératif et révocable par celle-ci à tout moment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
puccinet



Nombre de messages : 15
Date d'inscription : 28/04/2007

MessageSujet: Re: 53% pour Sarkozy   Lun 7 Mai - 18:14

oulala quel tissu d'absurdités! j'espère vraiment que le ps prônera une rénovation SOCIAL DEMOCRATE après les législatives, au prix peut être d'une rupture avec tous nos sympathiques( mais o combien utopiques) nostalgiques de l'internationale et de la lutte des classes. sinon je crois sincèrement que l'on devra se coltiner une droite conservatrice pendant encore de nombreuses années.
et puis le Vénézuéla et la Bolivie ne ressemblent en rien à la france. Nous n'avons pas les mêmes pbs (comment comparer la 5e puissance mondiale avec 2 pays en voie de développement, c'est assez indécent je trouve) et je ne crois pas qu'un régime autoritaire comme celui de M Chavez soit la solution pour des personnes aussi éprises de démocratie que sont les représentants de la gauche de la gauche!!lol!
en clair c'est soit le droite sarkozienne, berlusconienne, etc. soit un parti social démocrate rénové. Je ne crois pas qu'il y ait de vraies alternatives, enfin dans l'europe d'aujourd'hui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nathalie perchat

avatar

Nombre de messages : 325
Localisation : clermont ferrand
Date d'inscription : 24/03/2006

MessageSujet: Re: 53% pour Sarkozy   Lun 7 Mai - 18:16

A Pierre:

Non, la rénovation que je propose n'est pas celle qui nous a fait perdre puisqu'elle n'a jamais été mise en oeuvre. Le programme de 97 est quasi le même que celui de 95, et je te rappelle que les Français n'en n'ont plus voulu en 2002. Attribuer un programme " de gauche de la gauche" uniquement lorsqu'elle gagne est allé un peu vite. De plus, tu oublies 88. Bizarre non? Maintenant je suis ravie que tu considères les réformes économiques mises en oeuvre par DSK en 97 soient les meilleures à mener.
Sur le Venezuela et la Bolivie, je te dirais juste qu'il faut comparer ce qui est comparable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vincent présumey



Nombre de messages : 4
Date d'inscription : 07/05/2007

MessageSujet: analyse et action   Lun 7 Mai - 18:44

Bonjours camarades,

nouvel inscrit sur votre forum, car vieux socialiste de 45 ans, je m'invite en vous adressant un lien vers une contribution sur la situation aprés l'élection de Sarkozy (dont je suis l'auteur).
http://www.legrandsoir.info/article.php3?id_article=5014
Au plaisir de se lire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Matthieu Perona

avatar

Nombre de messages : 689
Age : 35
Localisation : Mozac
Date d'inscription : 18/11/2006

MessageSujet: Re: 53% pour Sarkozy   Lun 7 Mai - 19:58

Nathalie : ce n'est plus une question de second tour. Je suis d'accord. C'est une question de préparation pour les prochaines échéances. La majorité des électeurs ne veulent pas de votre centre ; récréons la gauche sur des bases de gauche.

Un exercice simple : relis les statuts du PS et dis moi si tu te reconnais dans cette doctrine ?


Dernière édition par le Lun 7 Mai - 20:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://prs63.canalblog.com/
nathalie perchat

avatar

Nombre de messages : 325
Localisation : clermont ferrand
Date d'inscription : 24/03/2006

MessageSujet: Re: 53% pour Sarkozy   Lun 7 Mai - 20:02

Matthieu Perona a écrit:
Un exercice simple : relis les statuts du PS et dis moi si tu te reconnais dans cette doctrine ?

Attends un peu avant de jouer au prof d'en avoir l'étoffe, cela t'éviteras d'être à la fois méprisant et ridicule.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Matthieu Perona

avatar

Nombre de messages : 689
Age : 35
Localisation : Mozac
Date d'inscription : 18/11/2006

MessageSujet: Re: 53% pour Sarkozy   Lun 7 Mai - 20:06

Ma pauvre, c'est toi qui devient méprisante. Je te pose une simple question très sérieuse et tout de suite tu montes sur tes grands chevaux !

Je repose la question : partages-tu ce qu'il y a d'écrit dans les statuts du PS ?

P.S. : présenter tes excuses serait un moindre mal.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://prs63.canalblog.com/
nathalie perchat

avatar

Nombre de messages : 325
Localisation : clermont ferrand
Date d'inscription : 24/03/2006

MessageSujet: Re: 53% pour Sarkozy   Lun 7 Mai - 20:07

Matthieu Perona a écrit:
La majorité des électeurs de veulent pas de votre centre ; récréons la gauche sur des bases de gauche.

La majorité des électeurs ne veulent pas d'une ligne d'un PS archaïque, illisible, qui ne correspond plus à rien. Il nous faut une rénovation profonde, adaptée aux enjeux de notre temps, les vieilles recettes ne fonctionnent plus. Recréons le PS sur des bases modernes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Matthieu Perona

avatar

Nombre de messages : 689
Age : 35
Localisation : Mozac
Date d'inscription : 18/11/2006

MessageSujet: Re: 53% pour Sarkozy   Lun 7 Mai - 20:09

Au fait c'est votre ligne qui a été désavouée dimanche dans les urnes.

J'attends avec impatience ta réponse sur les statuts du PS.


Dernière édition par le Lun 7 Mai - 20:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://prs63.canalblog.com/
Pierre Cortese

avatar

Nombre de messages : 86
Age : 33
Date d'inscription : 02/11/2006

MessageSujet: Re: 53% pour Sarkozy   Lun 7 Mai - 20:10

Attention Nathalie ! Ne confond pas le programme de campagne et son application ! Ce qui nous a fait perdre en 2002, c'est la politique économique que Dsk a notamment menée ( ainsi que Fabius, qui lui a, en parti compris ses erreurs depuis), c'est le "mon programme n'est pas socialiste" de Jospin et son "Je ne peux rien contre les délocalisations" (sans compter la signature du traité de Barcelone) : nous avions gagné sur un programme d'espérance pour les couches populaires et nous les avons trahies. C’est cette trahison et cette défiance des français envers notre capacité à « changer la vie » qui nous a encore fait perdre hier.
Ton programme a été appliqué en France : en 1988 ( Il est plus facile d’être réélu, encore faut-il être élu un jour !) par Rocard qui, déjà, prônait l’ouverture au centre et avait pris, au passage, des centristes dans son gouvernement. Résultat : cela nous a conduit à la débâcle de 1993.
Sur la pertinence de la comparaison avec le Venezuela ou la Bolivie, rien ne nous empêche en France, de re-nationaliser les sources d’énergie (EDF-GDF), les moyens de télécommunication, les transports en commun ( Train, avion) ou l’eau par exemple.
Notre ligne politique vous semble être celle du passé, la votre est bien celle du passif !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nathalie perchat

avatar

Nombre de messages : 325
Localisation : clermont ferrand
Date d'inscription : 24/03/2006

MessageSujet: Re: 53% pour Sarkozy   Lun 7 Mai - 20:11

Matthieu Perona a écrit:

Je repose la question : partages-tu ce qu'il y a d'écrit dans les statuts du PS ?

P.S. : présenter tes excuses serait un moindre mal.

Si tu souhaites faire une purge du PS pour quiconque ne partage pas ta vision de la rénovation, tu vas devoir virer beaucoup de monde.
Je me refuse de répondre à cette question, de me justifier de mes positions au vu des statuts; pour qui tu te prends?

C'est avec plaisir que je maintiens ce que je dis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Matthieu Perona

avatar

Nombre de messages : 689
Age : 35
Localisation : Mozac
Date d'inscription : 18/11/2006

MessageSujet: Re: 53% pour Sarkozy   Lun 7 Mai - 20:13

Dommage que la secrétaire générale du MJS refuse de répondre. Je le regrette. Je me prends pour un militant du PS qui veut débattre de notre orientation collective. Je ne comprends pas pourquoi tu es agressive tout d'un coup. Moi, je suis très calme. Tant pis, si nous ne pouvons plus dialoguer.

Je n'ai jamais prononcé le mot de purge, et je ne compte pas en faire une. Je te rassure, je n'ai nullement ce pouvoir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://prs63.canalblog.com/
nathalie perchat

avatar

Nombre de messages : 325
Localisation : clermont ferrand
Date d'inscription : 24/03/2006

MessageSujet: Re: 53% pour Sarkozy   Lun 7 Mai - 20:18

Matthieu Perona a écrit:
Au fait c'est votre ligne qui a été désavouée dimanche dans les urnes.

J'attends avec impatience ta réponse sur les statuts du PS.

Personnellement, je n'ai pas voté Ségolène Royal en interne, je ne partageait pas sa vision des choses. Maintenant, j'ai voté pour elle aux présidentielles. Il me semble que tout le monde s'est rangé derrière elle, JL Mélenchon et Laurent Fabius compris, donc le "votre ligne" est la ligne que le PS a défendu, par sa candidate élue à plus de 60 %, avec tous les inconvénients que cela comportait durant la camapgne interne, on ne va pas y revenir. J'ai défendu une ligne dans le PS qui n'a rassemblé que 20 % des voix en novembre, je me suis rangée derrière la majorité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nathalie perchat

avatar

Nombre de messages : 325
Localisation : clermont ferrand
Date d'inscription : 24/03/2006

MessageSujet: Re: 53% pour Sarkozy   Lun 7 Mai - 20:19

Matthieu Perona a écrit:
Dommage que la secrétaire générale du MJS refuse de répondre. Je le regrette. Je me prends pour un militant du PS qui veut débattre de notre orientation collective. Je ne comprends pas pourquoi tu es agressive tout d'un coup. Moi, je suis très calme. Tant pis, si nous ne pouvons plus dialoguer.


moi aussi j'ai envie que les choses changent dans mon parti, et sur les questions d'orientation collective, il me semble que l'on débat avec tout le monde, et en tant que secrétaire du MJS, je trouve cela insultant que l'on me demande si je suis en accord avec les statuts de mon parti. On débattait sur l'orientation idéologique d'un PS devenu inadapté, sur la création d'outils nouveaux et on vient chercher la contradiction sur l'acceptation des statuts, la hauteur du débat qui nous attend mérite un peu mieux que cela.


Dernière édition par le Lun 7 Mai - 20:24, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: 53% pour Sarkozy   

Revenir en haut Aller en bas
 
53% pour Sarkozy
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 6Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
 Sujets similaires
-
» Le CSA fait campagne pour Sarkozy
» Sarkozy mis en examen pour abus de faiblesse : vos réactions !
» La galette des rois pour l'Elysée est normande.
» Pour ou contre la Charte européenne des langues régionales ou minoritaires ?
» sondage pour le 6 Mai

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum de la jeune gauche 63 :: Présidentielle et législatives de 2007 :: Présidentielle et législatives de 2007-
Sauter vers: