Forum de la jeune gauche 63

Forum de la jeune gauche 63
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Quelle Europe?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Matthieu Perona

avatar

Nombre de messages : 689
Age : 35
Localisation : Mozac
Date d'inscription : 18/11/2006

MessageSujet: Re: Quelle Europe?   Ven 6 Juil - 21:14

Mon pauvre Sylvain, tous les partis de gauche se sont prononcés pour le référendum même Ségolène Royal dans sa campagne. Et on a raison à gauche, car ce que le peuple a défait par les urnes ne peut revenir sans son assentiment. C'est le principe même du respect de la souveraineté du peuple. Donc oui, Nicolas Sarkozy trouvera une poignée de traitres.

Et tu vois ce traité, je n'en veux pas. Je suis profondément européen donc je veux une Constitution solide. Et pour obtenir une Constitution, il faut une Constituante. Ce n'est pas nous à PRS qui l'avons inventé !

A PRS nous ne sommes pas des doux rêveurs. Pourquoi se résigner quand c'est difficile ? Est-cela la social-démocratie ? Le manque de courage politique ? Du genre, on ne peut rien faire, la mondialisation, l'Europe libérale, c'est comme ça et on ne tentera jamais d'y toucher.

Fais attention Sylvain, on va bientôt te proposer un secrétariat d'État. Razz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://prs63.canalblog.com/
Matthieu Perona

avatar

Nombre de messages : 689
Age : 35
Localisation : Mozac
Date d'inscription : 18/11/2006

MessageSujet: Re: Quelle Europe?   Ven 6 Juil - 21:19

Tu attaques les signataires ; ce sont les premiers signataires. Je ne vais pas te mettre la liste complète. C'est comme quand tu as une motion au PS, si tu regardes les premiers signataires, tu pourrais faire la même remarque : que du neuf, etc.

La proposition d'une Constituante est une idée politique importante. Tu ne devrais pas dénigrer ceux qui réfléchissent à l'implication populaire et démocratique au sein de l'Union européenne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://prs63.canalblog.com/
S.Maisonneuve

avatar

Nombre de messages : 450
Age : 30
Localisation : Clermont
Date d'inscription : 07/10/2006

MessageSujet: Re: Quelle Europe?   Jeu 19 Juil - 23:58

UN referendum j'y suis favorable, ce n'est pas parcequ'on en fait pas que je vais pour autant me prononcer contre le texte. Je te rapelle de plus que le programme de Sarko annonçait la ratification parlementaire et ce programme, malheureusement 53% des Français ont votés en sa faveur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Matthieu Perona

avatar

Nombre de messages : 689
Age : 35
Localisation : Mozac
Date d'inscription : 18/11/2006

MessageSujet: Re: Quelle Europe?   Ven 20 Juil - 0:16

Si tu es favorable à un référendum, je t'invite à signer cet appel : http://referendumeurope2007.free.fr/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://prs63.canalblog.com/
S.Maisonneuve

avatar

Nombre de messages : 450
Age : 30
Localisation : Clermont
Date d'inscription : 07/10/2006

MessageSujet: Re: Quelle Europe?   Ven 20 Juil - 0:18

Bien placé Matthieu^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Matthieu Perona

avatar

Nombre de messages : 689
Age : 35
Localisation : Mozac
Date d'inscription : 18/11/2006

MessageSujet: Re: Quelle Europe?   Ven 20 Juil - 16:07

Tu l'as signé ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://prs63.canalblog.com/
S.Maisonneuve

avatar

Nombre de messages : 450
Age : 30
Localisation : Clermont
Date d'inscription : 07/10/2006

MessageSujet: Re: Quelle Europe?   Ven 19 Oct - 16:32

Enfin!
Les 27 ont adoptés le texte du traité simplifié.
Une page, tristement ouverte un 29 mai, se tourne enfin...
La ratification se fera dans toute l'Europe courant 2008, mise en application au 1er janvier 2009.
La presse Britannique et notamment le quotidien au plus fort tirage du pays, THE SUN, accuse le chef du gouvernement de s'être laissé circonvenir par ses partenaires européens et d'avoir, en approuvant le nouveau traité de l'UE, "jeté par-dessus bord des siècles de puissance britannique" et accepté l'idée d'un "super-Etat" européen.
Esperons que dans le reste de l'Europe (et notamment en France...), les reactions soient nettement moins nationalistes. Rejouissons nous au vu des premiers echos, l'adoption de ce traité est vu comme une bonne nouvelle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Matthieu Perona

avatar

Nombre de messages : 689
Age : 35
Localisation : Mozac
Date d'inscription : 18/11/2006

MessageSujet: Re: Quelle Europe?   Ven 19 Oct - 20:01

A l'inverse je ne me réjouis pas du tout.

Les députés et sénateurs socialistes doivent voter contre ce traité ! C'est la négation même de l'expression de la souveraineté populaire. Voici des arguments : http://www.respecteznotrenon.org/europe/

La couleur libérale du texte est toujours bien ancrée dans ce traité dit simplifié.

Le Parti socialiste, dans son dernier communiqué, je cite (extraits) : il s'agit d'un "renoncement".

"Enfin les grands absents de ce mini traité, sont la politique fiscale,
sociale, budgétaire et monétaire, autant de sujets sur lesquels le mini
traité n’avance absolument pas. Sur ces sujets lourds, les socialistes
européens avaient insisté pour qu’il y ait une modification du cours
des politiques européennes. Aucun de ces sujets ne fait l’objet d’une
quelconque évolution et c’est pour nous un réel sujet d’inquiétude pour
l’avenir".

"Au résultat, le bilan est assez médiocre".

"Le Parti socialiste maintient sa position sur ce mini traité. Là où les
Français ont dit non par référendum à un traité, il paraît essentiel
que la ratification de ce nouveau traité ne se fasse pas dans le dos
des peuples." DEMANDONS UN REFERENDUM SYLVAIN ! Respectons le peuple.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://prs63.canalblog.com/
S.Maisonneuve

avatar

Nombre de messages : 450
Age : 30
Localisation : Clermont
Date d'inscription : 07/10/2006

MessageSujet: Re: Quelle Europe?   Ven 19 Oct - 20:13

Texte du guide de rentrée (local) relativement a l'Europe:


L’EUROPE, L’AVENIR.


Bien que largemant ecartée du debat presidentiel, l’Europe n’est pas sans importance, elle s’avere etre au contraire l’enjeu majeur du 21 eme siecle pour nous, citoyens de l’Union Européenne. Avant de proposer de nouvelles idées sur ce passionant sujet et de voir ce “traité simplifié” qui semble faire son chemin, il convient d’abord de faire une rapide retrospective.

En effet le debat de 2005 a eu au moins l’avantage de faire presque decouvrir l’Union a ux citoyens Français. Ainsi nombreuses furent les critiques sur cette europe trop liberale, fixée sur l’economie et non sur le social ou la politique. Il semble interressant d’y repondre par un bref rappel historique.
L’Europe actuelle est née il y a 50 ans. Deja elle avait connu quelque soubresauts; en 1954 le projet CED (communauté européenne de la defense) fut rejeté par la France. Face a cet echec les “peres fondateurs” deciderent alors que l’unification européenne ne se ferait pas dans l’immediat par la voie politique, celle ci dechainant trop les passions, eloignant ainsi la raison... L’Europe unie se ferait donc par l’economie et la création d’un marché commun qui permettrait notamment la libre circulation des biens et des hommes. L’Europe politique sera pour longtemps ecartée a cause de la politique de la chaise vide menée par De Gaulle pour protester contre le vote a la majorité (et non plus l’unanimité) pour l’adoption des projets de l’Europe. Il obtiendra gain de cause, l’Europe actuelle se concretise dans ses faiblesses.
Ses bases sont donc economiques et le processus de decision est lourd, particulierement enclin au blocage. Elle ne vit pas aux même rythme que les pays qui la composent, en effet si les politique nationales obeissent a une logique court termiste (logique electorale), l’Union a une vision de long terme (harmonisation progressive des politique budgetaires et auparavant monetaire, ecologie,...), elle gere ses dossiers d’un point de vue technique et non politique, cela pose des problemes de lisiblités entre les technocrates et les citoyens.
Enfin l’Europe repose sur un systeme capitaliste, pour autant est elle, aujourd’hui ultra-liberale?

Lors de la campagne referendaire a été notamment critiqué l’article concernant la “concurrence libre et non faussée” comme le chaval de troie d’un liberalisme acharné, destructeur des services publics. La chose n’est pourtant pas si simple, il s’agit en effet du droit communautaire, cet atricle est l’arme principale de la commission européenne pour lutter contre les trusts, les monopoles et les concentration d’entreprises, nuisibles au pouvoir d’achat des citoyens. Il ne faut pourtant pas nier que dans la perspective d’un marché unique a echelle supra-nationale, l’existence de monopoles nationaux est quasi contradictoire. Notre orientation devrait etre alors non pas de combattre la construction européenne, mais de militer pour un service public a echelle européenne.

Autre point, l’Europe serait aussi trop a droite, les Français reclament une Europe sociale, est ce pertinent?
La terminologie est peu appropriée, aprés tout, parle t on d’une “france sociale”?
Au dela de cette simple question de mots il faut trancher une question de fonds, les competences de l’Union doivent elles s’aggrandir au domaine social? Pour l’heure cela releve d’une certaine utopie. Pourquoi?
Les variations de niveau de vie entre les etats membres est immense, comment comparer la Suede avec la Pologne? Dès lors ou des mesures prisent sur la base des politiques sociales Scandinaves greveraient l’economie des nouveaux entrants tant leur coup serait trop lourd pour des entreprises encore trop fragiles. Si, a l’inverse, les mesures sont faites sur une base des pays de l’Est, le SMIC si chere a la France serait pulvérisé.



Pour l’heure, que est ce que l’UE? qu’apporte le “traité simplifié”?

Les institutions Européennes: -Le Conseil européen est le centre d'impulsion de l'UE. Bien qu'il ne soit pas juridiquement une institution de l'Union, le Conseil européen est un organe essentiel. Les chefs d'Etat et de gouvernement y définissent des lignes directrices et des priorités pour la construction européenne.
- Seule institution de l'Union européenne élue directement par les citoyens, le Parlement européen (PE) est composé de députés, qui exercent trois pouvoirs : législatif, budgétaire et contrôle politique des autres institutions européennes.
- La Commission européenne : organe exécutif de l'Union européenne. Elle est politiquement indépendante et représente l’intérêt général de l’Union.
- Le Conseil de l'Union européenne : principal centre de décision de l'Union. Il réunit les membres des gouvernements nationaux en charge d'un même domaine.

Son fonctionnement est donc compliqué puisqu’il repose sur une double logique: mener des politiques seule dont elle a la charge, mener des politiques en concomittance avec les Etats membres dans les autres domaines.

L’AVENIR et le traité simplifié.

Les termes du traité simplifié sont deja largement definis, en voici ses points les plus essentiels:
- Les principales innovations institutionnelles : la présidence stable de l'Union pendant deux ans et demi, au lieu d'une présidence tournante du conseil tous les six mois; la composition réduite de la Commission européenne.
- L'extension des domaines à majorité qualifiée, en particulier en matière de coopération judiciaire en matière pénale et de coopération policière. Cette réforme se traduit par une augmentation des pouvoirs du Parlement européen, colégislateurs dans ces domaines avec le conseil des ministres. Afin de rassurer le Royaume-Uni, qui craignait de nouveaux transferts de souveraineté, elle s'accompagne de la mise en place d'un mécanisme destiné à faciliter les coopérations renforcées entre les Etats désireux d'aller de l'avant.
- La délimitation des compétences entre l'Union et les Etats membres : l'Union douanière, le commerce, la concurrence, la politique monétaire demeurent des compétences exclusives de l'Union. La politique sociale, le marché intérieur, l'énergie, la recherche restent des compétences partagées avec les Etats.
- La personnalité juridique unique de l'Union est maintenue, avec la fusion des trois piliers qui permettaient de distinguer les politiques gérées selon les méthodes communautaires (1er pilier), la politique étrangère et de sécurité commune (PESC, 2e pilier) et la coopération judiciaire et policière (3e pilier). A la demande de la France, et du Royaume-Uni, le caractère "intergouvernemental" de la PESC est cependant ancré dans le traité. Les Britanniques ne sont pas parvenus à dépecer les attributions de l'ex-ministre des affaires étrangères, rebaptisé "haut représentant pour les affaires étrangères et la politique de sécurité". Il disposera, comme prévu par la Constitution, d'un service diplomatique, et conservera sa position à cheval entre la vice-présidence de la Commission et la présidence du conseil des ministres des affaires étrangères.
- Le droit d'initiative citoyenne, qui permettra à un million de citoyens d'inviter la Commission à soumettre une proposition.

Un traité insuffisant

Indeniablement le traité simplifié est une avancée, il n’est pourtant pas une fin en soi et dispose de nombreuses lacunes. Son application ne sera faite qu’en 2014, l’Angletterre et la Pologne disposent de derogations concernant le charte des droits fondamentaux. Les symboles de l’Union ne sont pas repris (drapeau, hymne,...). De même l’Union ne dispose pas d’armée propre ce qui nuira probablement a sa capacité diplomatique.

L’Europe telle que nous la voulons; - creer une identité européenne.
Quelque mesures peuvent etre prisent rapidement en ce sens: culturellement avec la massification d’ ERASMUS, la mise en valeur d’un patrimoine commun immense et d’une histoire largement partagée (Rome, les lumieres,...), organiser des ecenements a echelle européenne, parler enfin deux langues (nationale et anglais).
- Vers de nouvelles institutions: on le sait l'europe a 27 est paralysée, si tel est le cas c'est parceque la regle de l'unanimité prevaut pour adopter des lois et que celle ci est l'oeuvre de plusieurs auteurs comme la commission etc. Il nous faut revoir cela, d'abord le parlement doit avoir l'initiative des lois, il est le seul organe a avoir une lisibilité politique clair (gauche et droite et non pas national), et de plus le seul issus du suffrage populaire. A lui donc de legiferer. L'adoption des lois au parlement européen se fait a la majorité selon la regle du 50% + 1, cette mesure donnerait un important coup d'accelerateur a l'integration européenne, peut etre trop pour la Pologne et l'Angletterre, c'est pourquoi la majorité au 2/3 apparait dans un premier temps plus realiste.
- La seconde etape est une reforme du systeme de gouvernance de l'UE et notamment de sa Banque centrale, la question de son independance ou non reste a trancher, dans un premier temps il parait important d'ajouter a ses objectifs la lutte contre le chomage et la croissance et non plus seulement la lutte contre l'inflation (cela a une grande importance d'un point de vue de la politique economique de l'union et celle menée par les etats membres qui doivent la concilier avec leur propres politiques en la matiere);
- la politique relative a la recherche& innovation doit etre exlue du pacte de stabilité qui se situe acutellement a 3% du PIB, en effet l'investissement dans cette matiere represente un coût a court terme mais a moyen terme cela est largement rentable, d'ou la necessité de revoir dans ce domaine le pacte de stabilité.
- SURTOUT, une nouvelle politique commune en matiere d'affaires etrangeres, en plus du futur ministre prévu par le traité simplifié: la création d'une defense européenne qui met en commun l'ensemble des forces armées des etats membres, celle ci pourrait etre placée sous le controle du parlement ou de la commission, voire même du ministre. Une telle mesure aurait comme effet mathematique le remplacement du ministre Français au conseil de securité de l'ONU mais aussi l'arrivée d'un ministre qui sera le representant d'une union de 5OO millions de citoyens et premiere puissance du monde, soit un poids bien plus important dans les negociations internationales qu’elles soient diplomatiques (Darfour, Iran, Corée du Nord), ou economique (OMC, Banque mondiale,...). De même fusion des differentes ambassades des etats membres remplacés par celles de l’Union.

Le monde de demain ne sera plus sous la seule domination Americaine, d’autres geants apparaissent (la Chine, l’Inde, la Russie), la France ne peut aujourd’hui faire le poids. Sous peine de se voir imposer les choix qui regiront la mondialisation de demain, la France doit absolument participer activement a la construction européenne, basé sur la philosophie des lumieres, doté d’une société a l’economie capitaliste performante mais accompagnée d’importantes protections sociales, fort des drames et des reussites de son histoire, oeuvre a la paix du monde et a la promotion de la democratie, un geant Européen doit naitre, l’enjeu est crucial.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Matthieu Perona

avatar

Nombre de messages : 689
Age : 35
Localisation : Mozac
Date d'inscription : 18/11/2006

MessageSujet: Re: Quelle Europe?   Ven 19 Oct - 20:20

CE QUE DIT LE PARTI SOCIALISTE, pour l'heure... s'il ne nous trahit pas :

La signature du mini traité de Lisbonne

  • Un renoncement

Le mini traité signé hier à Lisbonne relève davantage du règlement
intérieur de l’Union européenne que d’un nouveau traité fondateur pour
l’Union. Les caractéristiques de ce texte en un mot. Ce traité renonce
à la constitutionnalisation des politiques de l’Union européenne. L
énumération limitative d’un nouveau traité constitutionnel européen
gênait autant les partisans du oui que ceux du non, en France, car elle
limitait les objectifs de l’Union européenne. Le fait que ces
politiques ne soient plus constitutionnalisées constitue une différence
avec le traité constitutionnel européen préalable.

Ce nouveau traité ne s’inscrit cependant dans aucune perspective historique.
S’il répond à l’impasse institutionnelle en raison de ses
différentes vagues d’élargissement, s’il permet à l’Union de mieux
fonctionner à 27 qu’elle ne fonctionnait jusqu’ici, ce traité ne prend
pas du tout la mesure de nouvelles vagues d’adhésions possibles à
l’Union et ne prend pas non plus en compte la nécessité de se doter de
réels instruments politiques, dans des domaines comme l’immigration ou
l’énergie. Ce sont des outils nécessaires à la construction européenne
qui ne trouvent aucune forme de réponse dans ce mini traité.

  • Ce que prévoit ce texte ?

J’observe que l’équilibre entre les principaux états est modifié,
puisque la pondération des votes se fera sur une base démographique au
Conseil et que le maintien du caractère rotatif de la Commission donne
une place extrêmement importante aux petits états. On peut se poser la
question de savoir si ce nouvel équilibre va faciliter le
fonctionnement l’Union européenne ou si au contraire il va lui
permettre d’avoir des politiques structurantes fortes, ce dont on peut
douter.
Les coopérations renforcées sont toujours aussi difficiles à mettre
en œuvre, car elles requièrent un seuil plancher de 9 états pour être
mises en œuvre et ce plancher rend difficile la capacité d’aller plus
loin pour certains états, s’ils le souhaitent. C’est un des regrets que
nous avons aujourd’hui. Constatons que sur ce point, que Nicolas
SARKOZY a échoué à trouver un point d’équilibre avec le précédent
traité entre les partisans du oui et les partisans du non.
Enfin les grands absents de ce mini traité, sont la politique
fiscale, sociale, budgétaire et monétaire, autant de sujets sur
lesquels le mini traité n’avance absolument pas. Sur ces sujets lourds,
les socialistes européens avaient insisté pour qu’il y ait une
modification du cours des politiques européennes. Aucun de ces sujets
ne fait l’objet d’une quelconque évolution et c’est pour nous un réel
sujet d’inquiétude pour l’avenir.

  • Bilan du sommet de Lisbonne

Au résultat, le bilan est assez médiocre. Nous n’avons pas
d’instrument qui permette de relancer la construction, mais un outil
qui permet tout juste de fonctionner à 27. C’était le mandat minimum
qu’on pouvait attendre des chefs d’États de l’Union européenne. Cela ne
permettra pas de relancer l’Union européenne, contrairement à ce que
prétend le président de la République. C’est pour nous l’objet d’un
regret, car nous pensons qu’il était possible de faire davantage en ce
sens, notamment sur la question des services publics, de la fiscalité
ou de la politique monétaire. La fenêtre de tir utilisée par Nicolas
SARKOZY était davantage de faire de la communication pour dire que ce
mini traité permettait un déblocage du fonctionnement des institutions
européennes, plutôt que d’inscrire l’Europe dans une perspective
historique

  • Le travail du PS sur cette question

Le Parti socialiste maintient sa position sur ce mini traité. Là où
les Français ont dit non par référendum à un traité, il paraît
essentiel que la ratification de ce nouveau traité ne se fasse pas dans
le dos des peuples. Nous sommes toujours favorables à ce que sur la
question de transfert de souveraineté supplémentaire contenu dans le
traité, la voie référendaire soit privilégiée. Un groupe de travail a
été mis en place par le Bureau national du Parti socialiste. Il y aura
une délibération collective des socialistes sur ce texte, tant sur la
méthode de ratification que sur son contenu. Dans les semaines qui
viennent, le Parti socialiste s’exprimera sur ce texte comme sur sa
propre vision de la relance de la construction européenne et sur ce qui
nous paraît nécessaire de faire lors de la présidence française de
l’Union européenne pour le second semestre 2008.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://prs63.canalblog.com/
S.Maisonneuve

avatar

Nombre de messages : 450
Age : 30
Localisation : Clermont
Date d'inscription : 07/10/2006

MessageSujet: Re: Quelle Europe?   Sam 20 Oct - 0:40

Precision: c'est Benoit Hamon qui s'est exprimé (porte parole du PS), la vraie réaction, celle qui sera le fruit d'un debat, d'une discussion et qui aura un caractere plus "officiel" n'est pas encore faite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Matthieu Perona

avatar

Nombre de messages : 689
Age : 35
Localisation : Mozac
Date d'inscription : 18/11/2006

MessageSujet: Re: Quelle Europe?   Sam 20 Oct - 10:32

Tu es de mauvaise foi : le porte-parole du PS s'exprime au nom... du PS.

J'entends bien qu'il y aura ensuite un débat et une prise de position plus précise.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://prs63.canalblog.com/
Matthieu Perona

avatar

Nombre de messages : 689
Age : 35
Localisation : Mozac
Date d'inscription : 18/11/2006

MessageSujet: Re: Quelle Europe?   Sam 20 Oct - 10:47

Cette fois-ci, ne passons pas à côté, il s'agit d'une volonté de toute la gauche.

AFP - Vendredi 19 octobre : Les Verts ont dénoncé le nouveau traité européen conclu par les 27
Etats de l'Union comme un "bricolage" qui "ne relance nullement" la
construction européenne, et ont appelé à un référendum sur ce texte
promis à une ratification parlementaire.

Déjà la motion majoritaire au Congrès de Dijon de notre parti en 2003 disait :

Nous voulons l’Europe parce que nous avons des valeurs communes et un
modèle social à faire partager. Il nous faut donc fixer nettement les
objectifs et les politiques
de l’Union européenne et les inclure dans la future Constitution :


    Les droits fondamentaux des citoyens :
    la Charte des droits fondamentaux doit être intégrée dans le texte
    constitutionnel. La séparation des églises et de l’Etat, le principe de
    laïcité des institutions européennes, l’égalité hommes-femmes
    devront y être inscrits en tant que tels.

    Le plein emploi et la cohésion sociale sont des objectifs prioritaires ce qui suppose un véritable gouvernement européen sur le plan économique. Les statuts de la Banque Centrale Européenne doivent être révisés
    dans cette perspective. Le gouvernement européen doit pouvoir proposer
    à l’Union la politique économique la plus favorable à la croissance. Le
    Pacte de stabilité doit lui aussi être réaménagé en ce sens.


    La cohésion sociale par un Traité social
    instaurant des critères de convergences garantissant des droits
    sociaux, un salaire minimum, et une
    harmonisation, par le haut, des protections sociales. Il est par
    ailleurs nécessaire de créer un fonds européen pour aider les salariés
    des entreprises qui ferment brutalement pour délocaliser leur activité.


    Les services publics
    : La Constitution devra établir qu’ils ne peuvent relever des seules
    règles de la concurrence et assurer le maintien des principes de
    péréquations sociale, territoriale et d'égalité d’accès des usagers.
    Les socialistes défendront un moratoire sur les libéralisations
    tant qu'une directive cadre n'aura pas garanti la pérennité des
    services publics dans des secteurs comme la poste, l’énergie, les
    transports, le contrôle aérien. La Constitution doit affirmer le refus
    de la marchandisation de l’éducation, de la culture, de la santé et du
    corps humain.


    Le développement durable : à travers des normes communes en matière d’alimentation, de sécurité maritime, de transports et la mise en place d’une
    fiscalité européenne pour préserver l’environnement. L'Union doit pouvoir financer de grands travaux d’intérêt collectif européen
    (ferroutage, création de gardes côtes, énergies renouvelables,
    protection de l'environnement...). Elle doit définir la protection de «
    biens collectifs européens » tels que l’eau, la biodiversité, la forêt.

    De belles idées enterrées lors du référendum de 2005 ! Ne gâchons pas cette chance historique car au Congrès de Versailles, nous aurons la clé pour bloquer le vote au 3/5.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://prs63.canalblog.com/
S.Maisonneuve

avatar

Nombre de messages : 450
Age : 30
Localisation : Clermont
Date d'inscription : 07/10/2006

MessageSujet: Re: Quelle Europe?   Sam 20 Oct - 16:16

MATTHIEU!!!!! Reviens!!! T'es plus le même là, qu'est ce que tu me chantes!
D'abord:
Les verts, les verts, les verts... Hum ça me dit pas grand chose, ah si!
C'est pas eux qui ont boycottés (avec la LCR) les toutes recents collectifs "riposte" qui donnaient un semblant (ou un debut) d'unité a la gauche?
C'est eux qui ont a leur tete une certaine Cecile Duflot, brillante pour se ridiculiser.
N'est ce pas eux qui devraient un peu s'illustrer durant le grenelle, soit en contestant avec force et conviction ses orientations et methodes soit en faisant des propositions imaginatives, novatrices, pertinentes.
N'est-ce pas un parti vidé de son interet puisque tout les grands partis ont enfin compris l'importance de l'ecologie et l'ont integrés (a divers degrés) dans leur programmes.
N'est ce ce parti qui pourrait conterdire cette derniere remarque en reflechissant sur la notion de developpement durable mais qui s'illustre par son immobilisme et passe completement a coté. D'ailleurs le post local de Thibaud concernant le developpement durable est bien plus pertinent que celui des verts (parti national).

Alors les verts, deja sur le devellopement durable ils n'y sont pas, sur l'ecologie ils n'y sont plus, alors sur la diplomatie...^^ C'est un peu cynique et pamphletaire mais franchement je crois que c'est assez juste.

Ensuite:
Matthieu, quelle inventivité!!! Tu me ressors le congrés de Dijon! Holala, c'est vrai que ce qu'il en est ressorti a marqué l'histoire!
Bon mais je reponds point par point quand même:
1- la charte etait dans la constitution mais elle a été rejetée un certain 29 mai. Elle est dans le traité simplifié.

2- Les statuts de la Banque centrale: je suis d'accord on devrait militer pour que cela soit modifié, mais nous ne sommes pas seuls dans l'aventure européenne et une majorité de pays sont contre notre proposition, or dans un projet a plusieurs il faut savoir faire des concessions. D'ailleurs s'attaquer a la Banque centrale pour expliquer nos mauvais resultats c'est du Sarko, surtout que les Finlandais (et les danois) reussissent parfaitement avec les mêmes conditions...

3- le traité social, j'en ai deja parlé, avec les nouveaux entrants c'est impossible il faut attendre un peu, le temps qu'ils nous rattrapent.

4- service public même chose, j'en ai parlé.

5- le developpement durable: si l'on reprend notre acceptation, pilier ecologique: l'UE est en pointe (cf les objectifs de 2020). Pilier economique aussi (1ere puissance mondiale) mais peu mieux faire. Social pareil, peu mieux faire mais si l'on compare au reste du monde on est devant. Enfin pilier democratique, misma cosa.

Matthieu, tu m'inquietes: es-tu à ce point là en panne d'inspiration pour me sortir la declaration des verts et le texte du congrés de dijon!!!!!!

Je suis déçu^^ Qu'est ce qui t'arrives? Une biere du clip qui est mal passée (stephane escroc!)? Peut etre de trop parler du FMI, tu m'as fais une surchauffe!


Dernière édition par le Lun 22 Oct - 21:28, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
julien guerin



Nombre de messages : 109
Age : 35
Date d'inscription : 21/06/2007

MessageSujet: Re: Quelle Europe?   Dim 21 Oct - 16:26

Les textes des congres sont importants. Ce ne sont pas des chiffons quu l'on jette ensuite.

Je crois moi a la force des motions, es textes écrits, discutés, débattus et votés collectivement. Pour le congrés de Dijon et les engagements du PS sur L'Europe sociale en 2003-2004 (7 exigences pour accepter la constitutionqui ont ensuite été baffouées) c'est vraiment important.

Le pS a trompé ces électeurs en promettant l'Europe sociale pour les européenes de 2004 avant de se rallier sans condition au oui! J'espere que le pS ne fera pas la meme erreur avec le TME et ménera cette fois la bataille avec TOUTE la gauche pour un référendum dans le pays!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Matthieu Perona

avatar

Nombre de messages : 689
Age : 35
Localisation : Mozac
Date d'inscription : 18/11/2006

MessageSujet: Re: Quelle Europe?   Dim 21 Oct - 19:51

Pas grand chose à rajouter à ce que vient de répondre Julien. Cela me fait simplement rire Sylvain que tu réagisses aussi fortement quand je reprends un texte, pas très ancien, et dont ton courant est signataire. Si tu n'assumes même plus tes idées, qu'est-ce que tu veux que je te dises...

Peut-être qu'il est difficile d'assumer qu'on écrit n'importe quoi en congrès et qu'ensuite on trompe le peuple, non ?

Le congrès de Dijon précède le 29 mai 2005, il était normal que j'en fasse mention. Cela s'appelle l'histoire et pas de politique sans histoire des idées.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://prs63.canalblog.com/
Matthieu Perona

avatar

Nombre de messages : 689
Age : 35
Localisation : Mozac
Date d'inscription : 18/11/2006

MessageSujet: Re: Quelle Europe?   Dim 21 Oct - 19:55

Tu peux très bien te moquer des Verts, n'empêche que tout le monde est bien content de faire des accords électoraux. Tu devrais montrer un peu plus de considération envers les partis de gauche. Il ne faut pas oublier que le non a été majoritaire à gauche malgré la position officielle du PS et des Verts, c'est ça que tu as en travers de la gorge ?

N'oublie pas non plus qu'à la dernière présidentielle, ce n'est pas le Parti socialiste qui pèse 25 %, mais c'est le résultat du vote utile qui a dépouillé le poids électoral réel du PC, des Verts et d'une partie de l'extrême gauche (sans compter le PRG et le MDC qui étaient avec le PS ce coup-ci).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://prs63.canalblog.com/
S.Maisonneuve

avatar

Nombre de messages : 450
Age : 30
Localisation : Clermont
Date d'inscription : 07/10/2006

MessageSujet: Re: Quelle Europe?   Dim 21 Oct - 21:54

1- Les recents congrés du PS furent une calamité ideologique et programmatique, nous avons renoncer a nos convictions sur l'autel de l'ineteret d'apparatchik. Par ailleurs j'aurais voté contre la synthese du Mans, je n'avais pas le droit de vote a ce moment la.
J'espere que notre prochain congrés saura degager une ligne claire, pertinente, novatrice: la notre^^.

2- Ensuite pour avoir de la consideration, je considere qu'un parti doit etre respectable. Les verts ne le sont pas, désolé. Honnetement les caricatures des guignoles c'est presque ça. De plus je ne crois pas que l'on gagne de la "consideration" par les accords electoraux. D'ailleurs le PS devrait etre moins soft avec ses partenaires. On nous crache dessus durant les campagnes et nous on doit leur garder quelques places, c'est une logique que je n'aime pas.

Aprés le poids réel des autres partis: les verts a 1,5 ça me parait assez juste, le PCF etait deja a 3 et des miettes a la derniere, il a continué son inexorable descente, les LCR ont votés LCR, le PRG doit peser tout juste 2%, et le MRC... Chevenement a été même battu dans son fief pour les legislatives, or le MRC c'est Chevenement.
En toute honneteté et sans arrogance, on doit reconnaitre qu'il y a une hégémonie du parti socialiste a gauche.

Aprés cela est susceptible d'evolution: si l'extreme gauche arrive a se mettre d'accord et forme un parti unitaire, laissant leurs egos et leurs sectarismes de cotés (je te renvoie a nos debats sur les collectifs du même nom), ils ont une carte a jouer, un peu a la maniere du "die linke" allemand.
Les verts quant a eux ont vocations a arreter d'exister en tant que tels et integrer les partis qui leur conviennent le mieux. Le MRC même chose.
Le Parti socialiste doit lui aussi se refonder mais là on ne parle plus du traité simplifié, donc j'arretes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
S.Maisonneuve

avatar

Nombre de messages : 450
Age : 30
Localisation : Clermont
Date d'inscription : 07/10/2006

MessageSujet: Re: Quelle Europe?   Dim 21 Oct - 22:00

Sur ce que dit Julien je suis assez d'accord dans l'ideal. Mais ce ne fut pas le cas, la synthese c'est faite a 10 dans le bureau de Hollande. Je reconnais par ailleurs que ce fut une erreur de la part de mon courant d'accepter cela.

Le PS a en effet eu tord de promettre l'Europe sociale pour les européennes de 2004 mais pas parcequ'il a accepté le TCE, simplement parceque les elections au parlement ne permettent pas "l'Europe sociale" (pouvoirs du parlement qui etaient renforcés par la constit), pas plus que la conjoncture de l'epoque ni actuelle d'ailleurs, pour cause d'elargissement j'en avais parlé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
S.Maisonneuve

avatar

Nombre de messages : 450
Age : 30
Localisation : Clermont
Date d'inscription : 07/10/2006

MessageSujet: Re: Quelle Europe?   Dim 21 Oct - 22:01

A present il me parait interressant de relancer le debat sur un autre theme: quelles frontieres pour l'Europe? Pour ou contre la Turquie dans l'UE?
J'attends vos reactions, que j'espere aussi passionnées...^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Matthieu Perona

avatar

Nombre de messages : 689
Age : 35
Localisation : Mozac
Date d'inscription : 18/11/2006

MessageSujet: Re: Quelle Europe?   Dim 21 Oct - 22:59

En citant les Verts, j'illustrais le fait que tout le monde à gauche (ou quasiment) réclame un référendum. Même Ségolène Royal le disait pendant sa campagne. C'est une chose élémentaire ; que l'on soit pour ou contre le traité modificatif, il ne faut pas avoir peur du peuple sur une question aussi déterminante pour notre pays. Comme le peuple s'est prononcé sur Maastricht et sur le TCE, il serait logique qu'il se prononce encore sur cette nouvelle étape de la construction européenne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://prs63.canalblog.com/
Ernest Everhard

avatar

Nombre de messages : 44
Localisation : Chicago
Date d'inscription : 13/12/2006

MessageSujet: Re: Quelle Europe?   Dim 21 Oct - 23:42

Si Sarkozy fait passer son traité contre l'avis majoritaire des "citoyens" exprimé par leur vote du 29 mai 2005, contre le mandat clair du peuple et sans en référer à lui, cela porte en science politique, en science historique comme en science juridique cher Sylvain un nom bien précis : cela s'appelle un COUP D'ETAT.
On ose espérer que le PS s'y opposera en refusant de voter la réforme de la constitution, bref un signe qui semble montrer que ce parti ne rompe pas complétement et totalement les derniers fils ténus qui le relient encore (un peu, un tout petit peu, un tout petit petit petit peu ) à son histoire, au camp progressiste, au monde du travail.

Hereux d'aprendre que le PS devrait être moins soft avec ses partenaires. Ca veut devenir tellement hard que ça ca légitimer l'orientation que nous défendons d'indépendance totale vis à vis du social libéralisme pour lui disputer l'hégémonie.... Mais ne t'illusionne pas Sylvain sur la dite hégémonie : vous n'êtes majoritaire à gauche que faute d'une alternative politique crédible en face : parce que programme contre programme, vous perdez : le monde du travail rejette majoritairement le libéralisme. Majoritairement, comme le 29 mai, où contre l'avis des directions PS et Verts, plus de 65 % des élécteurs de gauche ont refusé la régréssion sociale et démocratique sponsorisée par le MEDEF et le patronat que le gouvernement voulez nous faire avaler. Et ce soir là, (béni soit il), entre les deux orientations incompatibles à gauche, la mienne (refuser la soumission des vies humaines et de la planète à l'ordre marchand et au profits capitalistes, imposer la primauté du droit à l'existence sur celui à la propriété) l'a emporté sur la tienne ( gérér la mondialisation des patrons, avec les patrons et pour les patrons).

A bas le coup d'Etat bonapartiste !
A bas le traité simplifié !
A bas le patronat !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
S.Maisonneuve

avatar

Nombre de messages : 450
Age : 30
Localisation : Clermont
Date d'inscription : 07/10/2006

MessageSujet: Re: Quelle Europe?   Lun 22 Oct - 21:18

J'espere sincerement que le PS, parti pro-européen, votera pour le traité simplifié.
Maintenant passons a autre chose avec cette histoire de referendum! Certes c'eut été l'idéal, mais il ne sera pas proposé aux citoyens (comme Nice, Amsterdam et bien d'autres) mais ratifié mi decembre et appliqué dès 2009, militons a present pour aller plus loin en matiere d'integration européenne!

Maintenant je me tate pour repondre aux enormités que tu sors mon cher Guillome.
Juste quelque questions; si nous sommes majo (et de trés loin) uniquement parceque nous n'avons pas d'opposants crédibles a gauche, pourquoi ne pas vous etre entendu pour les derniere presidentielles? Pourquoi avoir laché le proletariat en faisant fi de leurs interets au profit de vos petites magouilles d'apparatchik (je te vois encore jubiler devant les sondages qui plaçaient la LCR a 4 et le PCF a 2%) et laisser seul le PS, ce parti de traitres pretendre seul a la victoire et donc a l'exercice du pouvoir, alors que vous sachiez pertinent que ces "liberaux" trahirez la classe proletaire? Etrange comme attitude, non?

Ensuite pour nous disputer la conquete du pouvoir encore faut il VOULOIR gouverner, là n'est pas votre logique.

Enfin tu vas un peu vite en besogne: ton parti a renoncer a la dictature du proletariat et a la mise en commun des moyens de production, par consequent vous restez dans un cadre capitaliste, vous ne cherchez pas non plus a l'amenager donc en somme vous ne faites rien. Cela donne des positions amusantes, genre le vote contre la taxe tobin... En somme la LCR n'a pas une grande coherence, j'aurai tendeance a la reconnaitre, a l'inverse, a Lutte Ouvriere, d'ailleurs je ne sais même pas ce que vas donner votre parti d'olivier mais ça risque d'etre assez desesperant, surtout pour quelqu'un comme toi, qui a de la coherence et de l'honneteté politique ( parceque depourvu de relans demago et jeunistes qui sont en forte hausse chez vous...)

Pour conclure, tu cites Robespierre, amusant de la part de quelqu'un qui veut abattre la Republique, et qui considere la Revolution Française comme un non-evenement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ernest Everhard

avatar

Nombre de messages : 44
Localisation : Chicago
Date d'inscription : 13/12/2006

MessageSujet: Re: Quelle Europe?   Mar 23 Oct - 15:00

Si je cite Robespierre c'est pour montrer à quel point cher Sylvain le PS est aujour'hui infidèle à son héritage. Je ne sais pas qui a dit que la révolution française était un non événement. En tout cas pas moi ni la LCR. Rappelons qu'elle organisait en 1989 un contre bicentenaire avec un concert de Renaud "Ca suffat comme çi !" pour dénoncer justement l'indignité des célébrations officielles mitterandiennes et leur infidélité à la grande révolution française, à ses acquis, à son esprit,... Daniel Bensaïd a d'ailleurs écris à ce sujet "Moi, la révolution... Remembrance d'un bicentenaire indigne". On doit pouvoir trouver des extraits sur Internet.
Et oui effectivement, si le PS est majoritaire à gauche c'est faute d'alternative politique crédible. Sinon, comment comprendre le 29 mai, comment comprendre le 21 avril, comment comprendre le CPE ? C'est d'ailleurs pour cela qu'il faut créer une nouvelle force politique, unissant tous les anti-libéraux, à même de contester l'hégémonie à gauche au social libéralisme autoritaire de DSK et Ségolene Royal...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Matthieu Perona

avatar

Nombre de messages : 689
Age : 35
Localisation : Mozac
Date d'inscription : 18/11/2006

MessageSujet: Re: Quelle Europe?   Mar 23 Oct - 20:31

Communiqué de Jean-Luc Mélenchon, sénateur PS :

Absent de France pour suivre la dernière semaine de la campagne présidentielle en Argentine, je tiens à réagir aux déclarations de plusieurs dirigeants socialistes concernant un prétendu « consensus pour ne pas s’opposer à l’adoption du nouveau traité européen ».

Il n’y a pas de consensus au PS pour ne pas s’opposer à l’adoption de ce traité. Je voterai contre sa ratification et je ne serai pas le seul.

Il faut respecter le Non exprimé le 29 mai 2005. Ce nouveau traité ne répond à aucune des préoccupations exprimées alors par les Français. Ce nouveau traité n’est en effet ni simplifié, ni plus social, ni plus démocratique. Il conforte le cours libéral de la construction européenne rejeté par notre peuple.

S’abstenir ou voter oui reviendrait à aider Sarkozy à faire passer son texte.

Je rappelle que pour pouvoir voter sur la ratification du traité, il faudra d’abord réviser la Constitution française. En votant contre la révision de la Constitution par voie parlementaire on rendrait obligatoire l’organisation d’un référendum. Si la gauche s’y oppose, M. Sarkozy n’a pas en effet la majorité des 3/5 au Congrès du Parlement pour réviser la Constitution française sur ce point.

La gauche doit tenir parole. Tous ses candidats s’étaient en effet prononcés en faveur d’un référendum.

Ne pas exiger un référendum serait un reniement, alors que la gauche a les moyens de l’imposer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://prs63.canalblog.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Quelle Europe?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Quelle Europe?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» quelle coque pour la phil and teds
» help! quelle combiné choisir?
» Quelle barrière pour un escalier ?
» Quelle poussette canne?
» Quelle poussette canne choisir..suis perdue !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum de la jeune gauche 63 :: Les chantiers de la rénovation :: Le socialisme dans la mondialisation-
Sauter vers: