Forum de la jeune gauche 63

Forum de la jeune gauche 63
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Le moment américain

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Thibaut Meunier

avatar

Nombre de messages : 667
Localisation : La Moutade
Date d'inscription : 08/03/2006

MessageSujet: Le moment américain   Lun 21 Mai - 13:08

L’américanisation de la vie politique française ne s’est pas limitée à l’influence des néo-conservateurs sur le projet du candidat de l’UMP. La défaite de la Gauche s’explique aussi par des carences électorales et idéologiques similaires à ce qu’avait rencontré John Kerry lors de la dernière élection présidentielle aux Etats-Unis.

Trois ans après l’élection américaine de 2004, la France a vécu à rebours un épisode politique bien proche de ce qui s’était passé aux Etats-Unis. Le 6 mai 2007 fut, en quelque sorte, son moment américain.

Du côté des vainqueurs tout d’abord, l’influence de la droite américaine sur la campagne de Nicolas Sarkozy ne fait plus mystère et n’est certainement pas étrangère à son succès. De l’exacerbation du patriotisme à la promotion d’une société du mérite, du recours au populisme pénal à la tentation communautariste, Nicolas Sarkozy a multiplié les actes de conversion au logiciel néo-conservateur à chacun de ses meetings.

Mais à Gauche aussi, des parallèles méritent d’être soulevés entre la situation vécue en 2004 aux Etats-Unis et ce qui s’est passé cette année en France.

La comparaison peut être formulée sur le plan électoral. Le socle d’électeurs ayant choisi de soutenir Ségolène ROYAL comporte les mêmes caractéristiques que celui de la gauche américaine. Il s’agit principalement des intellectuels, des urbains et des minorités. Dans un cas comme dans l’autre, l’électeur « ordinaire », celui des classes moyennes, n’a pas été sensible aux discours formulés par les progressistes.

En 2004, 60% des habitants des grandes villes avaient voté pour John Kerry, contre 39% pour George W. Bush alors que 52 % des habitants des zones pavillonnaires optaient pour ce dernier. Le 6 mai dernier, la Gauche a fait ses meilleurs scores dans les grands centres urbains, la Droite obtenant le plein des voix en zone rurale.

Comme John KERRY, Ségolène ROYAL n’a pas su mobiliser en nombre d’autres profils d’électeurs. Comme lui, elle a été lourdement sanctionnée chez les catégories les plus âgées.

Un autre constat douloureux s’impose à la gauche française : toute une partie des couches défavorisées s’est montrée sensible au discours du candidat de l’UMP. 60% des Français sans diplôme et 54% de ceux qui disposent des revenus les plus bas, ont voté pour Nicolas Sarkozy le 6 mai 2007.

Cette réalité sonne comme un écho à ce qui avait été constaté, à propos des élections américaines de 2004, par l’éditorialiste du New-York Times, Nicholas Kristof : « Des millions de fermiers, d’ouvriers et de serveuses ont voté pour les républicains, allant ainsi radicalement à l’encontre de leurs intérêts. L’un des principaux succès du parti républicain, ces dernières décennies, est d’avoir convaincu de nombreux travailleurs pauvres du bien-fondé de voter des baisses d’impôts pour les milliardaires ».

Vivre comme des pauvres et voter comme des riches... C’est aussi la réussite de l’UMP qui a convaincu de nombreux travailleurs pauvres du bien-fondé du bouclier fiscal…

Mais la comparaison ne s’arrête pas là. Revenant sur leur défaite face à Georges W.BUSH en 2004, les démocrates américains ont cherché à comprendre pourquoi ils n’avaient réussi à battre celui qui, dans le champ économique comme sur le terrain politique, multipliait pourtant les échecs. Et la gauche française pourrait avoir la même interrogation à propos de Nicolas SARKOZY et de son bilan au pouvoir…

Pour eux, l’échec de John KERRY s’explique par une carence fondamentale : l’incapacité pour la gauche américaine à donner une lecture du monde à leurs concitoyens.

La tâche de la politique ne consiste pas seulement à apporter des réponses aux problèmes rencontrés quotidiennement par les électeurs. Dans un monde qui s’est complexifié, dans des sociétés atomisées, il appartient aussi aux responsables politiques de fixer des repères et de produire une grille de lecture dans laquelle chacun puisse se situer. Comment, en effet, rendre intelligible des politiques publiques à des individus qui n’arrivent pas à se penser dans une société ?

Au niveau national comme au niveau international, George W.BUSH a construit ses discours autour d’une vision binaire fausse mais efficace : ceux qui veulent s’en sortir face à ceux profitent du système, l’axe du Bien contre l’axe du Mal. Face à lui, John Kerry n’a pas trouvé les marqueurs permettant d’éclairer et de rendre intelligible le monde vécu.

On le voit bien, cette difficulté rencontrée par les démocrates américains s’est retrouvée dans la campagne menée par la Gauche lors de l’élection présidentielle.

Comme G.W.BUSH, Nicolas SARKOZY a construit patiemment sa campagne autour d’une vision du monde caricaturale mais compréhensible. Les fraudeurs d’un côté, la France qui travaille de l’autre, les honnêtes gens face aux délinquants.

Et contrairement au candidat de l’UMP, la Gauche n’a pas été capable de « donner à lire le monde », de proposer une vision générale de la société française de laquelle aurait été déclinée ses propositions concrètes.

A n’en pas douter, cette incapacité structurelle de la Gauche à penser le monde constitue son principal obstacle dans le chemin de la reconquête. Il s’agit donc du premier chantier auquel s’atteler si nous voulons revenir au pouvoir demain.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mjs63.org
valentin

avatar

Nombre de messages : 38
Age : 26
Localisation : Chamalière
Date d'inscription : 04/02/2007

MessageSujet: Re: Le moment américain   Lun 21 Mai - 17:23

Enfin quelque chose de simple, bien expliquer et clair auquel il est sage d'y réfléchir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Le moment américain
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» En ce moment chez leclerc: Le trio Cam
» Doux moment...
» Ma tite collection (pour le moment les vernis, maj bientot) Edit : réf
» hélico Américain descendu en Afganistan: ricains piégés?
» DEVINE CE QUE FAIT TA FEMME EN CE MOMENT ..........

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum de la jeune gauche 63 :: Présidentielle et législatives de 2007 :: Présidentielle et législatives de 2007-
Sauter vers: