Forum de la jeune gauche 63

Forum de la jeune gauche 63
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Mme Parisot s’appuie sur Ségolène Royal pour demander davant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Pierre Cortese

avatar

Nombre de messages : 86
Age : 33
Date d'inscription : 02/11/2006

MessageSujet: Mme Parisot s’appuie sur Ségolène Royal pour demander davant   Ven 22 Juin - 20:34

Mme Parisot s’appuie sur Ségolène Royal pour demander davantage de flexibilité en droit du travail aux syndicats


La réforme du marché du travail est en route
LE MONDE | 19.06.07 | 17h48 • Mis à jour le 19.06.07 | 18h46


Réforme du contrat de travail, de l'assurance-chômage et sécurisation des parcours professionnels, les choses sérieuses ont commencé, mardi 19 juin. La présidente du Medef, Laurence Parisot, a proposé aux numéros un des cinq confédérations syndicales l'ouverture d'une négociation sur l'ensemble de ces thèmes. "L'objectif pour tout le monde, explique Mme Parisot, est de rendre le marché du travail plus performant, plus flexible, plus mobile."


Bernard Thibault (CGT) voit dans cette profession de foi, "la prétention patronale à défaire le droit du travail et à le débarrasser de ses soi-disantes "lourdeurs juridiques"". "C'est totalement démagogique quand on me reproche de vouloir casser le droit du travail, se défend Mme Parisot, celui-ci est beaucoup trop complexe." Quant à la flexibilité, ajoute-t-elle, "même Ségolène Royal a dit qu'il en fallait plus".

Les syndicats veulent discuter de la sécurisation des parcours professionnels, un préalable ou une contrepartie à l'assouplissement des contrats et du droit du licenciement réclamé par le Medef. Quand au contrat unique, ils ont déjà exprimé leur hostilité à son égard. François Chérèque (CFDT) veut bien discuter "de l'amélioration des relations entre salarié et employeur, d'une simplification des contrats mais pas du contrat unique". Et de refuser l'objectif maintes fois annoncé par Nicolas Sarkozy. "Nous, on discute de ce dont on veut discuter", insiste-t-il.

Dans un document d'orientation transmis aux partenaires sociaux lundi soir, Matignon a précisé la feuille de route de la négociation. Si le "contrat unique" n'est plus évoqué, le texte de sept pages parle de "redonner une cohérence d'ensemble aux différents contrats". Et liste les options : revoir "le régime et la durée de la période d'essai", "les modalités de rupture du contrat" et, notamment, "la sécurisation des procédures pour l'entreprise".

Les partenaires sociaux devaient s'entendre, mardi, sur la méthode : une négociation centrale avec trois discussions conduites en parallèle était envisagée. Patronat et syndicats devaient aussi fixer le calendrier. Le gouvernement veut des résultats pour la fin de l'année. Les syndicats précisent ne pas être à quelques semaines près.

Les législatives et l'avertissement au gouvernement les confortent dans l'idée d'une inquiétude toujours forte sur les sujets sociaux. "La réussite d'une réforme dépend autant de la pédagogie et de son explication que de la réforme elle-même", fait valoir M. Chérèque. M. Thibault estime que "l'opinion s'est faite sur le contenu précis des réformes annoncées par M. Sarkozy". Requinqué par le résultat de dimanche, le leader CGT estime que ce n'est "pas les pleins pouvoirs pour la droite, et que la contradiction doit pouvoir s'exprimer".
Rémi Barroux
Article paru dans l'édition du 20.06.07.


Dernière édition par le Lun 25 Juin - 14:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gwénolé Jouannic



Nombre de messages : 126
Age : 33
Localisation : Clermont-Ferrand
Date d'inscription : 01/06/2007

MessageSujet: Re: Mme Parisot s’appuie sur Ségolène Royal pour demander davant   Dim 24 Juin - 22:37

y a quand même un peu d'abus dans les paroles de Laurence Parisot. La gauche parle de + de fléxibilité dans le travail mais ne porte pas atteinte aux droits du travail... on ne peut pas en dire autant du gouvernement Fillon. Simple exemple : le service minimum dans les transports qui a terme sera une remise en question de droit de greve...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pierre Cortese

avatar

Nombre de messages : 86
Age : 33
Date d'inscription : 02/11/2006

MessageSujet: Re: Mme Parisot s’appuie sur Ségolène Royal pour demander davant   Dim 24 Juin - 23:32

Gwénolé Jouannic a écrit:
y . La gauche parle de + de fléxibilité dans le travail mais ne porte pas atteinte aux droits du travail...
"La gauche" ?! Ne confond pas Royal est l'ensemble de la gauche ou même du Ps ! Moi je suis de gauche, je suis socialiste et je suis contre la flexibilité dans le travail !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
juju

avatar

Nombre de messages : 193
Date d'inscription : 12/11/2006

MessageSujet: Re: Mme Parisot s’appuie sur Ségolène Royal pour demander davant   Lun 25 Juin - 9:59

je suis d'accord avec pierre ! De plus il est de plus en plus difficile de trouver de vrais propos de femme de gauche dans les déclarations de Royal !
Celle-ci a mal choisit son camp il y a 30 ans et le P.S en paye aujourd'hui le prix !
Il faut distinguer la gauche véritable de la gauche caviar et opportuniste composé de gens comme Royal qui se sont déclaré de gauche il y a des années parce que c'était à la mode !
Quand à la flexibilité, seul les libéraux peuvent la soutenir, je parle de ce qui prône un alliance avec le MODEM en oubliant qu'il sont censés être à gauche !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
arvernix02



Nombre de messages : 15
Date d'inscription : 14/06/2007

MessageSujet: A Gwénolé   Lun 25 Juin - 13:45

La droite ne remettra pas en cause le droit de grève, et ce d'autant plus que c'est elle qui l'a instauré en 1862 sous Napoléon III. A l'époque, la gauche n'en demandait pas autant. Ce n'est pas parcequ'on demande une continuité du service public que ceci signifie pour autant remise en cause du droit de grève !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pierre Cortese

avatar

Nombre de messages : 86
Age : 33
Date d'inscription : 02/11/2006

MessageSujet: Re: Mme Parisot s’appuie sur Ségolène Royal pour demander davant   Lun 25 Juin - 14:29

Ce que j'aime bien chez les droitiers de ton genre, c'est leur mauvaise foi consternante. Le droit de grêve, d'abord c'est 1864. Pour être exacte, il s'agit d'une "reconnaissance de la liberté de coalition" (interdite par la loi Le Chapelier en 1791). Cette loi n'interdisait pas par exemple au patron de licencier les grêvistes après un mouvement !
Et puis la droite bonapartiste dont tu semble te reclamer [b]a était contrainte de voter cette loi à cause des mouvements sociaux importants dans cette période !
Je te rappelle au passage que le livre de Zola, Germinal, se passe en 1865, donc après le vote de la loi, et illustre bien comment la droite s'occupe des grévistes : elle envoi l'armée et tire sur la foule !
Pour l'obtention d'un véritable droit de grêve en France, il faut attendre 1946, période ou le rapport de force est là aussi plus en faveur de la classe ouvrière( avec notamment un poid important du PC mais aussi la collaboration de certains industriels comme Renault par exemple).
Ce n'est jamais de gaieté de coeur que la droite offre des acquis sociaux à la classe ouvrière ! Elle les octroies quand elle n'a pas le choix afin d'éviter la guerre civile et conserver le pouvoir ! Tout les gouvernements de droites ont toujours cherché à détruire les droits des travailleurs jusqu'à aujourd'hui : le droit de grêve (avec le service minimum), les 35h (avec les heures supplémentaires), la retraite à 60 ans (en augmentant la durée de cotisation), la sécu (en baissant les cotisations patronales)...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gwénolé Jouannic



Nombre de messages : 126
Age : 33
Localisation : Clermont-Ferrand
Date d'inscription : 01/06/2007

MessageSujet: Re: Mme Parisot s’appuie sur Ségolène Royal pour demander davant   Lun 25 Juin - 19:05

Pierre, tu trouve que le travail actuel est bien? Un employé ne se voit pas offert une journée de travail lors du mariage et du deces d'un parent autre que son père, sa mère ou son enfant. L'employé n'a pas le droit au sein d'une entreprise de repartir ses 35h ou 39h dans la semaine comme cela l'arangerait. certaines personnes préfèreraient finir + tôt le mardi au lieu du vendredi. qui décide cela? Le patron. Qui demande aux employé de faire des heures supplémentaires sans leur accord? le patron. qui refuse aux employé de faire des heures supplémentaire pour compenser une journée ou une demie-journée de travail perdue pour une raison ou une autre? le patron. Qui décident au sein d'une entreprise d'accorder ou non une pause en milieu d'apres-midi ou de matinée? le patron. et la liste est longue. je pourrais la continuer.
Le monde du travail à besoin de flexibilité, qu'il y ai plus des discussion au sein d'une entreprise pour diminuer les tensions.
Pierre, preferes-tu le travail "carré", chacun à sa place, sans débordements, où le patron est roi et se voit décider de tout sans prendre en compte le bien être de ses employés au sein de l'entreprise?
Pas moi.

Ensuite, julien, tes propos sont vaine car tu parles de choses approximatif basé sur la forme et non sur le fond.
Tu n'étais pas dans la tête de Madame Royal il y a 30ans. alors ne prend pas le droit de penser à sa place.

comme je le dis depuis le début: basez vos critiques sur telle ou telle personne sur du concret. regarde les discours de la droite ou du centre et regarde les discours de madame Royal .... et tu verras la différence.
Et ne te base pas sur une poignée de prises de paroles où tu pourrais trouver des points d'accord entre les deux poles politiques. il ne faut pas faire de sectarisme. tous ce que la droite fait n'est pas à jeter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pierre Cortese

avatar

Nombre de messages : 86
Age : 33
Date d'inscription : 02/11/2006

MessageSujet: Re: Mme Parisot s’appuie sur Ségolène Royal pour demander davant   Lun 25 Juin - 22:50

Je vois que la segosphère reprend les argumentaires de la droite, on est mal barré !
Gwénolé, je crois que je les déjà évoqué sur le forum, mais le contrat de travail est un contrat de subordination en faveur du patron. La majorité des aménagements du temps de travail, c'est lui qui les décide. Contrairement à ceux que tu avance, des regles strictes et des lois contraignantes evitent justement des abus de la part du patron. Si on introduit encore plus de flexibilité qu'aujourd'hui, malgré tes belles promesses, ce ne sont pas les employés qui en profiterons mais bien leur employeur. Si je suit ton raisonnement, tu trouverai ça normal que quelqu'un travail 70h pendant 7 jours afin de se libérer une semaine de vacances. Moi je suis contre, personne ne devrait travailler plus de 35h par semaine et plus de 5 jours par semaines.
Tu as raison, la loi sur les 35h est un demi-succès mais pas parce qu'on a pas assez négocié ( d'ailleurs bizarrement, les patrons ne voulaient pas négocier avec l'Etat et les syndicats) mais bien parce que nous avons étaient trop concilliant quand à son application en permettant par exemple l'annualisation du temps de travail !
La seule négociation efficace avec un patron, c'est la lutte syndicale et le rapport de force !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gwénolé Jouannic



Nombre de messages : 126
Age : 33
Localisation : Clermont-Ferrand
Date d'inscription : 01/06/2007

MessageSujet: Re: Mme Parisot s’appuie sur Ségolène Royal pour demander davant   Mer 27 Juin - 0:09

Il n'y a pu ici d'histoire de Ségosphère ou autre. Mon opinion n'est peut être pas celle des personnes qui ont été dans ce mouvement. Donc ta remarque sur ce point est stupide.

"tu trouverai ça normal que quelqu'un travail 70h pendant 7 jours afin de se libérer une semaine de vacances"
je n'ai jamais dit une telle chose. seulement on constate que dans de nombreuses entreprises, les employés finissent à 18h dans la semaine sauf le vendredi, ils finissent plus tôt. Moi je dis juste " Pourquoi le vendredi?"
je n'ai jamais dit 70h de travail par semaine. Ne dis pas ce que j'ai pas dit.

Je ne suis pas favorable au rapport de force avec le patron. Je suis pour le dialogue, le compromis. Le rapport de force veut dire qu'on a laissé un malaise s'installer et que la "force" est le seul moyen de s'en sortir.
Je dis non. si on fait un travail préalable de dialogue entre employé et patron, on éviterai beaucoup de conflit. En aucun cas mes paroles sont de droites!

Quant au 35h, je confirme ce que je disais : ils ne sont pas généralisables. Dans de tres nombreuses proféssions, les salariés ne peuvent pas bosser que 35h par semaine.En revanche on peut aller plus loin dans certaines professions où en scandinavie, ils sont passés à 32h.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pierre Cortese

avatar

Nombre de messages : 86
Age : 33
Date d'inscription : 02/11/2006

MessageSujet: Re: Mme Parisot s’appuie sur Ségolène Royal pour demander davant   Mer 27 Juin - 0:15

Effectivement, il est stupide de penser que tu va soutenir la ligne de Royal dans le Mjs 63 que Thibo va défendre celle de Dsk et que moi même je vais défendre celle de Filoche !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cédric



Nombre de messages : 110
Date d'inscription : 12/12/2006

MessageSujet: Re: Mme Parisot s’appuie sur Ségolène Royal pour demander davant   Mer 27 Juin - 15:23

Pierre tu répondu au truc rigolo et tu loupe le truc important dans l'interv' de Gwénolé:
la lutte des classes qui combattent indéfiniment car elles sont porteuses d'intérêts et de vision du monde différentes ça n'existe pas! Et donc tout les penseurs libéraux qui assument sont existence qui explique qu'il faut à tout pris que leurs classes (la bourgeoisie ou soyons moderne le patronnat) doit à tout pris l'emporter sont de dangereux cripto-marxiste Exclamation

... Quand l'un possède et l'autre non, quand l'un possède l'autre, il est inévitable qu'un conflit émerge car les intérêts des deux ne sont pas conciliable: le patron voudra toujours payer moins et faire travailler plus et les salariés voudront toujours travailler moins et gagner plus... C'est la nature de l'homme d'une certaine façon le compromis et la négociation que tu défends Gwénolé n'existe que dans le cadre du rapport de force: c'est parceque le camps d'en face sait que tu peut nuire qu'il négocie, sinon il s'en fout et t'écrase! La négociation, le compromis ne sont pas une alternative au rapport de force ils en sont la conséquence! ils en sont l'éphémère point d'équilibre en attendant la prochaine confrontation rien d'autre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thibaut Meunier

avatar

Nombre de messages : 667
Localisation : La Moutade
Date d'inscription : 08/03/2006

MessageSujet: Re: Mme Parisot s’appuie sur Ségolène Royal pour demander davant   Mer 27 Juin - 19:39

Gwénolé Jouannic a écrit:


Je ne suis pas favorable au rapport de force avec le patron. Je suis pour le dialogue, le compromis. Le rapport de force veut dire qu'on a laissé un malaise s'installer et que la "force" est le seul moyen de s'en sortir.
Je dis non. si on fait un travail préalable de dialogue entre employé et patron, on éviterai beaucoup de conflit. En aucun cas mes paroles sont de droites!

Je crois qu'il va falloir définir un minimum les termes utilisés, sinon on ne va jamais réussir à ce comprendre. Je suis également pour le dialogue entre les partenaires sociaux, pour augmenter la part du contrat dans les relations de travail, par conséquent je suis également pour la recherche d'un certain compromis. Cependant, il y a comme un problème quand on commence à opposer la recherche du compromis d'un côté et la nécessité d'instaurer un rapport de force. Après la question qu'on peut légitimement se poser c'est celle qui concerne la façon qu'on utilise pour instaurer un rapport de force favorable aux salariés (massification des organisations syndicales, activisme syndicale sous toutes ses formes...). Affirmer qu'on n'est pas pour le rapport de force, pas pour le conflit, c'est une belle déclaration de principe cependant il ne suffit pas de ne pas être pour, le rapport de force existe dans chaque relation commerciale, chaque relations où les parties prenantes ont des intérêts différents si ce n'est contradictoires.
Au delà de ça, les sociaux-démocrates ont toujours accordé une part importante à la notion de conflit, non pas tant que nous soyons encore des marxistes-léninistes en sommeil, mais bien parce que le conflit existe entre les intérêts du capital et les intérêts des travailleurs. Aussi faut'il poursuivre en ayant présent à l'esprit que le compromis n'est pas le consensus, qu'il présuppose l'existence d'un conflit et ne prétend pas le résoudre.
De même la formule du gagnant-gagnant de Ségolène Royal n'est pas une annerie en soi, on peut trouver des intérêts communs entre les travailleurs et le patronat, notamment sur la formation professionnelle continue, la sécurité sociale professionnelle, malheuresement elle ne fait pas l'alpha et l'omega d'une politique, il y a des fois où il y aura des perdants chez les travailleurs (délocalisations, augmentation du temps de travail sous la menace des délocalisations...) ou pour le patronat (fin des exonérations, augmenatation de la fiscalité) et là c'est tout le rôle de la préparation d'un rapport de force au préalable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mjs63.org
Thibaut Meunier

avatar

Nombre de messages : 667
Localisation : La Moutade
Date d'inscription : 08/03/2006

MessageSujet: Re: Mme Parisot s’appuie sur Ségolène Royal pour demander davant   Mer 27 Juin - 20:03

cédric a écrit:

... Quand l'un possède et l'autre non, quand l'un possède l'autre, il est inévitable qu'un conflit émerge car les intérêts des deux ne sont pas conciliable: le patron voudra toujours payer moins et faire travailler plus et les salariés voudront toujours travailler moins et gagner plus... C'est la nature de l'homme d'une certaine façon le compromis et la négociation que tu défends Gwénolé n'existe que dans le cadre du rapport de force: c'est parceque le camps d'en face sait que tu peut nuire qu'il négocie, sinon il s'en fout et t'écrase! La négociation, le compromis ne sont pas une alternative au rapport de force ils en sont la conséquence! ils en sont l'éphémère point d'équilibre en attendant la prochaine confrontation rien d'autre.

J'avis pa lu, j'aurais été plus bref sinon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mjs63.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Mme Parisot s’appuie sur Ségolène Royal pour demander davant   

Revenir en haut Aller en bas
 
Mme Parisot s’appuie sur Ségolène Royal pour demander davant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ségolène Royal : 400 000 euros de subvention aux syndicats
» le préservatif Selon Ségolène Royal
» Ségolène Royal veut décourager d'acheter des voitures diesel
» RFA : Royal Fleet Auxiliary
» La ZM-FN / Marine monte la garde au Palais Royal à Bruxelles

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum de la jeune gauche 63 :: Les chantiers de la rénovation :: Débat général-
Sauter vers: