Forum de la jeune gauche 63

Forum de la jeune gauche 63
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Qui rejoindra Sarkozy ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2

Après Besson, Bockel, Kouchner, Jouyet, Amara, Strauss Kahn et Lang, quel sera le prochain dirigeant de gauche à rejoindre Sarkozy ???
Cambadelis
13%
 13% [ 1 ]
Fabius
13%
 13% [ 1 ]
Hollande
13%
 13% [ 1 ]
Royal
13%
 13% [ 1 ]
Montebourg
13%
 13% [ 1 ]
Peillon
0%
 0% [ 0 ]
Aubry
0%
 0% [ 0 ]
Hamon
0%
 0% [ 0 ]
Robert Hue
38%
 38% [ 3 ]
Total des votes : 8
 

AuteurMessage
PartiSectaire?



Nombre de messages : 18
Date d'inscription : 12/07/2007

MessageSujet: Re: Qui rejoindra Sarkozy ?   Jeu 2 Aoû - 17:21

Vous devriez former le groupe des jeunes lionceaux du PDD....!!!!!
N'oubliez pas le nez rouge pour les représentations en public!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Matthieu Perona

avatar

Nombre de messages : 689
Age : 35
Localisation : Mozac
Date d'inscription : 18/11/2006

MessageSujet: Re: Qui rejoindra Sarkozy ?   Jeu 2 Aoû - 21:16

Et toi le comique bouffon, t'es capable d'argumenter une seconde ? Je préfèrerais que tu dises précisément tes points de désaccord plutôt que d'user d'arrogance. Pardon, j'oubliais que c'était le propre de la droite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://prs63.canalblog.com/
Matthieu Perona

avatar

Nombre de messages : 689
Age : 35
Localisation : Mozac
Date d'inscription : 18/11/2006

MessageSujet: Re: Qui rejoindra Sarkozy ?   Jeu 2 Aoû - 21:27

Thibaut, aucun complexe par rapport à Michel Charasse. Tu étais tout comme moi à Châteldon pour manifester contre Nicolas Sarkozy. J'ai dit ce que j'en pensais aux journalistes, tout comme toi. J'ai applaudi ton discours au Conseil fédéral quand tu as répondu à Michel Charasse ; je n'ai aucune gêne. J'ai dit ce que j'en pensais : son comportement est scandaleux.

Ce n'est pas de ma faute si c'est un fait avéré et indiscutable : Nicolas Sarkozy a débauché majoritairement des sociaux-démocrates et ce sont des sociaux-démocrates qui ont accepté de le rejoindre.

En revanche, il semble que tu aies plus de mal à accepter le départ de DSK. Je vois bien que tu essaies de défendre l'indéfendable : il est parti, encouragé par Nicolas Sarkozy, et il accepte un poste dans l'antre du néolibéralisme. Difficile à assumer ?

Tu dis que ce sont des épiphénomènes, donc on ne devrait pas en parler ? Bien sûr que si, ils sont révélateurs de la crise de notre parti et ils nous font beaucoup de mal en servant la soupe à Nicolas Sarkozy. Si on tient cela sous silence, ça recommencera. Il faut une ligne de conduite à gauche. Nous avions bien fait au congrès de dire non à un gouvernement avec la droite, qui commence dès François Bayrou.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://prs63.canalblog.com/
haldetrude



Nombre de messages : 8
Age : 30
Localisation : Clermont-Ferrand
Date d'inscription : 09/12/2006

MessageSujet: Re: Qui rejoindra Sarkozy ?   Jeu 2 Aoû - 21:48

Je suis d'accord avec Matthieu sur la question de DSK et du FMI mais... euh... il me semble que Fabius aussi aurait voulu être le candidat non?. Qu'aurait fait PRS euh pardon Trait d'Union si c'était lui qui avait été soutenu par Sarkozy?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ernest Everhard

avatar

Nombre de messages : 44
Localisation : Chicago
Date d'inscription : 13/12/2006

MessageSujet: Re: Qui rejoindra Sarkozy ?   Jeu 2 Aoû - 21:50

Je comprends que ce type de sujet soulève les passions et par conséquent les tensions, mais il faut tout de même rester sérieux et tenter d'analyser conqretement la situation.

Je ne pense pas que vous croyez sérieusement à ce que vous dites : DSK va mener une action perverse et sournoise de l'intérieure, tentant d'utiliser l'appareil du FMI pour renverser le capitalisme ou même pour améliorer un tant soit peu la situation des travailleurs.

Habituellement, les "réformistes" nous accusent, nous révolutionnaires, de refuser d'améliorer, tout de suite, au quotidien, ici et maintenant la situation des travailleurs, des femmes, des jeunes, des classes populaires, nous contentants d'attendre un hypothétique grand soir et d'actions de propagandes, alors que eux, responsables, acceptent de se confronter à la réalité, gouvernent, prennent tous les acquis, même minimes, qui se présentent, et renforcent ainsi la situation du salariat.

Il y a quelque temps déjà, Rosa Luxemburg, qui n'a pas dit que des bétises, critiquait cette séparation. Car il n'y avait en réalité, entre réformes et révolution, non pas une opposition, mais une articulation dialectique, une sorte d'enchainement : la révolution s'inscrivant dans un processus que les réformes permettaient d'activer, elle est l'instant final, le moment ou tout se joue, ou tous les noeuds se dénoue, mais elle n'arrive pas fatalement si le travail (les "réformes" ne sont pas faites), et les réformes sont ainsi le moyen d'arriver au but. Elle (et moi aussi ) aurait donc critiquer les possitions attantistes et interpelatoires, "plus à gauche que moi tu meurs" d'attente de la révolution.

Par conséquent, Rosa nous disait que ceux qui se revendiquaient "réformistes" ne renoncaient pas seulement au but, il renoncaient également au moyen : les vrais réformistes ne pouvant être que révolutionnaires, renoncer à la révolution c'était refuser tous les acquis, même minimes, pouvant faire progresser la situation sociale du salariat.

Prédiction tristement vérifiée par l'histoire. Car DSK au FMI, ce n'est pas améliorer, même un peu, même un tout petit peu la situation des travailleurs, ce n'est pas accepter de se frotter au pouvoir quand les méchants ou les utopistes (LCR, mais même aussi PRS désormais) refuseraient de se confronter à la réalité pour conserver leur virginité, c'est au contraire participer de plein choix à l'offensive généralisée que mène la bourgeoisie mondiale contre les peuples du monde, contre les travailleurs et leurs acquis.

CQFD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Matthieu Perona

avatar

Nombre de messages : 689
Age : 35
Localisation : Mozac
Date d'inscription : 18/11/2006

MessageSujet: Re: Qui rejoindra Sarkozy ?   Jeu 2 Aoû - 21:56

Haldetrude, je vais te répondre très franchement. J'aurais eu peur que Fabius accepte et j'aurais vécu ça comme une sorte de traitrise par rapport à tout ce qu'il a pu dire et apporter (dénonciation de la TVA sociale par exemple) depuis le dernier congrès du PS. Donc s'il avait accepté, j'aurais crié au scandale.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://prs63.canalblog.com/
Matthieu Perona

avatar

Nombre de messages : 689
Age : 35
Localisation : Mozac
Date d'inscription : 18/11/2006

MessageSujet: Re: Qui rejoindra Sarkozy ?   Jeu 30 Aoû - 19:47

Pour ceux qui n'ont pas encore compris où nous mène la soi-disante ouverture faite par Nicolas Sarkozy, pour ceux qui n'ont pas encore compris qu'il tue toute résistance du PS et pour ceux qui pensent que les talents du PS ont bien raison d'accepter (les Kouchner, Rocard, DSK, Lang, Amara, Besson, etc.), lisez ce qu'en dit l'intéressé lui-même :

Sarkozy pose en directeur des ressources humaines du PS

AP - jeudi 30 août 2007

JOUY-EN-JOSAS - Nicolas Sarkozy, vantant sa politique d'ouverture, s'est présenté jeudi devant le Medef comme "celui qui sait le mieux exploiter les richesses humaines du Parti socialiste".

"Au fond, peut-être que je suis celui qui sait le mieux exploiter les richesses humaines du Parti socialiste. Ils ont des gens très bien, ils ne les utilisent point. Dans une autre vie, je pourrai peut-être faire directeur des ressources humaines", a plaisanté le chef de l'Etat.

Nicolas Sarkozy est revenu sur sa décision de confier à Jacques Attali, ancien conseiller spécial de François Mitterrand, la responsabilité de la commission sur la libération de la croissance. "Les conservateurs, les immobiles vont trembler, eh bien tant mieux", a-t-il lancé. AP
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://prs63.canalblog.com/
Simon Mandeville



Nombre de messages : 6
Localisation : Clermont-Ferrand
Date d'inscription : 28/09/2007

MessageSujet: Re: Qui rejoindra Sarkozy ?   Ven 12 Oct - 15:09

Je voudrais revenir deux secondes sur le cas Kouchner, il ne faut pas oublier qui il est, ce qu'il à pu dire ou les positions qu'il à pu défendre par le passé. Cela fait bien longtemps qu'il n'était plus en adéquation avec les principaux principes directeurs du parti Socialiste. En conséquence ni son départ, ni son appel à gouverner fait par Sarkozy ne sont des surprises.

Il ne faut pas oublié qu'il figure parmi les personnalités préféré des français tout comme Fadela Amara et Martin Hirsh. En conséquence la politique d'ouverture de Sarkozy n'est pas à 100% une ouverture politique, il joue sur sa technique de com. bien rodée pour débaucher des personnalité de "gauche", qui avant tout sont populaires. Qui à dit compétentes?

Bien sur le parti Socialiste joue le jeu de l’ouverture et bien sur qu’il est tombé dans le panneau et que cela l’affaibli grandement. Cependant l’ouverture de Sarkozy est une arme à double tranchant, et commence déjà à présenter ses limites. Les déclarations récentes de Fadela Amara, sur le peu fameux amendement Mariani le montre. C’est finalement un secrétaire d’État du gouvernement qui dénonce cette mesure alors que le PS principal parti d’opposition est resté bien silencieux sur ce point. Cela montre d’ailleurs à quel point elle n’est pas à sa place dans ce gouvernement et à quel point, si elle est fidèle à sa position elle doit le quitter dans un délais des plus bref. Ce cas de « rébellion » à l’intérieur du gouvernement parait cependant bien isolé, et le restera certainement, car ce ne sont pas Kouchner, Hirsh, Besson, Bockel ou Jouillet qui irons ouvrir leur gueule, tant ces gens par leur idées et leurs propos semble être à l’opposé totale des principes de la Gauche.

Je ne parle volontairement pas de Strauss-Kahn et de Lang, car je suis d’accord avec Thibaut pour dire que c’est un cas de figure différent. Participer à une commission sur les institutions ou accepter le soutien de la présidence de la République pour prendre la tête du FMI, ce n’est pas participer à une politique de droite menée par un gouvernement de droite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Qui rejoindra Sarkozy ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Qui rejoindra Sarkozy ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» sarkozy en campagne : jeudi à Vesoul
» Sarkozy, premier bilan
» Sarkozy veut créer une force navale européenne !
» Le CSA fait campagne pour Sarkozy
» Carla Bruni Sarkozy

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum de la jeune gauche 63 :: Actualité :: Vos réactions-
Sauter vers: