Forum de la jeune gauche 63

Forum de la jeune gauche 63
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Léopold Sédar SENGHOR

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Thibaut Meunier

avatar

Nombre de messages : 667
Localisation : La Moutade
Date d'inscription : 08/03/2006

MessageSujet: Léopold Sédar SENGHOR   Mer 1 Aoû - 22:08

Premier Noir élu à l’Académie française, Léopold Sédar Senghor fut un des acteurs majeurs de l’histoire de l’Afrique contemporaine.

Né le 9 octobre 1906 dans l’ancien comptoir portugais de Joal, Léopold Sédar Senghor fit ses études à Paris où il se lia d’amitié avec les écrivains-philosophes Jean-Paul Sartre et Albert Camus ainsi qu’avec le poète et futur député communiste noir de la Martinique Aimé Césaire. C’est d’ailleurs avec lui qu’il fonde le journal contestataire L’Etudiant noir en 1934. C’est dans cette publication que fut développée et théorisée le concept de "négritude" définit ainsi par Aimé Césaire : " La négritude est la simple reconnaissance du fait d’être noir, et l’acceptation de ce fait, de notre destin de Noir, de notre histoire et de notre culture".

Senghor adhéra à la SFIO (l’ancêtre du Parti socialiste) dès 1936, trois ans après avoir acquis la citoyenneté française, et y resta jusqu’en 1948, époque à laquelle il s’orienta vers le nationalisme africain.

Prisonnier pendant deux ans en Allemagne lors de la seconde guerre mondiale Senghor poursuit après la Libération, sa carrière politique en France. Il est élu député du Sénégal à l’Assemblée nationale dès 1945, devient secrétaire d’Etat à la présidence du Conseil sous Edgar Faure et est nommé, en 1959, ministre-conseiller du général De Gaulle.

Défenseur du "métissage culturel" et de la "civilisation de l’universel", Senghor estimait que, "pour se métisser (...) chacun doit s’enraciner dans les valeurs de sa race, de son continent, de sa nation pour être, puis s’ouvrir aux autres continents, aux autres races, aux autres nations, pour s’épanouir et fleurir".

En 1960, il est député à l’Assemblée législative du Sénégal nouvellement indépendant et prend la présidence du pays. Il deviendra, par la suite, le premier chef d’Etat d’une ancienne colonie francophone d’Afrique sub-saharienne à céder volontairement le pouvoir le 31 décembre 1980 à son Premier ministre et dauphin, Abdou Diouf.

La stabilité politique du Sénégal doit donc beaucoup à Senghor. Mais celui-ci, partageant sa vie entre la politique et la littérature, considérait que l’essentiel de son oeuvre résidait dans ses écrits.

Il fut notamment l’auteur d’"Hosties noires" (1936-1945) et des "Lettres d’hivernage" (1972) qui lui ouvrèrent les portes de l’Académie française.

Militant jusqu’aux dernières années de sa vie en faveur de la francophonie, Léopold Sédar Senghor, décèda en 2001 à l’âge de 95 ans.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mjs63.org
 
Léopold Sédar SENGHOR
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Bourg- Léopold 24-25/06/2009
» Bourg Léopold
» Malle : Léopold II
» Commandant Léopold ABADIE
» Fournier, Abbé Léopold

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum de la jeune gauche 63 :: Bibliothèque militante :: Voyage dans la gauche-
Sauter vers: