Forum de la jeune gauche 63

Forum de la jeune gauche 63
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Choc des civilisations

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
arnaud.g



Nombre de messages : 22
Localisation : clermont
Date d'inscription : 24/04/2006

MessageSujet: Choc des civilisations   Sam 30 Sep - 14:09

Ce sujet peut vous parraître sans importance, cependant je voudrais vous faire part d'une de mes plus grandes craintes, qui est peut être plus proche qu'on l'imagine... Cette théorie est inspirée de celle de Huntington ("choc des civilisations"):
Sur le plan internationale, vous le voyez: les occidentaux s'attaquent aux islamistes, les musulmans aux juifs, les juifs aux musulmans, les africains de l'éthnie "X" aux africiains de l'éthnie "Y", les asiatiques entre eux pour des raisons idéologiques, les hindoux aux palestiniens...
Bref la diversité des choix de l'homme qui devrait être un facteur pour le bien de tous, est encore aujourd'hui, la plus grande raison de tuer...
Sur le plan nationale, regardez autour de vous! Les bourges à cheveux longs et petits carreaus se regroupent entre eux! les français d'origine africaines constituent de réelles bandes! Beaucoup d'entre eux nous haissent! De l'autre coté des fachos asummés et des fachos intérieurs ( car il n'y a pas que 20% de rascistes...) sont près comme ils disent "à sortir le brassard!" (parole d'un pompier de marseille qui se dit pas facho...)

Mes propos vous paraissent peut-être enfantins. Si c'est le cas, portez moi la preuve contraire. j'ai l'impression que notre monde sera plongé dans une guerre internationale mais en même temps dans des guerres civiles multiples...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
S.Maisonneuve

avatar

Nombre de messages : 450
Age : 30
Localisation : Clermont
Date d'inscription : 07/10/2006

MessageSujet: le choc des civilizations? Un trompe l'oeil   Lun 23 Oct - 17:52

Disons qu'il n'est pas ici specialement questions de guerres de "races" ( je voue une sainte horreur à cette expression m'enfin bon), en effet ce type d'argumentaire tenu par M. Bush, quelques Ayatolla ou encore des dignitaires islamistes ne sont que des pretextes: un argumentaire destiné aux branches durs de leur courants mais aussi une façon de tronquer la réalité diplomatique du monde. Il n'est en effet absolument pas question de telles guerres de civilizations, mais de groupes comprenant divers alliances luttant parfois ensemble, parfois non. Je m'explique: il y a des tensions sur l'eau qui est une ressource rare, ces tensions sont particulierement fortes au niveau du moyen orient et surtout entre la Turquie qui possede les ressources en eaux qui fournissent la Syrie et l'Irak. Nombre de dignitaires religieux comme politiques crache sur la Turquie en denonçant son occidentalisation coupable, las! Le probleme n'est pas là, de tels propos ne sont que de la poudre aux yeux qui par ailleurs suffisent à illuminer l'esprit de quelques miliciens et sympathisants (ce qui peut etre toujours utile d'avoir de tels soutient dans ce type de pays). Le vrai probleme c'est la repartition de l'eau, la repartition de cette richesse precieuse, vois tu dans un tel conflit une guerre de civilisation? Il n' y a la que conflits materiels tout à fait etranger avec des notions de races ou de civilizations.
Tu peus de plus constater une alliance anti-americaine entre Chavez et armahninedjad, la aussi tension mais toujours pas d'alliance intercivilisations, plutot une politique de connivence petroliere pour peser et dans l'OPEP, et dans l'ONU, et dans le monde, chacun ici redoublant de demagogie quitte à invoquer une sacro sainte guerre anti occidentale.
Bush utilise des arguments parfois presque faschiste mais c'est une com, pour les quelques ecervelés republicains de la branche droite de son parti. Toutefois je puis t'assurer que celui ci a des relations plus qu'amicales avec l'Arabie Saoudite.
Ensuite sur ce que tu dis au niveau national tes arguments me laissent sceptique, je pense qu'il s'agit plus d'une derive communautariste que connait notre société qu'une marche vers une guerre civile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
francois

avatar

Nombre de messages : 23
Date d'inscription : 20/10/2006

MessageSujet: coucou les copains   Sam 4 Nov - 2:44

Il me semble que la théorie que tu avances est celle des autres fous droitiers de la clique à BUSH. Je vais me renseigner pour être sur. Ces joyeux intellectuels consevateurs jusqu'aux bouts des ongles, est effectivement très dangereuses. C'est un vision catastrophique du monde et aujourd'hui ils sont au pouvoir aux Etats-Unis. Il y a cependant, quelque chose qu'ils apprécient encore plus c'est le pognon. Ils resteront dans les limites qu'ils leur permettent de gagner le plus d'argent possible au mépris du droit international comme le fait l'administration américaine depuis l'apparition de la doctrine Monroe. Le plus important c'est de faire du pognon. Donc, la vision pessimiste que tu as, est pour moi juste une théorie mais qui s'accentue, pas parce que leur théorie est réel mais surtout parce que le capitalisme devient invivable pour les pays exploités ou des guerres sont déclenchées (IRAK) car des intérets économiques existent alors que les autres peuvent crevés sans la chance d'avoir une vision des médias(Darfour) Vive le choc de classes et pas celui des civilisations. Pas de la provocation mais c en core moinsd un drapeau et une généralités a prendre au pied de la lettre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lucile



Nombre de messages : 3
Date d'inscription : 11/11/2006

MessageSujet: Re: Choc des civilisations   Sam 11 Nov - 13:07

je reviens au sujet de départ de arnaud.g au niveau national, c'est vrai que ce communautarisme croissant est effrayant mais je pense que c'est dû pour une grande partie aux médias plus que à de vraies convictions religieuses et que le fric comme le dit francois joue aussi un rôle plus qu'important. les medias nous martellent et ce racisme vient de là car on entend plus parler de jeunes d'origines immigrés que de "jeunes francais de souches" (ca craint comme expression) qui font des conneries, mais c'est aussi dû plutôt à une sorte de determinisme social qui s'accroit en meme tps que les inégalités. Ce sont les gens des banlieues qui sont frappés de pleins fouet par ça, c'est vrai que ca fait peur et qu'on en eu une "expression de ce mal etre" l'an dernier avec la crise que tout le monde connait. je pense aussi qu'on en parle plus que ce qu'y existe réellement, apès que peut on faire contre Question Exclamation
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
arnaud.g



Nombre de messages : 22
Localisation : clermont
Date d'inscription : 24/04/2006

MessageSujet: Re: Choc des civilisations   Sam 18 Nov - 12:43

Mon brave François, tu as raison, le pessimisme n'est pas sinonyme de socialisme! C'est justement parce que nous avons cru en l'homme que nous avons pu réussir à de grandes réformes!

Cependant, il ne faut pas pour autant oublier mes propos mais les résoudre. Lucile nous dit "que faire?":

Tout d'abord les réformes socialistes ont un rôle à jouer car elle crée un sentiment d'entre-aide, de solidarité où l'individu cède au collectif.

Aprés, la réforme la plus compliquée car elle est irréalisable par le législateur, c'est la partage que nous devons tous faire transmettre à nos proches. Voici pour illustrer un petit poème de ma composition qui peut venir détendre le monde cruelle de la politique (tu vois tibo je ne fais pas que jouer aux jeux vidéos):


J’ai pensé à une nouvelle réforme
Sans besoin de la voter.
J’ai pensé à un nouvel homme
Sans démagogue pour le guider.

Le partage est à nos pieds
Mais on lui marche dessus.
Pourtant, nous ne cessons de les fixer
Finissant par être bossu.

Pourquoi éviter le regard d’autrui?
Souriez à votre prochain
Parlez lui de tous ces bruits
Qui nous ont tous éteins.

Joue lui un arpège
Sous un rythme de percu.
Accompagne la d’une voix latine
Sous un air de flûte hindou.

Ne me parlez pas de ces libéralistes
Qui croient que partager
Est un refrain communiste

Je ne vous demande pas d’argent
Mais seulement un comportement
Qui sera plus efficace que tous ces agents.

Il y’a tant de culture
Pour nous rendre plus pure.
Tant de gens à connaître
Qui nous changeront du paraître.

Voila vous avez le droit de rire mais au moins,j'ai fais passé un message qui me tiens trés à coeur.

Enfin, pour redevenir un peu plus sérieux. Il faut que nous, jeunes socialistes et jeunezs de gauche, soient l'intermédiaire entre ces groupes éthniques, religieux, sociales etc... C'est pourquoi, il faudrait intervenir plus en banlieu ( c'est prévu, je tiens juste à le rappeler et je compte sur une présence maximum de tous les camarades.), renouons contacte aussi avec l'Eglise en faisant de sinterventions dans des séminaires car, pour moi, aujourd'hui,un bon chrétien ne peut être qu'un sale gauchiste ( je tiens à préciser que je ne veux pas créer une secte).

Voilà, aprés un premier message pessimiste, je reviens , grâce à toi François, sur la base principale du socialisme, l'optimisme!

Amitié socialiste
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
S.Maisonneuve

avatar

Nombre de messages : 450
Age : 30
Localisation : Clermont
Date d'inscription : 07/10/2006

MessageSujet: Re: Choc des civilisations   Mar 21 Nov - 0:51

Ta proposition sur une participation des politiques avec l'Eglise, la je ne suis vraiment pas d'accord, pour ma part je n'ai qu'une religion: la Republique.
Alors etablir une cooperation politique avec l' Eglise tu imagines mon avis...
Je crois que ces 2 notions, ces 2 pouvoirs ont été historiquement antinomiques et le resteront tant que l'Eglise ne se sera pas modernisé.
Je me vois mal accepté les theses retrogrades sur l'avortement, le sida etc sous pretexte qu'il faudrait remettre au gout du jour une telle cohabitation.
Je t'ai peut etre mal compris dans ton message mais c'est ce que j'ai interprété dans tes propos, enfin je partage aussi un certain optimisme, un bon coup de soc-dem et le pays sera remis sur les rails, même si cela va etre dur a mettre en oeuvre, avec du courage politique ca devrai passer!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
juju

avatar

Nombre de messages : 193
Date d'inscription : 12/11/2006

MessageSujet: Re: Choc des civilisations   Mar 21 Nov - 12:43

Il n'est pas question de remettre en cause la séparation de l'église et de l'état, c'est scandaleux !
la laïcité est une des règles fondamentales de la république !
Qui plus est ce serait également une sorte de discrimination à l'égard des autres religions !
ON NE MARCHE PAS A RECULONS POUR AVANCER ! Exclamation
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
arnaud.g



Nombre de messages : 22
Localisation : clermont
Date d'inscription : 24/04/2006

MessageSujet: Re: Choc des civilisations   Mar 21 Nov - 14:33

Oulalalala y'a eu un kiproko...
Ne vous inquietez pas je n'ai jamais di et même pensé que la politique devait se confondre avec la religion. Je pensais juste que, pour beaucoup de catholoqiues, les socialisme est trés mal vue. Alors que selon moi un bon chrétien ne peut être que socialiste ( l'exemple est le parcours de Saint françois d'assise! L'idée de partage qui est absolu dans la Bible.)

BIEN SUR JE SUIS POUR LA LAICITE!!!!
SINON JE N AURAIS RIEN A FAIRE DANS CE FORUM

amitié socialiste et laïque.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
juju

avatar

Nombre de messages : 193
Date d'inscription : 12/11/2006

MessageSujet: Re: Choc des civilisations   Mar 21 Nov - 17:49

Tu pense q'un bon chrétien ne peut être que socialiste, alors laisse moi te rappeler que durant les 20 dérniers siècles, le Vatican à toujour affiché une appartenance à la droite conservatrice !
tu remarqueras aussi q'uon parle souvent de droite chrétienne mais pas de gauche chrétienne ! scratch

Qu'est-ce qui te fais croire que le socialisme déplait aux catholiques ?

Au fait, voici un autre exemple biblique, Lorsque le Christ partage la nourriture avec les apôtres, cela fait plutôt penser au marxisme donc au communisme !
Tout bon chrétien devrait donc être communiste !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
S.Maisonneuve

avatar

Nombre de messages : 450
Age : 30
Localisation : Clermont
Date d'inscription : 07/10/2006

MessageSujet: Re: Choc des civilisations   Mer 29 Nov - 19:15

Sauf si "tout bon chretien" a deux-trois notions d'histoire et voit le resultat d'une société communiste...
Ensuite des catholiques peuvent etre de gauche et des assoc aussi, vois les JOC (jeunnesses ouvrieres catholiques, je peux te dire qu'ils ne sont pas de droite).
Par contre sur le Vatican et à partir du moment ou l'on s'eleve dans la hierarchie Ecclesiastique là oui, on risque de voir pas mal de conservatisme...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thibaut Meunier

avatar

Nombre de messages : 667
Localisation : La Moutade
Date d'inscription : 08/03/2006

MessageSujet: Re: Choc des civilisations   Sam 17 Nov - 13:33

L’alliance des civilisations:

Face à la montée de l’intolérance Alliance des civilisations:

Les courants du Bosphore sont connus pour être forts et inverses en surface et en profondeur. Cependant, depuis des siècles, le peuple turc a appris à négocier entre ces courants, à la frontière entre l’Europe et l’Asie, et entre le monde islamique et l’Occident, ce qui a contribué à sa prospérité.

Le rapport « L’alliance des civilisations » souligne avec justesse que la fusion des différences, qu’elles soient d’opinion, de culture, de croyance ou de mode de vie, a été depuis toujours le moteur du progrès humain.

Ainsi, à l’époque où l’Europe traversait l’âge des ténèbres, la péninsule ibérique a bâti son essor sur l’interaction entre les traditions musulmane, chrétienne et juive. Plus tard, l’empire ottoman a prospéré, grâce à son armée certes, mais aussi parce que, dans cet empire d’idées, les techniques et l’art musulmans se sont enrichis des apports juifs et chrétiens.

Malheureusement, plusieurs siècles plus tard, c’est la montée de l’intolérance, de l’extrémisme et de la violence qui marque notre ère de mondialisation. Loin de faire naître la compréhension et l’amitié mutuelles, le raccourcissement des distances et l’amélioration des communications ont souvent engendré la tension et la méfiance. Nombreux sont ceux, en particulier dans les pays en voie de développement, qui en sont arrivés à redouter le village planétaire, synonyme à leurs yeux d’agression culturelle et de saignée économique. La mondialisation menace autant leurs valeurs que leur porte-monnaie.

Les attaques terroristes du 11-Septembre, la guerre et les troubles au Proche-Orient, des propos et des dessins mal inspirés n’ont fait que renforcer ce sentiment et attiser les tensions entre les peuples et les cultures. Les relations entre les fidèles des trois grandes religions monothéistes en ont été fortement éprouvées.

A l’heure où les migrations internationales amènent un nombre sans précédent de personnes de religions et de cultures différentes à vivre côte à côte, les a priori et les stéréotypes qui sous-tendent l’idée de « choc des civilisations » sont de plus en plus répandus. Certains groupes semblent impatients de fomenter une nouvelle guerre de religion, à l’échelle mondiale cette fois, et l’indifférence, voire le mépris souverain, que d’autres manifestent à l’égard de leurs croyances ou de leurs symboles contribue à leur faciliter la tâche.

Bref, l’idée d’une alliance des civilisations ne peut arriver à un meilleur moment, d’autant que nous ne vivons pas dans des mondes différents, au contraire de nos ancêtres. Les migrations, l’intégration et la technique ont rapproché les différentes communautés, cultures et ethnies, faisant tomber les vieilles barrières et laissant apparaître de nouvelles réalités. Nous vivons, comme jamais auparavant, les uns à côté des autres, soumis à de nombreuses influences et idées différentes.

La diabolisation de l’« autre » s’est révélée la voie facile. En ce XXIe siècle, nous demeurons otages de notre perception de l’injustice et de nos droits. Notre discours est devenu notre prison. Ainsi, pour beaucoup de gens dans le monde, en particulier les musulmans, l’Occident est une menace pour leurs croyances et leurs valeurs, leurs intérêts économiques et leurs aspirations politiques. Toute preuve du contraire ne rencontre que mépris ou incrédulité. De la même façon, nombreux sont les Occidentaux qui considèrent l’islam comme une religion d’extrémisme et de violence, même si ces deux mondes entretiennent depuis toujours des relations dans lesquelles le commerce, la coopération et les échanges culturels ont occupé une place au moins aussi grande que les conflits.

Il nous faut absolument vaincre ces ressentiments. Pour commencer, nous devrions réaffirmer, et démontrer, que le problème n’est pas le Coran, la Torah ou la Bible, que le problème n’est pas la foi, mais les croyants et la façon dont ils se comportent les uns envers les autres. Nous devons mettre en avant les valeurs de base communes à toutes les religions, c’est-à-dire la compassion, la solidarité, le respect de la personne, la règle d’or « Ne fais pas à d’autres ce que tu ne voudrais pas qu’on te fasse ». En même temps, refusons de nous faire une image de tout un peuple, de toute une région ou de toute une religion à partir des crimes commis par des individus ou de petits groupes.

Nous connaissons tous les avantages que peuvent apporter les migrants à leur nouvelle patrie, non seulement en tant que travailleurs mais aussi en tant que consommateurs, entrepreneurs et facteurs d’une culture plus riche et diverse. Mais ces atouts ne sont pas équitablement répartis, et ne sont souvent pas estimés à leur juste valeur par les populations d’accueil, dont une grande partie a tendance à considérer les immigrés comme une menace pour leurs intérêts matériels, leur sécurité et leur mode de vie ancestral.

En Europe particulièrement, les autorités ont mis du temps à comprendre qu’il était nécessaire d’élaborer des stratégies pour intégrer les nouveaux arrivants et leurs enfants dans la société d’accueil. Ces gouvernements attendaient des nouvelles communautés qu’elles se conforment à une vision statique de l’identité nationale du pays, au lieu d’accepter de repenser dans quelle mesure les valeurs et la culture doivent être partagées par les différentes populations qui vivent ensemble dans un Etat démocratique. Ainsi, la Turquie a trouvé une voie vers l’adhésion à l’Union européenne jonchée d’obstacles derrière lesquels on peut souvent déceler une notion d’identité européenne qui exclut les musulmans, de façon implicite ou explicite.

De nombreux immigrants de la deuxième ou de la troisième génération ont grandi dans des ghettos, se heurtant souvent à un taux de chômage élevé, à une pauvreté relative et à la criminalité. Et ils sont considérés par leurs voisins, dits de souche, avec un mélange de crainte et de mépris.

Désapprendre l’intolérance est en partie une question de protection juridique. Cela fait longtemps que le droit à la liberté de religion, celui de ne pas avoir de religion, et celui de ne pas faire l’objet de discrimination pour sa foi sont consacrés par le droit international et ont été incorporés dans les législations nationales. Toute stratégie visant à établir des passerelles doit dépendre fortement de l’éducation – pas seulement pour l’islam ou le christianisme, mais pour toutes les religions, traditions et cultures, de façon que les mythes et les distorsions puissent être perçus comme tels.

Nous devons aussi créer des possibilités pour les jeunes gens, leur offrir une solution de rechange crédible au chant des sirènes appelant à la haine et à l’extrémisme. Nous devons leur donner vraiment la possibilité de contribuer à l’amélioration de l’ordre mondial, de façon qu’ils ne ressentent plus l’envie de le saccager. Nous devons préserver la liberté d’expression tout en travaillant pour qu’elle ne serve pas à propager la haine ou à infliger l’humiliation. Nous devons les convaincre que les droits s’accompagnent d’une responsabilité, et que l’exercice de ceux-ci devrait s’effectuer avec tact, en particulier vis-à-vis de symboles et de traditions qui sont sacrés pour d’autres personnes.

Les autorités publiques devraient jouer un rôle de chef de file pour condamner l’intolérance et l’extrémisme. Il leur incombe de faire en sorte que les engagements de non-discrimination soient consacrés dans la législation et que la loi soit appliquée. Mais leur responsabilité ne nous exonère pas de la nôtre. Chacun d’entre nous, à titre individuel, contribue à créer le climat politique et culturel dans sa société. Nous devons toujours être prêts à rectifier les stéréotypes et les images déformées, et à prendre la parole pour défendre les victimes de la discrimination.

Tout cela n’aura guère d’effet si le climat actuel de crainte et de suspicion continue d’être alimenté par les événements politiques, en particulier ceux dans lesquels des peuples musulmans – Irakiens, Afghans, Tchétchènes, et peut-être surtout Palestiniens – sont perçus comme les victimes d’actions militaires menées par des puissances non musulmanes. Aucun autre conflit que celui entre Israéliens et Palestiniens n’est aussi chargé symboliquement et émotionnellement pour des personnes éloignées du champ de bataille. Tant que les Palestiniens vivront sous l’occupation, exposés à des frustrations et à des humiliations quotidiennes, tant que des Israéliens seront victimes d’explosions dans des autobus et dans des salles de bal, les passions seront partout enflammées.

Il peut sembler injuste que les progrès enregistrés dans l’amélioration des relations entre les citoyens d’un même pays en Europe dépendent du règlement de l’un des problèmes politiques les plus insolubles. Pourtant, le lien existe et il est indispensable de travailler sur deux fronts simultanément.

Il faut s’efforcer à la fois d’améliorer la compréhension sociale et culturelle entre les peuples et de résoudre les conflits politiques, au Proche-Orient et ailleurs.

Inspirons-nous d’une inscription que l’on peut voir au musée archéologique d’Istanbul. Elle contient le traité de paix conclu entre les empires hittite et égyptien à l’issue de la sanglante bataille de Qadesh, vers 1279 avant J.-C. Mettant fin à des décennies de méfiance et de guerre, ce traité a marqué une étape historique à son époque : les deux camps s’engageant à s’apporter une assistance mutuelle et à coopérer. C’était, en fait, la représentation littérale d’une alliance entre deux grandes civilisations.

Kofi Annan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mjs63.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Choc des civilisations   

Revenir en haut Aller en bas
 
Choc des civilisations
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» images choc dans les campagnes de prévention
» Un film choc sur l'alcool au volant
» Les civilisations disparues : Les Vikings
» Un choc donne-t-il de la fièvre?
» VIDEO CHOC : Tentative de meurtre en Direct en Bulgarie !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum de la jeune gauche 63 :: Les chantiers de la rénovation :: Débat général-
Sauter vers: