Forum de la jeune gauche 63

Forum de la jeune gauche 63
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Debat Sego-Bayrou

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
S.Maisonneuve

avatar

Nombre de messages : 450
Age : 30
Localisation : Clermont
Date d'inscription : 07/10/2006

MessageSujet: Debat Sego-Bayrou   Jeu 26 Avr - 19:04

Rencontre- debat sur le pacte presidentiel entre Segolene Royal et François Bayrou sur canal + Samedi a 11h. A la base cela devait etre au forum des presse regionale mais finalement ces derniers ont opposés un refus. Cela se passera donc sur le plateau du Grand Journal avec comme journaliste: Michel denisot... désolé.
Tant qu'on y est elle sera ce soir sur la une a partir de 20h 10.
Sachez aussi que Nicolas Sarkozy a refusé de debattre avec François Bayrou, comme c'était deja le cas avant le premier tour où il était le seul des 4 grands candidats a avoir rejetté cette option.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nathalie perchat

avatar

Nombre de messages : 325
Localisation : clermont ferrand
Date d'inscription : 24/03/2006

MessageSujet: Re: Debat Sego-Bayrou   Jeu 26 Avr - 20:40

Canal plus refuse d'organiser ce débat.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
S.Maisonneuve

avatar

Nombre de messages : 450
Age : 30
Localisation : Clermont
Date d'inscription : 07/10/2006

MessageSujet: Re: Debat Sego-Bayrou   Jeu 26 Avr - 21:37

Je viens de voir cela, veto du CSA. Est-il utile de rappeler que ces membres sont nommés par le pouvoir en place? C'est a dire qu'ils sont de droite, par la droite et pour la droite.
Cela commence a faire beaucoup: la PQR accueillait le debat, le president mange avec Sarko le midi, en debut d'aprés midi le debat est refusé.
Drole de conception de la democratie: s'il ne veut pas participer, qu'il laisse au moins les autres s'exprimer! Pas encore elu et deja des magouilles, quand on le voit clamer l'Etat impartial je ne peut m'empecher de sourir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nathalie perchat

avatar

Nombre de messages : 325
Localisation : clermont ferrand
Date d'inscription : 24/03/2006

MessageSujet: Re: Debat Sego-Bayrou   Jeu 26 Avr - 22:08

Oui, il faut que ce débat ait lieu, on est en démocratie, chacun a quand même le droit de parler à qui il veut. Pourquoi pas le faire sur internet, filmé évidemment, puis diffusé par les journaux, ça n'aura peut etre pas le meme retentissement, ms au moins les choses seront plus claires pour les électeurs qui le souhaitent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Matthieu Perona

avatar

Nombre de messages : 689
Age : 35
Localisation : Mozac
Date d'inscription : 18/11/2006

MessageSujet: Re: Debat Sego-Bayrou   Ven 27 Avr - 1:20

Ce qui est surtout choquant dans cette histoire, c'est de ne pas exclure des ministres UDF dans un futur gouvernement. Il faut récupérer les voix de Bayrou certes, mais en tenant un discours de gauche (j'ai constaté que notre candidate avait été très bonne hier soir sur France 2), car les électeurs qui sont partis vers François Bayrou sont souvent issus de la gauche et n'ont pas été convaincu par la campagne de Ségolène Royal.

De plus, en tendant la main vers la droite, on risque de perdre des voix à gauche.

Je comprends, chers camarades Strauss-Kahniens, que vous soyez embarrassés, vous qui avez prétendu : non jamais, jamais avec l'UDF, jamais avec la droite. Promis...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://prs63.canalblog.com/
nathalie perchat

avatar

Nombre de messages : 325
Localisation : clermont ferrand
Date d'inscription : 24/03/2006

MessageSujet: Re: Debat Sego-Bayrou   Ven 27 Avr - 1:43

Ségolène Royal a tenu un discours "de gauche". Si les électeurs centristes avaient voulu voter pour ce que tu sembles appeler "la vraie gauche", ils l'auraient fait au premier tour, ils n'avaient que l'embarras du choix il me semble. S'ils se sont détournés, non pas vers la gauche anti-libérale mais vers le centre, c'est qu'ils attendent autre chose qu'une caricature, ils veulent une clarification qui n'a pas eu lieu chez nous laissant place à une pseudo-synthèse qui ne voulait rien dire. Si nous l'avions faite avant, nous n'en serions pas là aujourd'hui, nous serions sur une ligne claire et lisible pour tout le monde.
Deuxièmement, nous sommes dans l'entre-deux tours. La question n'est plus vraiment de savoir si on est pour ou contre des ministres UDF. Moi je ne suis pas pour, ça ne me réjouis pas. Maintenant, la question n'est pas faut-il les exclure ou ne pas les exclure, la question est: voulons nous battre Nicolas Sarkozy ou pas? Et voulons-nous battre Nicolas Sarkozy à tout prix ou non? La gauche totalise 36%, si l'on gagne, ce sera sur le fil. Il nous faut 50% de l'électorat de Bayrou au minimum si nous voulons l'emporter, et encore faut-il que de l'autre côté l'électorat du FN ne se mobilise pas pour Sarko, et que 25% des au moins des Bayrouistes s'abstiennent. Quitte à choisir, je prends un gouvernement de gauche comprenant queqlues ministres centristes, bien que cela me déplaise, plutôt qu'un gouvernement sarkozyste avec quelques ministres centristes.
Certains électeurs de l'extrême gauche ou de la gauche anti-libérale, qui voient Ségolène Royal "à la botte du MEDEF" qui s'abstiendront seront de toutes façons moins nombreux que les électeurs de Bayrou qui sont susceptibles de voter pour nous. Une grosse partie aurait voté pour elle pour faire barrage à Sarkozy, ministres UDF ou non.
Nous n'avons plus le choix, il nous reste 10 jours, il faut aller chercher le maximum de voix là où elles se trouvent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
S.Maisonneuve

avatar

Nombre de messages : 450
Age : 30
Localisation : Clermont
Date d'inscription : 07/10/2006

MessageSujet: Re: Debat Sego-Bayrou   Ven 27 Avr - 13:05

On en sait un peu plus sur ce qu'il c'est passé: visiblement pour la rencontre sur la PQR Sarkozy aurait tout simplement refusé de s'y rendre si Segolene Royal y debattait avec François Bayrou.
Pour canal plus on ne sait toujours pas mais l'argumentaire du temps de parole ne tient pas, il aurait en effet suffit de permettre a Sarko de s'exprimer 1h de plus dans le week end pour que cela soit valable.
La seule explication semble donc bien etre la these des pressions, françois Bayrou dit en avoir la "certitude". Bref tout cela n'inspire rien de bon; si Sarko est élu la democratie reculera et l'independance mediatique, si tant est qu'il y en ait une sera en recul.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nathalie perchat

avatar

Nombre de messages : 325
Localisation : clermont ferrand
Date d'inscription : 24/03/2006

MessageSujet: Re: Debat Sego-Bayrou   Ven 27 Avr - 13:47

Pour Canal plus, Sarko n'a même pas eu besoin de faire pression, puisque le seul fait qu'il refuse de s'exprimer sur cette chaîne avant dimanche soir met directement la chaîne dans l'illégalité.
Ce qui est un peu limite aussi, c'est que le CSA ne se réunit qu'aujourd'hui pour décider des règles à appliquer, puisque si jamais Bayrou appelle à un moment ou à un autre à voter Royal, il devient un de ses soutiens et son temps de parole sera décompté sur celui de Royal. Les règles sont absurdes.
A noter que Libération s'est portée volontaire pour organiser le débat sur son site internet.
A noter également que le CSA est chargé je cite "de faire respecter le pluralisme politique et syndical sur les antennes"....sachant qu'aujourd'hui, tous ses membres ont été nommés par la droite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nathalie perchat

avatar

Nombre de messages : 325
Localisation : clermont ferrand
Date d'inscription : 24/03/2006

MessageSujet: Re: Debat Sego-Bayrou   Ven 27 Avr - 13:52

Aux dernières nouvelles....

Le débat Royal-Bayrou devrait être diffusé samedi après-midi sur BFM TV

BFM TV, chaîne d'info en continu, est accessible sur le câble et la TNT. Devant la défection de la PQR et de Canal Plus, accusées d'avoir cédé aux "pressions" de Sarkozy, plusieurs organes de presse s'étaient portés candidats.

Le débat entre la candidate socialiste Ségolène Royal et le leader de l'UDF, François Bayrou, devrait avoir lieu samedi après-midi sur la chaîne d'info en continu de la TNT, BFM TV,
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nathalie perchat

avatar

Nombre de messages : 325
Localisation : clermont ferrand
Date d'inscription : 24/03/2006

MessageSujet: Re: Debat Sego-Bayrou   Ven 27 Avr - 16:15

Débat "empêché" Royal-Bayrou: le SNJ dénonce une "bavure" de la campagne, un "déni de démocratie"
(AP)

Le Syndicat national des journalistes (SNJ, premier syndicat de la profession) brocarde vendredi le "pitoyable feuilleton du débat empêché entre Ségolène Royal et François Bayrou", y voyant l'une "des bavures majeures de la campagne électorale". Il "dénonce avec vigueur ce déni de démocratie".

Dans son communiqué, le SNJ fustige "l'arithmétique pointilleuse du CSA" (Conseil supérieur de l'audiovisuel) et "le poids des sympathies auprès du candidat Sarkozy".

"Le devoir d'informer subit une entrave insupportable dans une démocratie comme la nôtre", considère le syndicat en dénonçant encore "les concentrations excessives dans la presse française", "les amitiés particulières entre le monde politique et les directions des médias" et "la façon dont sont nommés les membres du CSA".

Le Conseil supérieur de l'audiovisuel est composé de neuf membres nommés par décret du président de la République. Trois sont désignés par le président de la République, trois par le président du Sénat et trois par le président de l'Assemblée nationale.

Le SNJ se dit conforté "dans sa lutte pour une véritable indépendance des médias, des équipes rédactionnelles et l'inscription dans la Constitution du droit à une information honnête, complète, pluraliste et indépendante des pressions politiques".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Matthieu Perona

avatar

Nombre de messages : 689
Age : 35
Localisation : Mozac
Date d'inscription : 18/11/2006

MessageSujet: Re: Debat Sego-Bayrou   Sam 28 Avr - 0:52

Oui au débat mais non aux marchandages. Nous n'avons rien à voir avec l'UDF ; nous n'avons cessé de dire que l'UDF était de droite avant le premier tour.

Pour gagner, il faut reprendre les voix perdues à l'UDF mais sans proposer d'intégrer des ministres. Nous ne sommes pas obligés de renier la ligne du parti !

Si on fait cela avec l'UDF : http://www.ledebatudfump.com/ pourquoi ne pas le faire avec l'UMP pendant que vous y êtes ?

N'oubliez pas que dans les 25 % de Ségolène Royal, de nombreux électeurs sont venus à elle grâce au vote utile, qu'ils sont souvent issus de sensibilités à la gauche du PS (LCR, PCF, Verts, alters, etc.). : fricotter avec l'UDF serait les perdre à coup sûr.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://prs63.canalblog.com/
nathalie perchat

avatar

Nombre de messages : 325
Localisation : clermont ferrand
Date d'inscription : 24/03/2006

MessageSujet: Re: Debat Sego-Bayrou   Sam 28 Avr - 1:53

Matthieu Perona a écrit:

Si on fait cela avec l'UDF : http://www.ledebatudfump.com/ pourquoi ne pas le faire avec l'UMP pendant que vous y êtes ?

Parce que précisément c'est l'UMP de Sarkozy qu'il faut battre à tout prix au second tour.


Dernière édition par le Sam 28 Avr - 2:16, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nathalie perchat

avatar

Nombre de messages : 325
Localisation : clermont ferrand
Date d'inscription : 24/03/2006

MessageSujet: Re: Debat Sego-Bayrou   Sam 28 Avr - 1:58

Matthieu Perona a écrit:
N'oubliez pas que dans les 25 % de Ségolène Royal, de nombreux électeurs sont venus à elle grâce au vote utile, qu'ils sont souvent issus de sensibilités à la gauche du PS (LCR, PCF, Verts, alters, etc.). : fricotter avec l'UDF serait les perdre à coup sûr.

Si l'UDF est à droite, ce n'est pas forcément le cas de ses électeurs, issus pour une bonne part de la gauche, ce sont eux qu'il faut convaincre. Dans les 18 % de l'électorat de Bayrou, il nous faut en convaincre au minimum la moitié. S'ils n'ont pas été convaincus par Ségolène Royal et les autres candidats de gauche au premier tour, il faut donner des gages d'ouverture. Si le débat avec l'UDF est public, ce n'est pas pour rien.
D'autre part, Ségolène Royal n'a pas fait que des ouvertures vers les électeurs centristes. Elle a discuté avec Dominique Voynet, a confié une mission sur la souveraineté alimentaire à José Bové dans le cadre du pacte présidentiel qu'il vient d'accepter. Elle a voulu discuter avec Olivier Besançenot, qui lui, a refusé tout débat. Lors de son meeting à Lyon hier soir (vendredi), tous les responsables communistes locaux étaient présents. Henri Emmanuelli a rappelé que s'il devait des recompositions au sein de la gauche, elles ne pourraient se faire qu'après les élections, que l'urgence était de faire gagner Ségolène Royal le 6 mai.
Concernant le respect de la ligne du parti, si ligne il y avait, cela fait malheureusement un bon moment qu'elle est caduque. (depuis 2005 environ...) De plus, je ne crois pas que ce soit véritablement la problématique du moment, on n'est pas non plus au PC il ne faut pas exagérer. Je ne me vois pas sacrifier une élection présidentielle uniquement sur la base de "la ligne du parti", qui de toutes façons n'avait pas de lisibilité. Ca ne doit pas se régler maintenant, mais lors du congrès.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Matthieu Perona

avatar

Nombre de messages : 689
Age : 35
Localisation : Mozac
Date d'inscription : 18/11/2006

MessageSujet: Re: Debat Sego-Bayrou   Sam 28 Avr - 12:57

Quand François Bayrou affirme qu'il a une profonde divergence avec le PS, concernant le pouvoir de l'Etat, comme quoi il ne faut pas tout attendre de l'Etat, qu'en penses-tu Nathalie ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://prs63.canalblog.com/
Matthieu Perona

avatar

Nombre de messages : 689
Age : 35
Localisation : Mozac
Date d'inscription : 18/11/2006

MessageSujet: Re: Debat Sego-Bayrou   Sam 28 Avr - 13:03

Il ne faut pas confondre les électeurs et les projets de François Bayrou. Le projet de François Bayrou n'a rien à voir avec celui du PS, donc non aux ministres UDF !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://prs63.canalblog.com/
nathalie perchat

avatar

Nombre de messages : 325
Localisation : clermont ferrand
Date d'inscription : 24/03/2006

MessageSujet: Re: Debat Sego-Bayrou   Sam 28 Avr - 14:26

Matthieu Perona a écrit:
Quand François Bayrou affirme qu'il a une profonde divergence avec le PS, concernant le pouvoir de l'Etat, comme quoi il ne faut pas tout attendre de l'Etat, qu'en penses-tu Nathalie ?

Je viens de voir le fameux débat. Lorsque François Bayrou dit que le projet socialiste fait tout dépendre de l'Etat, c'est une caricature. Je pense qu'il ne faut pas tout attendre de l'Etat, mais je ne suis pas d'accord avec Bayrou, notamment sur le fait que les régions puissent apporter une garantie concernant les cautions pour le logement. Bayrou veut confier cette mission aux assurances privées, ce qui est une absurdité, au motif que l'Etat "a trop de choses à faire", alors que le droit au logement est fondamental. Les assurances privées n'ont pas pour objectif de protéger ceux qui n'ont pas les moyens de l'être.
Quand je dis que l'Etat ne peut pas tout, j'entends par là qu'il doit s'appuyer sur les corps intermédiaires et la négociation pour gouverner, qu'il ne peut envisager l'économie uniquement de manière dirigiste, ce qui ne veut pas dire un libéralisme à tout crin. C'est à L'Etat de mettre les leviers et conditions nécéssaires afin de corriger les inégalités à priori et non faire du bricolage à postérori.

Sur les ministres UDF, d'abord Ségolène Royal ne l'a pas exclu, mais n'a pas dit non plus qu'il y en aurait dans tous les cas. On a aussi pu constater qu'il pouvait y avoir des convergences de vue concernant la manière d'aborder les réformes institutionnelles, sur l'Etat impartial, sur la manière de répondre à la crise des banlieues entre autres. Les principaux points de divergences ayant trait à l'économie (comme on s'en doutait par ailleurs, bien que Bayrou souhaite davantage dépenser dans les petites retraites, Ségolène Royal étant obligée de lui rappeler qu'il fallait faire avec la dette de l'Etat, c'est un comble). Je le dis parce que, mine de rien, c'est le premier vrai débat que l'on a eu dans cette campagne. Maintenant, on a pu voir que le projet socialiste s'apparentait à un véritable projet de société, alors que l'UDF propose des ajustements. Ces ajustements peuvent aller dans certains cas dans le même sens que le projet socialiste, je ne vois pas pourquoi on ne pourrait les prendre en compte.
Maintenant, il est clair que Bayrou joue la défaite de Sarkozy. Les électeurs centristes auront pu voir que le projet socialiste, malgré les différences de taille avec le programme UDF sur l'économie, peut permettre de réformer de manière profonde, sans autoritarisme ni arbitraire, qu'il s'appuyait avant tout sur la négociation collective et une profonde réforme institutionnelle permettant l'instauration d'un Etat impartial. Maintenant, pour les centristes, le projet socialiste ne doit plus être mis en balance avec celui de l'UDF, mais avec le projet de la droite et de Sarkozy.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nathalie perchat

avatar

Nombre de messages : 325
Localisation : clermont ferrand
Date d'inscription : 24/03/2006

MessageSujet: Re: Debat Sego-Bayrou   Sam 28 Avr - 19:42

Quitterie Delmas votera Ségolène Royal. La responsable de la net-campagne de François Bayrou, également responsable au sein des jeunes de l'UDF l'a annoncé avant le discours du candidat UDF. Elle est interrogée par Orange, ça ne s'invente pas...

1 Orange: Pourquoi ce choix?
D'abord pour faire barrage à Nicolas Sarkozy. Les méthodes et les pratiques du candidat UMP m'ont profondément marquées. Quand l'UMP a été créé, le but était de faire disparaître l'UDF: ça développe forcément un esprit de résistance. Par ailleurs, je me bats vraiment pour le renouvellement de la classe politique. Pour cela, il doit y avoir une réforme des institutions. Il faut introduire de la proportionnelle et imposer un non-cumul des mandats. A l'UDF, ça fait longtemps qu'on défend l'idée d'une VIe République. Là-dessus, je ne peux que rejoindre Ségolène Royal. C'est à elle de faire un effort en matière de politique économique.

2 - Orange: Entre les lignes de son discours, François Bayrou a t'il aussi choisi Ségolène Royal, selon vous?
En ce qui me concerne, j'avais fait mon choix avant son discours. Mais c'est aussi vrai que je me suis bien évidemment retrouvée dans ses propos. Ce qu'a dit François Bayrou n'a fait que conforter mon choix pour Ségolène Royal. Je pense que cet état d'esprit dans lequel je me trouve aujourd'hui correspond largement à l'état d'esprit dans lequel se trouvent tous ceux qui ont voté pour le candidat UDF au 1er tour, et pas seulement les jeunes UDF. En clair, ils penchent tout doucement vers Ségolène Royal. Ca se précise vraiment. Les doutes et les hésitations commencent même à disparaître. Je l'entends tout autour de moi.

3 - Orange: François Bayrou dénonce les pressions venant de Nicolas Sarkozy pour empêcher le débat avecv Ségolène Royal. Vous le rejoignez...
Tout à fait. Je ne peux pas comprendre qu'un débat ne puisse pas avoir lieu alors que nous sommes en France, dans un pays démocratique et de liberté d'expression. Je pense même qu'il ne devrait pas y avoir des règles du jeu pour interdire ce genre d'échange. Il faut que ce débat se fasse. Même si j'ai fait mon choix avant le débat entre Ségolène Royal et Nicolas Sarkozy, j'attendrai beaucoup de cet échange. Si les pressions sont exercées pour éviter ce débat, c'est vraiment la preuve concrète, s'il en fallait, qu'il faut absolument que Nicolas Sarkozy ne soit pas élu président de la République.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nathalie perchat

avatar

Nombre de messages : 325
Localisation : clermont ferrand
Date d'inscription : 24/03/2006

MessageSujet: Re: Debat Sego-Bayrou   Sam 28 Avr - 20:34

Satisfaction unanime au PS après le débat entre Ségolène Royal et François Bayrou
AFP

Alors que certaines déclarations de Ségolène Royal en direction des électeurs centristes avaient provoqué des tensions au sein du PS, l'unanimité semble revenu parmi les socialistes, samedi 28 avril, après le débat inédit avec François Bayrou. "Les présents ont tiré avantage de ce dialogue. L'absent aura été le seul perdant", a résumé le premier secrétaire François Hollande, désignant Nicolas Sarkozy.

"C'était serein et en même temps sans concession", selon Elisabeth Guigou. Très proche de Ségolène Royal, Julien Dray a vu dans le débat avec M. Bayrou "un booster considérable pour la dernière semaine", alors que "l'énervement" domine, selon lui, chez le candidat UMP.

Plus à gauche du PS, le satisfecit est similaire, chez le sénateur Jean-Luc Mélenchon, qui s'était élevé contre l'idée d'une alliance PS-UDF. "Pugnace et convaincante, Ségolène Royal n'a rien cédé sur ses propositions. Il n'a pas été question des ministres UDF et c'est parfait." La candidate PS a démontré "qu'elle avait raison de vouloir ce débat avec François Bayrou", a-t-il ajouté.


"UN MOUVEMENT QUI INVERSE LA PENTE"

Les socialistes se sont aussi réjouis que Ségolène Royal n'ait de nouveau évoqué pendant le débat la possibilité de "ministres UDF". "Elle a clos l'épisode, évité le piège de la confusion, est revenue aux fondamentaux de son pacte, a tenu bon sur ses valeurs économiques et sociales", s'est félicité le fabiusien Claude Bartolone. "Ceux qui auraient voulu mener des procès en sorcellerie sur ce thème en seront pour leurs frais", a dit Julien Dray.

Les membres du PS ont surtout souligné que le débat Royal-Bayrou était défavorable à Nicolas Sarkozy, qui n'a pas mâché ses mots vendredi et samedi, dénonçant les "petits combines" de ses rivaux, occupés à "bavasser" dans un "grand hôtel".

"Il est dans une démarche politique traditionnelle : exclusives, intimidations et débauchages individuels", a estimé François Hollande, fustigeant le "mépris déplacé" de M. Sarkozy. Le candidat UMP "a montré sa vraie nature, toute sa morgue", a renchéri le député strauss-kahnien Jean-Marie Le Guen.

"Non seulement le débat a eu lieu en dépit de lui, non seulement ce débat permet un mouvement qui inverse la pente dans le sens de Ségolène Royal mais de surcroît la candidate socialiste a gagné en crédibilité aux yeux de tous", s'est réjoui Jean-Luc Mélenchon.

Alain Krivine
AFP

Alain Krivine, porte-parole de la LCR, a été critique, voyant dans le débat "un grand compromis entre une partie de la droite et une partie de la gauche, avec un porte-parole du centre-droit et une porte-parole du centre gauche, pour développer des programmes qui sont tout à fait solubles l'un dans l'autre". Interrogé sur France Info, le proche d'Olivier Besancenot a précisé que la LCR ne remettait pas en cause son soutien : "Cela ne change rien à notre consigne de vote qui est de transformer le second tour en un référendum contre Sarkozy."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Matthieu Perona

avatar

Nombre de messages : 689
Age : 35
Localisation : Mozac
Date d'inscription : 18/11/2006

MessageSujet: Re: Debat Sego-Bayrou   Dim 29 Avr - 16:04

Nathalie, c'est justement parce que Ségolène Royal a été bonne lors de ce débat, et que nous avons bien vu les divergences économiques et sociales entre le PS et l'UDF (divergences bien plus importantes pour l'intérêt des Français que ce qui nous rapproche dans la vision institutionnelle), qu'il ne faut pas de ministres UDF. Si le PS, un parti du camp de la gauche, accepte de gouverner avec des ministres de droite (des gens qui sont contre les 35 h), comment dresserons-nous un bilan au bout de cinq ans ? Que penseront nos compatriotes si nous échouons avec des ministres de droite ? Si nous allons jusqu'à cette compromission idéologique, le danger est réel : le PS s'en relèverait difficilement. Cela aboutirait à ce que tu as à juste titre dénoncé avant le premier tour : un gouvernement alliant la droite et la gauche favoriserait le recours des électeurs aux extrêmes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://prs63.canalblog.com/
nathalie perchat

avatar

Nombre de messages : 325
Localisation : clermont ferrand
Date d'inscription : 24/03/2006

MessageSujet: Re: Debat Sego-Bayrou   Dim 29 Avr - 16:12

Matthieu Perona a écrit:
Si le PS, un parti du camp de la gauche, accepte de gouverner avec des ministres de droite (des gens qui sont contre les 35 h),

Je l'ai déjà dit, cela ne me plairait pas. Mais s'il y a des ministres UDF, ce n'est pas nous qui accpeterions de gouverner avec eux, mais eux qui nous rejoindront, sur les bases du Pacte présidentiel. Ce n'est pas à nous de nous aligner.


Dernière édition par le Dim 29 Avr - 17:41, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nathalie perchat

avatar

Nombre de messages : 325
Localisation : clermont ferrand
Date d'inscription : 24/03/2006

MessageSujet: Re: Debat Sego-Bayrou   Dim 29 Avr - 16:15

Matthieu Perona a écrit:
le danger est réel : le PS s'en relèverait difficilement.

Je crois que quoi qu'il arrive, le PS, s'il ne décide pas d'une orientation claire et qu'il reste sur les mêmes bases qu'aujourd'hui ne se relèvera pas de grand chose.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Matthieu Perona

avatar

Nombre de messages : 689
Age : 35
Localisation : Mozac
Date d'inscription : 18/11/2006

MessageSujet: Re: Debat Sego-Bayrou   Dim 29 Avr - 16:20

Ils ne risquent pas de nous rejoindre sur le pacte présidentiel ; il est trop à gauche pour eux ! Donc ce n'était pas la peine que Ségolène Royal propose cela.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://prs63.canalblog.com/
Matthieu Perona

avatar

Nombre de messages : 689
Age : 35
Localisation : Mozac
Date d'inscription : 18/11/2006

MessageSujet: Re: Debat Sego-Bayrou   Dim 29 Avr - 16:22

C'est sûr que si le PS continue à se couper des bases populaires, il basculera dans le camp de la droite... aux yeux de nombreux électeurs. Il ne faut pas oublier que dans le score de Ségolène Royal, il y a énormément de personnes qui ont voté utile et qui viennent d'autres mouvements de la gauche.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://prs63.canalblog.com/
nathalie perchat

avatar

Nombre de messages : 325
Localisation : clermont ferrand
Date d'inscription : 24/03/2006

MessageSujet: Re: Debat Sego-Bayrou   Dim 29 Avr - 16:24

Matthieu Perona a écrit:
Ils ne risquent pas de nous rejoindre sur le pacte présidentiel ; il est trop à gauche pour eux ! Donc ce n'était pas la peine que Ségolène Royal propose cela.

Si c'était la peine, parce que cela montre que si les responsables UDF ne nous rejoignent pas, c'est clairement parce qu'ils ne veulent pas gouverner avec la gauche. Il était important que ce soit nous qui donnions des gages d'ouverture aux électeurs centristes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Matthieu Perona

avatar

Nombre de messages : 689
Age : 35
Localisation : Mozac
Date d'inscription : 18/11/2006

MessageSujet: Re: Debat Sego-Bayrou   Dim 29 Avr - 16:31

Donc ils sont de droite, regarde tous ces députés UDF qui ralient Nicolas Sarkozy. Ce n'est plus la peine que Ségolène Royal ouvre vers l'UDF. Je le répète, il faut comprendre pourquoi autant de personnes de gauche ont voté François Bayrou. Son socle de droite correspond aux scores qu'il a fait en 2002, voire un peu plus. Le reste ce sont des électeurs de gauche, souvent déçus par notre candidate. Cela ne me fait pas plaisir de dire cela, tu sais. Mais il faut tout faire pour les ramener au bercail sinon on fait le jeu de la droite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://prs63.canalblog.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Debat Sego-Bayrou   

Revenir en haut Aller en bas
 
Debat Sego-Bayrou
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Hadopi et Bayrou
» Shadow cabinet de François Bayrou
» tee shirt du modem et programme de bayrou presidentielle
» Le nouveau livre de François Bayrou
» Bayrou à Pau

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum de la jeune gauche 63 :: Présidentielle et législatives de 2007 :: Présidentielle et législatives de 2007-
Sauter vers: