Forum de la jeune gauche 63

Forum de la jeune gauche 63
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Médias et idéologie dominante

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
nathalie perchat

avatar

Nombre de messages : 325
Localisation : clermont ferrand
Date d'inscription : 24/03/2006

MessageSujet: Re: Médias et idéologie dominante   Jeu 8 Mar - 12:57

Comme quoi, la discrimination positive à télé ne peut pas résoudre tous les problèmes non plus! Une info de merde reste une info de merde, qu'elle soit donnée par Pernaud (on en attendait pas mieux cela dit) ou par Pulvar. (faisant partie du service public, service public au sein duquel, je le rappelle, il est beaucoup plus dangereux et sanctionnable de dire qu'on vote Bayrou dans une conférence à Sciences-po, quoiqu'on pense des "compétences" journalistiques de Duhamel, que de dire qu'on vote Sarkozy et que la bite des noirs est responsable de la famine en Afrique)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Matthieu Perona

avatar

Nombre de messages : 689
Age : 35
Localisation : Mozac
Date d'inscription : 18/11/2006

MessageSujet: Re: Médias et idéologie dominante   Jeu 8 Mar - 13:59

Je crois qu'on est tous d'accord. Nos médias sont pourris par l'idéologie dominante et propage l'idéologie dominante. Elle se résume par la négation totale de toute présence culturelle, l'évacuation de la confrontation politique, la négation de l'idée, le traitement rapide et de caniveau de l'info politique, etc. On a chacun des centaines d'exemples ! Malheureusement...

Un seul exemple : qu'est-ce qui empêche un JT de présenter chaque jour un thème pour déployer les propositions des candidats ?

Ils le font exprès puisqu'ils sont là pour vendre du temps de cerveau disponible pour Coca-Cola. Alors forcément, la politique est trop compliquée pour eux. N'ont-ils pas intérêt à nous rendre bête, à nous désintéresser des domaines intellectuels, de la vie de la cité, etc. ? L'abstention sert qui dans cette affaire ?

Alors j'irai plus loin que Sylvain et j'ose dire que ces grands journaleux sont des enfoirés et des traitres car ils ont un pouvoir dictatorial sur la pensée. Si on sort de la ligne, on n'existe plus, on n'a plus le droit à la parole.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://prs63.canalblog.com/
nathalie perchat

avatar

Nombre de messages : 325
Localisation : clermont ferrand
Date d'inscription : 24/03/2006

MessageSujet: Re: Médias et idéologie dominante   Ven 9 Mar - 22:49

Visiblement, le garçon est assez impulsif (ce n'est qu'une énième confirmation...), sachant que sur l'ISF, c'est quand même lui qui a commencé...

ISF : Nicolas Sarkozy pique une colère contre Libération
NOUVELOBS.COM | 09.03.2007 | 19:52

Le candidat UMP à la présidentielle aurait appelé l'actionnaire majoritaire du quotidien pour lui dire son mécontentement après la Une du 1er mars titrée:"Impôt sur la fortune de Sarkozy : le soupçon".

Selon une source interne à la rédaction en chef de Libération, confirmant une information du site internet de L'Express, Nicolas Sarkozy aurait téléphoné à Edouard de Rothschild, pour lui faire part de son mécontentement après la Une de Libération le 1er mars.
Le quotidien titrait ainsi: "Impôt sur la fortune de Sarkozy : le soupçon". Le candidat UMP à la présidentielle aurait pris son téléphone pour dire directement à Edouard de Rothschild, actionnaire de référence du journal ce qu'il pensait du journal, le qualifiant notamment de "sectaire de gauche".

"Journal de merde"

Nicolas Sarkozy aurait ajouté que "cela empêcherait sans doute le quotidien de trouver des gens pour le financer". Contactée par nouvelobs.com, une source interne à la rédaction en chef, qui souhaite garder l'anonymat, indique que le PDG de Libération, Laurent Joffrin, a confirmé l'information en conférence de rédaction mercredi 7 mars.
L'échange entre Edouard de Rotschild et Nicolas Sarkozy aurait été "musclé", le candidat de l'UMP se laissant même aller à employer des termes "grossiers", qualifiant, entre autre, Libération de "journal de merde".
D'après une autre source interne à Libération, le coup de téléphone aurait "beaucoup fait rire Edouard de Rothschild".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Matthieu Perona

avatar

Nombre de messages : 689
Age : 35
Localisation : Mozac
Date d'inscription : 18/11/2006

MessageSujet: Re: Médias et idéologie dominante   Sam 10 Mar - 2:10

Très démocrate Nicolas Sarkozy. Lui peut appeler l'actionnaire du journal pour tenter de faire pression sur une rédaction. Doit-on uniquement publier des papiers à sa gloire ?

Quand Poutine fait la même chose, tout le monde crie au scandale ici, et c'est normal. Mais Nicolas Sarkozy, lui, a le droit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://prs63.canalblog.com/
juju

avatar

Nombre de messages : 193
Date d'inscription : 12/11/2006

MessageSujet: Re: Médias et idéologie dominante   Sam 10 Mar - 11:32

Oui, on parle de la montée des extrêmes et souvent de l'extrême droite mais je crois que celle-ci va de paire avec la montée de Sarkozy !
Ce contrôle des médias et très très inquiétant !
Heil Sarkozy ! lol!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Matthieu Perona

avatar

Nombre de messages : 689
Age : 35
Localisation : Mozac
Date d'inscription : 18/11/2006

MessageSujet: Re: Médias et idéologie dominante   Ven 23 Mar - 16:47

La Société des Journalistes de France 3 critique Nicolas Sarkozy

PARIS (AFP, vendredi 23 mars 2007) - La Société des Journalistes de France 3 a critiqué vendredi le candidat UMP Nicolas Sarkozy, qui, selon le Canard Enchaîné, aurait menacé, lors d'un incident avant l'enregistrement d'une émission, de "virer" la direction de la chaîne s'il était élu à l'Elysée.
Le directeur de campagne de Nicolas Sarkozy, Claude Guéant, avait démenti "totalement" jeudi les propos cités par l'hebdomadaire satirique.

Selon la SDJ, cet incident montre que "l'une des priorités de Nicolas Sarkozy, s'il est élu président de la République, sera de couper des têtes à France 3".

La SDJ assure que le ministre-candidat avait déjà habitué la rédaction de France 3 "à ses poses agacées, à ses humeurs dans nos locaux, face à une rédaction qui ne lui semble manifestement pas suffisamment docile". La Société évoque une "récente provocation gratuite à l'adresse d'un journaliste du service politique" de la chaîne, à qui le ministre aurait dit : "Ca ne doit pas être facile de me suivre quand on est journaliste de gauche!".

La SDJ se déclare "scandalisée" par une telle attitude et assure, s'adressant à Nicolas Sarkozy, que les journalistes de France 3 "résisteront à toute menace pesant sur leur indépendance" et "n'accepteront jamais aucune forme de mise sous tutelle politique, ni de votre part, ni de la part d'aucun autre candidat".

Deux syndicats de France 3, le SNJ et la CGT, avaient fait jeudi soir des déclarations dans le même sens.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://prs63.canalblog.com/
Matthieu Perona

avatar

Nombre de messages : 689
Age : 35
Localisation : Mozac
Date d'inscription : 18/11/2006

MessageSujet: Re: Médias et idéologie dominante   Lun 26 Mar - 14:32

J'ai retrouvé le communiqué de la Société des journalistes de France 3 :

Nicolas Sarkozy se verrait-il déjà à l'Elysée ? Trépigne-t-il déjà en s'imaginant bientôt disposer des pleins pouvoirs ? Sans doute grisé par les sondages qui le placent en tête du premier tour, le candidat UMP s'est récemment laissé aller à une petite crise d'autorité dans les locaux de France 3. Une sorte de caprice régalien que l'on croyait appartenir à d'autres temps, ceux de la vénérable ORTF. M. Sarkozy a en effet menacé de « virer » notre direction. Comme ça, sur un coup de tête. Parce qu'elle n'a pas daigné lui dérouler le tapis rouge et accourir immédiatement à sa rencontre lorsqu'il est venu, le 18 mars dernier, participer à l'émission France Europe Express, présentée par Christine Ockrent. A peine arrivé, Monsieur le Ministre-candidat se laisse d'abord aller à quelques grossièretés, estimant que cette émission « l'emmerde » et qu'il n'a pas envie de la faire ! Ensuite, le voici vexé de devoir attendre dans les couloirs de France 3 pour être maquillé, d'autres invités occupant déjà les lieux (et oui, France 3 ne dispose que d'une salle de maquillage). Coupable de ce « crime de lèse-Sarkozy », voici notre direction sur la sellette. « Toute cette direction, il faut la virer », a lâché le candidat UMP, comme le rapporte le Canard Enchaîné du 21 mars 2007. « Je ne peux pas le faire maintenant. Mais ils ne perdent rien pour attendre. Ca ne va pas tarder ». Les Français sont désormais prévenus ! L'une des priorités de Nicolas Sarkozy s'il est élu président de la République sera de couper des têtes à France 3. A la trappe ces directeurs qui tardent à exécuter les courbettes. Le Ministre-candidat avait déjà habitué notre rédaction à ses poses agacées, à ses humeurs dans nos locaux, face à une rédaction qui ne lui semble manifestement pas suffisamment docile. Comme cette récente provocation gratuite à l'adresse d'un journaliste du service politique « ça ne doit pas être facile de me suivre quand on est journaliste de gauche ! ». Désormais, c'est à la direction qu'il veut s'en prendre ? La Société des Journalistes de la Rédaction Nationale de France 3 ne peut qu'être scandalisée par une telle attitude de la part d'un candidat à la plus haute magistrature de France. Nous nous inquiétons que M. Sarkozy puisse afficher sans aucune gêne un tel mépris pour l'indépendance des chaînes de service public. Non, monsieur Sarkozy, les journalistes de la Rédaction Nationale de France 3 ne sont pas et ne seront jamais vos valets. Ils résisteront à toute menace pesant sur leur indépendance. Si nous devons des comptes, ce n'est pas à un ministre-candidat, mais aux millions de téléspectateurs, qui regardent chaque jour nos journaux d'information. Par respect pour eux, pour leur intelligence, nous n'accepterons jamais aucune forme de mise sous tutelle politique. Ni de votre part, ni de la part d'aucun autre candidat. A bon entendeur.

La Société des Journalistes de France 3. Le 23 mars 2007.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://prs63.canalblog.com/
juju

avatar

Nombre de messages : 193
Date d'inscription : 12/11/2006

MessageSujet: Re: Médias et idéologie dominante   Mar 27 Mar - 10:05

Simple retour à l'O.R.T.F ou Création de la Monarchie absolue de Nicolas 1er ?! lol!

Personellement, O.R.T.F ou pas ce genre d'extravagance me fait d'avantage penser au régime et à l'attitude de Louis XIV qu'a la politique de De Gaulle ( qui n'était pas vraiment démocratique non plus).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nathalie perchat

avatar

Nombre de messages : 325
Localisation : clermont ferrand
Date d'inscription : 24/03/2006

MessageSujet: Re: Médias et idéologie dominante   Mar 1 Mai - 20:55

Attention, ne loupez ce soir la GRANDE émission du GRAND journaliste Charles Villeneuve (qui a passé son week end au meeting de Sarkozy dans le "carré VIP") diffusée sur la GRANDE chaîne de télévision qu'est TF1, à 5 jours du premier tour, dont voici le résumé:

Faux chômeurs, Rmistes fraudeurs et malades imaginaires : enquête sur la France qui triche

Chaque année, le déficit des organismes sociaux (Caisse d'allocations familiales, Sécurité sociale, Assedic...) se creuse un peu plus du fait de la fraude, qui coûte plusieurs milliards d'euros à l'Etat. Thierry, 44 ans, installé à Roanne, a réussi l'exploit de vivre depuis vingt-quatre ans grâce aux Assedic. Ses indemnités de chômage et son allocation de logement lui ont même permis de devenir propriétaire de son trois-pièces. Comment a-t-il pu contourner le système ?...La France détient aussi un triste record : celui du nombre de jours d'arrêts de travail pour maladie (231 millions en 2006). La Sécurité sociale estime qu'un arrêt sur cinq seulement est justifié...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Matthieu Perona

avatar

Nombre de messages : 689
Age : 35
Localisation : Mozac
Date d'inscription : 18/11/2006

MessageSujet: Re: Médias et idéologie dominante   Jeu 3 Mai - 16:39

Oui c'est de la pure propagande de la part de cette pourriture de TF1 ; ça lui a valu une séquence au Zapping.

http://www.dailymotion.com/relevance/search/zapping%2B2%2Bmai/video/x1vj8t_zapping-020507
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://prs63.canalblog.com/
S.Maisonneuve

avatar

Nombre de messages : 450
Age : 30
Localisation : Clermont
Date d'inscription : 07/10/2006

MessageSujet: Re: Médias et idéologie dominante   Jeu 3 Mai - 18:08

Je viens de voir le JT de LCi, ouverture du journal par un sondage réalisé pour eux et le figaro qui donne sarko meilleur que sego, deuxieme sujet: pourquoi sego a tord sur les handicapés, troisieme sujet: sa colere etait elle volontaire ou sincere? Reponse: c'etait artificiel!
J'ai eu des echos du JT de 13h sur la 1 il parait que c'est pire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nathalie perchat

avatar

Nombre de messages : 325
Localisation : clermont ferrand
Date d'inscription : 24/03/2006

MessageSujet: Re: Médias et idéologie dominante   Jeu 3 Mai - 22:30

Le PS saisit la commission des sondages

Jean-Louis Bianco et François Rebsamen, directeurs de campagne de Ségolène Royal, ont décidé de saisir la Commission des sondages, "s'insurgeant" contre les pratiques de l'institut Opinion Way. "L'institut Opinion Way a déjà à plusieurs reprises démontré son manque de fiabilité", affirment-ils.

Ca ne coute rien, mais je ne sais pas si cela servira à grand chose, le mal est fait, ça ne changera rien avant dimanche.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nathalie perchat

avatar

Nombre de messages : 325
Localisation : clermont ferrand
Date d'inscription : 24/03/2006

MessageSujet: Re: Médias et idéologie dominante   Jeu 3 Mai - 22:51

Après quelques petites recherches, on en sait un peu plus sur ce sondage. D'abord, il n' a été réalisé que par internet sur le site du Figaro. Donc seulement un certain type de population peut participer, celle ayant internet. Ensuite, les questions étaient légèrement orientées, comme sur un sondage qu'ils avaient faits avant le premier tour, où seulement deux questions étaient posées: la première sur Ségolène Royal quand elle a déclaré que tous les parents d'enfants sans-papiers scolarisés auraient des papiers, et une autre sur Sarkozy et son statut d'homme d'Etat...
Pour en revenir à ce sondage fait par internet, le Figaro a d'abord posé la question aux internautes : "d'après vous qui est sorti vainqueur du débat entre sarko et ségolène" ? Et là, bizarrement, impossible de voter et a fortiori de voir les résultats du vote des internautes...(pb techniques ?)...et puis finalement la question a disparu, au profit d'une autre : le débat vous a-t-il fait changer d'avis ? Là il faut répondre par oui ou par non...moins risqué en effet pour Sarko, la question étant beaucoup moins ambigue pour les participants à l'enquête puisque même la droite le soir du débat (donc à chaud, les discours ne sont pas les mêmes le lendemain matin...) reconnaissait que Ségo avait été meilleure et maîtrisé le jeu....
Alors après, on peut aussi se demander pourquoi LCI et le Figaro s'obstinent à prendre Opinionway, qui n'est quand même pas un institut ultra connu ni ultra fiable (je parle comparativement aux autres, qui ne sont pas ultra-fiables mais qui donnent quand même de grandes tendances) pour des sondages assez importants. Et bien figurez-vous, que là-aussi, coîncidence, Opinion Way a pour président Hugues Cazenave, un des présentateurs de l'émission Politoscopie sur LCI...
Et il est inutile de rajouter que Martin Bouygues et Arnaud Lagardère, qui se sont engagés publiquement en faveur de Sarkozy sont respectivement patrons de LCI et patron du Figaro.
Voilà voilà.......
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Matthieu Perona

avatar

Nombre de messages : 689
Age : 35
Localisation : Mozac
Date d'inscription : 18/11/2006

MessageSujet: Re: Médias et idéologie dominante   Jeu 3 Mai - 23:53

Rien d'étonnant LCI = TF1 = Bouygues = Sarkozy...

On peut faire la même démonstration avec de nombreux groupes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://prs63.canalblog.com/
nathalie perchat

avatar

Nombre de messages : 325
Localisation : clermont ferrand
Date d'inscription : 24/03/2006

MessageSujet: Re: Médias et idéologie dominante   Jeu 3 Mai - 23:59

Matthieu Perona a écrit:
Rien d'étonnant LCI = TF1 = Bouygues = Sarkozy...

Oui je sais, mais je n'ai pas pu résister...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Matthieu Perona

avatar

Nombre de messages : 689
Age : 35
Localisation : Mozac
Date d'inscription : 18/11/2006

MessageSujet: Re: Médias et idéologie dominante   Ven 4 Mai - 14:23

Charge de Royal contre les médias de Bouygues et Lagardère

PARIS (Reuters, vendredi 4 mai 2007) - Ségolène Royal critique certains médias dont la couverture de la campagne en vue de l'élection présidentielle est, selon elle, influencée par les liens de leurs dirigeants avec Nicolas Sarkozy.

La candidate socialiste a cité la chaîne d'information LCI, filiale de TF1 (groupe Bouygues) et le groupe Lagardère.

"Je ne suis liée à aucune puissance financière, à aucun système médiatique qui aujourd'hui fonctionne comme de véritables tracts", a affirmé Ségolène Royal au micro de RTL.

"Je regardais hier les informations sur LCI. Le résumé qui était fait du débat que nous avons eu ensemble, à croire cette chaîne, c'est moi qui avait tout faux et Nicolas Sarkozy qui avait tout juste", a-t-elle déclaré, précisant que plusieurs erreurs du candidat de l'UMP lors du débat de mercredi soir n'avaient pas été évoquées.

"Il a des relais extrêmement puissants dans les médias avec le groupe Bouygues, Bouygues qui est le parrain de son fils, le groupe Lagardère...", a encore expliqué la candidate du PS, du MRC et du PRG.

Le candidat centriste François Bayrou avait de la même manière dénoncé avant le premier tour les relations entre le président de l'UMP et les principaux groupes de médias français.

TF1, détenue à 42,9% par Bouygues, est la première chaîne de télévision française avec une part d'audience de 31,6% en 2006. Le groupe Lagardère est le premier éditeur de magazines au monde avec notamment Paris Match et Elle. Il contrôle également la radio Europe 1.

Martin Bouygues, P-DG du groupe de communication et de B-TP du même nom, a été l'un des témoins de mariage de Nicolas et Cécilia Sarkozy. Il est le parrain de leur fils Louis.

Arnaud Lagardère, président du groupe Lagardère, est un ami proche de Nicolas Sarkozy. Selon Le Monde daté du 17 novembre 2006, lors d'un séminaire des cadres du groupe Hachette à Deauville en avril 2005, il avait présenté ainsi l'homme politique : "Je ne vous présente pas un ami, je vous présente un frère".

L'autre témoin de mariage de Nicolas Sarkozy était Bernard Arnault, président du numéro un mondial du luxe LVMH et propriétaire du quotidien économique La Tribune.

"Ce n'est pas insultant pour les journalistes, c'est la réalité, le candidat est lié à des enjeux financiers", a déclaré Ségolène Royal.

"Je crois qu'à un certain moment il faut dire les choses telles qu'elles sont et on sait parfaitement qu'il y a des liens très étroits entre les groupes financiers, les groupes médiatiques et le candidat de l'UMP qui est aussi le candidat du Medef. Toutes les entreprises du CAC 40 ont soutenu le candidat de l'UMP", a-t-elle ajouté.

Au journaliste qui lui faisait valoir que les capitaux possédant les groupes de médias ne perturbent pas le travail journalistique, elle a répondu : "Si, ça affecte le travail, vous le savez très bien".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://prs63.canalblog.com/
cédric



Nombre de messages : 110
Date d'inscription : 12/12/2006

MessageSujet: Re: Médias et idéologie dominante   Ven 4 Mai - 14:43

C'est marrant dans le fil sur Bayrou vous expliquiez que ses attaques contre le système médiatico-financier pro-sarkoziste "sentait bon le FN"... Faudrait savoir... Si la méthode compte tant (en étant criticable) quand la critique et formulé par Bayrou pourquoi c'est justifié quand c'est Royal?
Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nathalie perchat

avatar

Nombre de messages : 325
Localisation : clermont ferrand
Date d'inscription : 24/03/2006

MessageSujet: Re: Médias et idéologie dominante   Ven 4 Mai - 14:47

cédric a écrit:
C'est marrant dans le fil sur Bayrou vous expliquiez que ses attaques contre le système médiatico-financier pro-sarkoziste "sentait bon le FN"... Faudrait savoir... Si la méthode compte tant (en étant criticable) quand la critique et formulé par Bayrou pourquoi c'est justifié quand c'est Royal?
Rolling Eyes

Non, pour ma part, je n'ai pas dis cela, tu déformes, voilà ce que j'ai dit:

"D'autre part, et c'est quand même une petite nouveauté cette année chez le candidat centriste, il reprend une argumentation déjà connue: se pose en victimes des médias, renvoie gauche et droite dos à dos (un de ses fidèles a déclaré cette semaine à la télé que droite et gauche "c'est blanc bonnet et bonnet blanc"), se place comme étant le candidat "hors système", "hors parti". Cela ne vous rappelle pas quelqu'un d'autre?
Dans ce cas, au risque de me répéter, comme je l'ai déjà dit dans un autre sujet, peut m'importe la personne qui est en face de moi et les idées qu'elle défend, je m'attache d'abord au type d'argumentation utilisée avant de voir qu'elles en sont les propositions concrètes. Or, ici, si les idées centristes n'ont rien à voir avec les idées de Le Pen, le type d'argumentation pour tenter d'apparaitre comme l'alternative est le même."

Suivi de cela:

"Effectivement, sur les médias, sa critique peut être justifiée (indépendemment de'une stratégie quelconque). Simplement, sa critique (dans laquelle il se pose en victime du système), ajoutée aux autres, forme un tout sur lequel on peut s'interroger. Après, si l'on prend chaque élement indépendemment les uns des autres, rien n'est forcément critiquable. Je ne pense pas qu'il utilise la méthode Le Pen, propre à l'extrême droite (avec tout ce que cela comporte), mais que le type d'argumentation utilisée est celui de l'extrême droite habituellement."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
valentin

avatar

Nombre de messages : 38
Age : 26
Localisation : Chamalière
Date d'inscription : 04/02/2007

MessageSujet: Re: Médias et idéologie dominante   Ven 4 Mai - 19:27

Incroyable quand même on en a pas baucoup entendu parler des critiques de Royal et Bayrou contre Sarko pendant cette campagne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Matthieu Perona

avatar

Nombre de messages : 689
Age : 35
Localisation : Mozac
Date d'inscription : 18/11/2006

MessageSujet: Re: Médias et idéologie dominante   Mar 15 Mai - 0:48

Dernière attaque en règle contre la presse libre : http://rue89.com/2007/05/13/cecilia_sarkozy_na_pas_vote_un_scoop_censure_du_jdd

Dans deux jours, Nicolas Sarkozy sera au pouvoir, qu'est-ce que ce sera ? Neutral
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://prs63.canalblog.com/
Matthieu Perona

avatar

Nombre de messages : 689
Age : 35
Localisation : Mozac
Date d'inscription : 18/11/2006

MessageSujet: Re: Médias et idéologie dominante   Sam 19 Mai - 18:44

Nicolas Sarkozy prend des journalistes dans son gouvernement. Pas étonnant : http://www.humanite.fr/journal/2007-05-18/2007-05-18-851408
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://prs63.canalblog.com/
Thibaut Meunier

avatar

Nombre de messages : 667
Localisation : La Moutade
Date d'inscription : 08/03/2006

MessageSujet: Re: Médias et idéologie dominante   Lun 28 Mai - 10:15

La dernière grande chaîne d'opposition au Venezuela a cessé d'émettre

Après cinquante-trois années d'existence, RCTV (Radio Caracas Television), dernière grande chaîne d'opposition au Venezuela, a cessé d'émettre, dimanche 27 mai une seconde avant minuit, à l'expiration de sa concession. Le gouvernement d'Hugo Chavez, qui a refusé de la renouveler, avait qualifié la très populaire RCTV de "menace pour le pays".

Une grande partie des trois mille salariés que comptait la chaîne sont apparus à l'écran chantant l'hymne national juste avant l'arrêt des émissions. Marcel Granier, président de RCTV, s'est dit sûr que "la démocratie et RCTV reviendront au Venezuela", espérant encore que le gouvernement reconsidérerait sa décision. La veille, M. Granier avait fait appel une dernière fois au chef de l'Etat, affirmant qu'il avait "la possibilité de corriger l'erreur commise".

REMPLACÉE PAR UNE "TÉLÉVISION SOCIALISTE"

M. Chavez reprochait à RCTV le ton acerbe de ses journaux et le soutien au coup d'Etat avorté à son encontre en 2002. Alors que la plus ancienne chaîne de télévision vénézuélienne disparaissait, une fête populaire organisée par des partisans de M. Chavez se déroulait devant un complexe culturel de Caracas pour célébrer la naissance de la nouvelle chaîne de "télévision socialiste" (TVES), financée par le gouvernement et dont les transmissions ont commencé dès que se sont interrompues celles de RCTV.

Plusieurs milliers de manifestants anti-Chavez s'étaient également mobilisés, dimanche, pour protester devant le siège de la commission nationale des télécommunications avant d'être dispersés par des tirs de grenades lacrymogènes. Quelques heurts avaient auparavant fait onze blessés, dont quatre ont été hospitalisés parmi les forces de l'ordre, selon la police.


Dans un éditorial intitulé "Chavez éteint RCTV", le quotidien d'opposition Tal Cual affirme que "la fermeture de RCTV marque le point le plus haut de l'escalade d'agressions contre la liberté d'expression au Venezuela". "L'Organisation des États américains (OEA) et le Mercosur peuvent bien dire qu'Hugo Chavez est un démocrate, mais ses actes le démentent totalement", ajoute-t-il.


Le quotidien El Nacional va dans le même sens, estimant que cette mesure marque la "fin du pluralisme" dans le pays. Le journal affirme par ailleurs que plusieurs employés de RCTV ont passé la nuit dans les locaux et refusent toujours de les quitter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mjs63.org
S.Maisonneuve

avatar

Nombre de messages : 450
Age : 30
Localisation : Clermont
Date d'inscription : 07/10/2006

MessageSujet: Re: Médias et idéologie dominante   Mar 29 Mai - 10:37

La ça commence a prendre une tournure douteuse, tout cela est d'autant plus enervant que même sans ces pratiques Chavez serait réelu sans probleme. Je crains qu'une fois de plus l'Amerique latine ne prenne le virage d'une nouvelle dictature...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Matthieu Perona

avatar

Nombre de messages : 689
Age : 35
Localisation : Mozac
Date d'inscription : 18/11/2006

MessageSujet: Re: Médias et idéologie dominante   Mer 30 Mai - 17:24

Mais non rien de plus normal et rien d'inquiétant. C'est la loi au Venezuela comme en France ou de nombreux pays. Une fréquence appartient à l'État et lorsqu'une chaîne de télé ne respecte pas son cahier des charges, on lui supprime. Voilà tout. En France on l'a déjà fait avec TV6 ou Al-manar.

Parmi les griefs, cette chaîne de télé, RCTV, a utilisé massivement les images et messages subliminaux, fait de la publicité pour des alcools. En 2003, RCTV se voyait imposer un rattrapage pour fraude fiscale. Ce n’est pas tout, en 2005, RCTV était condamnée pour entente illicite sur les prix et pratique déloyale.

Chavez ne fait que fermer une chaîne de bandis. Bien avant son arrivée au pouvoir en 1998, RCTV se distinguait déjà par son mépris de la loi. Elle fut ainsi condamnée en 1976 à trois jours de fermeture pour diffusion d’informations erronées et tendancieuses contre le président de la République ; en 1980, elle fut fermée pendant 36 heures pour programmation sensationnaliste ; en 1981, elle fut fermée pendant 24 heures pour diffusion de programme à caractère pornographique ; en 1984, elle reçut un blâme pour avoir ridiculisé le Président de la République (le précédent avant Chavez) et son épouse ; en 1989, elle fut fermée pendant 24 heures pour publicité pour le tabac…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://prs63.canalblog.com/
Thibaut Meunier

avatar

Nombre de messages : 667
Localisation : La Moutade
Date d'inscription : 08/03/2006

MessageSujet: Re: Médias et idéologie dominante   Mer 30 Mai - 17:38

Citation :
en 1984, elle reçut un blâme pour avoir ridiculisé le Président de la République (le précédent avant Chavez) et son épouse

En fait ce bout là tu aurais pu l'enlever, ou demander en même temps qu'on applique la loi pour les guignols, depuis le 6 mai ils ne font que ridiculiser le président de la république.

De plus c'est assez intéressant de reprendre les justifications du livre blanc sur RCTV, publié par Chavez non pas pour justifier sa décision mais pour justifier sa décision suite aux manifestations (qui ont commencé dès le 19 mai) contre la suppression de RCTV . Avant ça il invoquait tout seulement le rôle qu'a joué RCTV dans la tentative de coup d'Etat.

J'avais mis cette brêve juste pour voir à quel point le pluralisme de la presse était une valeur intinsèque à la gauche.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mjs63.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Médias et idéologie dominante   

Revenir en haut Aller en bas
 
Médias et idéologie dominante
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Suppression médias
» Dictionnaire des médias : en gros
» Histoires, archéologie et anthropologie.
» L'archéologie préventive.
» Archéologie viking

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum de la jeune gauche 63 :: Les chantiers de la rénovation :: Débat général-
Sauter vers: